8-idees-ameliorer-onboarding-.jpg
  • Management et bien-être
  • 10/07/2019

Onboarding : 8 idées pour faciliter l’intégration d’un nouveau salarié

Alors que les processus de recrutement sont de plus en plus poussés au sein des entreprises, l’intégration d’un nouveau salarié reste souvent un point négligé. Pourtant, cette dernière étape est primordiale dans la réussite d’un recrutement. Face à un turnover important, les raisons de soigner le processus d’onboarding ne manquent pas. Quelques bonnes pratiques permettent de mettre le nouvel arrivant dans les meilleures conditions pour contribuer à son épanouissement et au résultat de l’entreprise. Voici 8 étapes pour préparer au mieux la venue de votre nouveau voisin de bureau.

1. Annoncer l’arrivée en interne

Une arrivée, ça se prépare. Et la meilleure des façons de commencer, c’est de prévenir les équipes internes qu’un nouveau collaborateur va rejoindre l’entreprise. Un petit mail informatif suffit à éviter un sentiment de gêne le jour J, notamment dans le cadre d’un remplacement de poste.

2. Proposer un livret d’accueil

Dès le premier jour, vous allez vouloir communiquer beaucoup d’informations à votre nouveau collègue, qui lui, se posera mille questions. En rédigeant en amont un livret d’accueil avec l’ensemble des données pratiques et administratives, vous gagnerez du temps et le nouvel arrivant aura un document de référence. Ce dernier peut contenir le règlement intérieur de l'entreprise, les horaires, une sélection de procédures, la documentation sur le CSE, l’accès à l’Intranet et aux réseaux internes, un organigramme ou encore les dates des événements de l’entreprise. Pensez également à y joindre une sélection d’éléments de communication (plaquettes produits ou catalogue par exemple) afin que le nouveau collaborateur s’imprègne de l’image de votre entreprise.

3. Préparer le poste de travail

Chaque poste a ses spécificités. Anticipez au maximum les besoins du nouvel arrivant, cela lui permettra d’éviter de demander un par un les outils nécessaires à son travail. Pensez aux fournitures (bloc-notes, stylo, calculatrice), aux équipements (tenue, matériel, chaussures de sécurité), au bâtiment (carte d’accès, code de sécurité) et aux outils informatiques (identifiants, codes d’accès, adresse email) sans oublier un poste de travail propre et éclairé.

4. Mettre en place un parrainage

Le rôle du parrain est d’accueillir et accompagner le nouvel arrivant sur sa prise de poste pendant les premières semaines. Il propose une relation de conseil et de confiance dans laquelle le nouveau membre de l’équipe sera plus à même de confier ses incompréhensions ou de solliciter de l’aide. Le parrain doit être volontaire pour que la relation fonctionne, et cela peut-être la personne en poste dans le cadre d’un remplacement, ou un collègue avec plus d’ancienneté qui pourra plus facilement expliquer les habitudes de l’entreprise.

5. Proposer un parcours d’intégration

La première journée est cruciale dans le processus d’intégration du nouvel arrivant. L’employeur a tout intérêt à proposer un parcours d’intégration afin de créer un lien avec les équipes déjà en place. Une visite de l’entreprise est donc fortement recommandée et s’accompagne d’une présentation des services, de rencontres avec les responsables et d’un tour des commodités. Durant cette phase, différents intervenants peuvent être mis à contribution pour informer et orienter la nouvelle recrue. Cette dernière pourra s’imprégner de l’atmosphère générale, échanger quelques mots avec ses nouveaux collègues et prendre ainsi ses marques dans un nouvel environnement.

6. Utiliser les outils de communication interne

N’hésitez pas à utiliser les outils disponibles au sein de votre entreprise pour favoriser l’onboarding. Un blog ou un réseau social interne ? Prenez quelques minutes avec le nouvel arrivant pour diffuser une petit biographie avec une photo, cela facilitera les premières rencontres. Une newsletter destinée aux salariés ? Profitez-en pour ajouter un encart sur l’arrivée d’un nouveau collaborateur et sur ses missions.

7. Favoriser les interactions

Il ne faut pas négliger l’aspect relationnel dans les premiers jours d’intégration d’un nouveau salarié. C’est dans cette période qu’il va se faire une idée de l’ambiance entre collègues, et qu’il va sentir s’il peut s’intégrer. Pour favoriser les échanges, il ne faut pas hésiter à lui proposer un déjeuner avec l’équipe dès le premier jour, à organiser un pot d’arrivée pour les derniers arrivants, ou tout simplement à proposer une pause-café pour faciliter les échanges informels.

8. Ne pas relâcher le suivi

Le salarié a besoin de se sentir accompagné et attendu tout au long des premiers mois. Managers, parrain et Ressources Humaines doivent rester disponibles et proposer des points régulièrement. Ces derniers permettent de s’assurer de la bonne intégration du salarié, et d’adapter le dispositif d’intégration selon les profils.

8-idees-ameliorer-onboarding-.png

L’onboarding doit permettre au salarié de créer une relation solide avec son nouvel environnement de travail. Cette première étape est un véritable enjeu pour l’entreprise et doit permettre d’éviter l’échec d’un recrutement. Dans cette optique, Eurécia intègre des fonctionnalités pour vous faciliter l'onboarding.

Retrouvez notre dossier thématique sur le Portail RH