header_expcollab.png
  • Management et bien-être
  • 10/01/2020

L'expérience collaborateur : un parcours jalonné de différentes étapes

Par définition, l’expérience collaborateur est l’ensemble des interactions et expériences vécues par un collaborateur dans le cadre de son activité professionnelle tout au long de son parcours salarié : de son embauche jusqu’à son départ. Cette notion est inspirée de l’expérience client, le collaborateur est associé à un client des fonctions RH de son entreprise. La motivation, l’engagement et la fidélisation des salariés sont les trois objectifs les plus importants de l’expérience collaborateur.  

Son parcours est jalonné de différentes étapes :

parcourscollaborateur_1.png

 

1. La communication 

L’expérience collaborateur commence avant même que le collaborateur ne soit entré en contact avec votre entreprise. La communication de l’entreprise est la première étape de l’expérience collaborateur. La culture, les valeurs et l’ambiance de l’entreprise transparaissent dans toutes les communications. Il est donc important de communiquer avec sa “patte” pour coller au mieux à ce qu’il se passe à l’intérieur de son organisation. 

La marque employeur est une véritable stratégie de marketing RH. L’objectif est de fidéliser les collaborateurs mais aussi d’attirer les futurs talents en créant une image d’entreprise attractive ! Pour ce faire, vous devez mettre à plat votre culture d’entreprise, être à l’écoute de vos salariéstravailler votre image et innover

 

2. Le recrutement 

Deuxième étape, le candidat tombe sur l’offre d’emploi. Comme dans tous les messages de votre entreprise, le candidat doit y retrouver votre culture et vos valeurs. L’offre d’emploi doit être attractive, le candidat doit avoir envie d’y répondre et pouvoir se projeter dans le poste. 

Le premier contact direct entre le candidat et votre entreprise est très important, qu'il soit par mail ou par téléphone. Suite aux premières étapes de recrutement, le candidat est amené à se rendre dans les locaux de votre entreprise pour passer un entretien en face à face. C’est un moment-clé dans le parcours collaborateur car c’est la première fois qu’il découvre votre environnement, il va observer (décor, mobilier, ambiance...) et se faire un premier avis.  

Cette étape est primordiale dans l’expérience collaborateur car à tout moment le candidat peut refuser votre offre d’emploi simplement parce qu'il ne s’est pas senti bien accueilli...

Pour vous aider, nous vous avons confectionné un modèle d'entretien de recrutement !

Je télécharge le modèle

 

3. L’onboarding 

Le processus de recrutement est finalisé et le candidat sélectionné a accepté votre offre. Nous entrons dans la troisième étape du parcours collaborateur : l’onboarding, autrement dit l’intégration d’un nouveau collaborateur. Face à la chasse aux talents, cette phase est très importante dans la réussite d’un recrutement. Un bon accueil va permettre de fidéliser le collaborateur dès son arrivée. La période d’essai est aussi importante pour le salarié et elle lui permet de voir si l’emploi lui convient, ou pas ! 

Il est utile de recueillir le feed-back du nouveau salarié, quelques semaines après son arrivée. Baptisé rapport d'étonnement, cet outil permet de valoriser l'avis du salarié qui apport un regard neuf et objectif sur les forces et faiblesses de l'entreprise.

 

Téléchargez notre modèle de rapport d'étonnement et recueillez des informations précieuses pour votre entreprise !

 

Les principaux avantages de l’onboarding sont : 

  • L’investissement : sentiment d’intégration, enthousiasme, ambassadeur de qualité 
  • La productivité : meilleure compréhension du fonctionnement, de la culture et des valeurs de l’entreprise 
  • Les bénéfices financiers : réduction du turn-over et des coûts liés au recrutement et à la formation 

> Voici 8 idées pour faciliter l’intégration d’un nouveau salarié ! 

 

4. Le quotidien au travail 

Quatrième étape, qui peut aller de quelques semaines à plusieurs années : le quotidien au travail ! L’expérience collaborateur ne s’arrête pas à l’intégration du nouveau salarié dans votre entreprise. Elle continue tout au long de son parcours et peut aller jusqu’à... la retraite ! 

L’objectif de cette longue phase est de motiver et fidéliser les collaborateurs afin que chacun soit heureux dans son travail au quotidien. Pour améliorer la qualité de vie au travail (et donc l’expérience collaborateur) vous pouvez mettre en place différentes actions. 

La qualité de vie au travail, c’est en quelque sorte la quête d’un équilibre entre la performance et le bien-être du collaborateur. Maintenir une bonne qualité de vie au travail permet au collaborateur de ne pas subir le travail mais au contraire de le faire avec enthousiasme et engagement, en lui donnant les clés pour s’épanouir pleinement dans son quotidien. 

Comment améliorer les conditions de travail ? Facile ! Voici quelques exemples : 

  • Fédérer les collaborateurs autour d’événements collectifs 
  • Adapter l’espace de travail aux missions de vos collaborateurs 
  • Créer des espaces collaboratifs (cuisine, salle de repos, salle de jeux...) 
  • Donner la possibilité de s’exprimer et de mettre en place des actions de cohésion 
  • Sensibiliser les collaborateurs à la prévention santé et sécurité au travail 
  • Faciliter l’équilibre vie pro / vie perso 
  • … 

 

5. L'offboarding 

Toutes ces actions ne peuvent pas empêcher le départ de certains de vos talents. C’est notre cinquième et dernière étape du parcours collaborateur : l’offboarding. Au même titre que l’onboarding, l’offboarding est une étape clé et importante car si le départ du collaborateur se passe mal, il peut avoir des répercussions négatives sur votre entreprise et plus particulièrement votre marque employeur. L’ancien collaborateur sera amené à échanger sur sa précédente entreprise auprès de de son entourage professionnel et personnel. Autant qu’il le fasse de façon positive en jouant un rôle d’ambassadeur auprès de talents potentiels. On peut se quitter et conserver de bonnes relations. Accompagner le départ du collaborateur de manière positive et apaisée est essentiel pour préserver l’image qu’il peut avoir de lui-même et lui permettre de rebondir plus vite vers ses nouveaux projets.

L’offboarding est aussi important car le collaborateur sur le départ peut être amené à revenir au bout de quelques années. C’est ce qu’on appelle le phénomène boomerang. Et vous le savez tous, il y a de nombreux avantages à recruter un ancien collaborateur ! L’entreprise doit donc prendre soin de son collaborateur jusqu’à son dernier jour de travail. 

 

 

Pour retrouver les nombreux articles autour de l'expérience collaborateur, abonnez-vous à notre newsletter Vie de Bureau et choisissez votre fréquence d'envoi !

Je m'abonne à la newsletter

 

À propos de l'auteur
 

Marion

Blogueuse RH

Curieuse depuis ma plus tendre enfance, j'aime partager autour
du management, du bien-être au travail et de l'actu RH !

Tous ses articles 

Voyagez dans Vie de Bureau