Onboarding : 8 idées pour faciliter l’intégration d’un nouveau salarié

  2 mins

Onboarding : 8 idées pour faciliter l’intégration d’un nouveau salarié

Posté le 30/08/2022 - mis à jour le 09/12/2022

Alors que les processus de recrutement sont de plus en plus poussés au sein des entreprises, l'onboarding d’un nouveau salarié reste souvent un point négligé. Pourtant, cette dernière étape est primordiale dans la réussite d’un recrutement. Face à un turnover important, les raisons de soigner le processus d’onboarding ne manquent pas. Quelques bonnes pratiques permettent de mettre le nouvel arrivant dans les meilleures conditions pour contribuer à son épanouissement et au résultat de l’entreprise. Voici 8 étapes pour préparer au mieux la venue de votre nouveau voisin de bureau.

 

1. Annoncer l’arrivée en interne

Une arrivée, ça se prépare. Et la meilleure des façons de commencer, c’est de prévenir les équipes internes qu’un nouveau collaborateur va rejoindre l’entreprise. Un petit mail informatif suffit à éviter un sentiment de gêne le jour J, notamment dans le cadre d’un remplacement de poste. Vous pouvez glisser des infos concernant les missions du collaborateur mais également concernant ses hobbies ("passionné de DIY et plus particulèrement de Jesmonite" - NDLR, si vous ne connaissez pas, vous allez adorer) ou faits marquants ("grand fan de vitesse").

 

💡 Le conseil de la rédac : présentez vos nouvelles recrues de façon ludique grâce à notre modèle de présentation 100% personnalisable ! Parcours atypiques, passions cachées,... découvrez-en davantage sur vos collaborateurs et donnez des prétextes pour engager la conversation !  

Je télécharge le modèle

 

2. Proposer un livret d’accueil

Dès le premier jour, vous allez vouloir communiquer beaucoup d’informations à votre nouveau collègue, qui lui, se posera mille questions. En rédigeant en amont un livret d’accueil avec l’ensemble des données pratiques et administratives, vous gagnerez du temps et le nouvel arrivant aura un document de référence. Ce dernier peut contenir le règlement intérieur de l'entreprise, les horaires, une sélection de procédures, la documentation sur le CSE, l’accès à l’Intranet et aux réseaux internes, un organigramme ou encore les dates des événements de l’entreprise.

Pensez également à y joindre une sélection d’éléments de communication (plaquettes produits ou catalogue par exemple) afin que le nouveau collaborateur s’imprègne de l’image de votre entreprise.

👍 Coup de pouce : Vous souhaitez mettre en place un livret d'accueil au sein de votre entreprise ? Bonne idée ! Nous avons conçu un modèle 100% personnalisable qui peut vous aider :

Je télécharge le modèle
 

 

3. Préparer le poste de travail

Chaque poste a ses spécificités. Anticipez au maximum les besoins du nouvel arrivant, cela lui permettra d’éviter de demander un par un les outils nécessaires à son travail. Pensez aux fournitures (bloc-notes, stylo, calculatrice), aux équipements (tenue, matériel, chaussures de sécurité), au bâtiment (carte d’accès, code de sécurité) et aux outils informatiques (identifiants, codes d’accès, adresse email) sans oublier un poste de travail propre et éclairé.

 

 

 

4. Mettre en place un parrainage

Le rôle du parrain est d’accueillir et accompagner le nouvel arrivant sur sa prise de poste pendant les premières semaines. Il propose une relation de conseil et de confiance dans laquelle le nouveau membre de l’équipe sera plus à même de confier ses incompréhensions ou de solliciter de l’aide. Le parrain doit être volontaire pour que la relation fonctionne, et cela peut-être la personne en poste dans le cadre d’un remplacement, ou un collègue avec plus d’ancienneté qui pourra plus facilement expliquer les habitudes de l’entreprise.

 

5. Proposer un parcours d’intégration

La première journée est cruciale dans le processus d’intégration du nouvel arrivant. L’employeur a tout intérêt à proposer un parcours d’intégration afin de créer un lien avec les équipes déjà en place.

Une visite de l’entreprise est donc fortement recommandée et s’accompagne d’une présentation des services, de rencontres avec les responsables et d’un tour des commodités. Durant cette phase, différents intervenants peuvent être mis à contribution pour informer et orienter la nouvelle recrue. Cette dernière pourra s’imprégner de l’atmosphère générale, échanger quelques mots avec ses nouveaux collègues et prendre ainsi ses marques dans un nouvel environnement.

 

6. Utiliser les outils de communication interne

N’hésitez pas à utiliser les outils disponibles au sein de votre entreprise pour favoriser l’onboarding. Un blog ou un réseau social interne ? Prenez quelques minutes avec le nouvel arrivant pour diffuser une petit biographie avec une photo, cela facilitera les premières rencontres. Une newsletter destinée aux salariés ? Profitez-en pour ajouter un encart sur l’arrivée d’un nouveau collaborateur et sur ses missions.

 

7. Favoriser les interactions

Il ne faut pas négliger l’aspect relationnel dans les premiers jours d’intégration d’un nouveau salarié. C’est dans cette période qu’il va se faire une idée de l’ambiance entre collègues, et qu’il va sentir s’il peut s’intégrer. Pour favoriser les échanges, il ne faut pas hésiter à lui proposer un déjeuner avec l’équipe dès le premier jour, à organiser un pot d’arrivée pour les derniers arrivants, ou tout simplement à proposer une pause-café pour faciliter les échanges informels.

 

8. Ne pas relâcher le suivi

Le salarié a besoin de se sentir accompagné et attendu tout au long des premiers mois. Managers, parrain et Ressources Humaines doivent rester disponibles et proposer des points régulièrement. Ces derniers permettent de s’assurer de la bonne intégration du salarié, et d’adapter le dispositif d’intégration selon les profils.

Il est également utile de recueillir le feed-back du nouveau salarié quelques semaines après son arrivée. Le rapport d'étonnement est l'outil idéal pour cela, il permet de valoriser l'avis du salarié qui apporte un regard neuf et objectif sur les forces et faiblesses de l'entreprise. Recueillez dès maintenant des informations précieuses pour votre entreprise :

Téléchargez notre modèle de rapport d'étonnement
 

 

Bonus : bien inclure le manager dans le processus d'onboarding

Dès les premiers jour, demandez au manager de préparer une réunion de lancement. Il pourra à cette occasion refaire le point sur sa fiche de poste, clarifier le plan de rémunération, présenter la stratégie du service et enfin, énoncer clairement ses attentes en terme d'autonomie, de réalisation ou d'objectifs - idéalement chiffrés.

 

8-idees-ameliorer-onboarding-.png

Cet article a été rédigé par Hadrien Le Guillou

Blogueur RH

Sur le même thème :   

bureau rempli ordinateurs portables

4 mins

Bonnes pratiques pour limiter l'hyperconnexion aux écrans

Comment déconnecter des écrans pour gagner en sérénité et en efficacité ? Découvrez toutes les clés et bonnes pratiques à adopter !

equipe en reunion

5 mins

Soft skills vs. hard skills : le choc des compétences

Les compétences professionnelles se déclinent en soft skills et hard skills. Ce sont deux facettes du profil des collaborateurs. Elles contribuent toutes deux à la réussite dans le monde du travail.

candidats pour un recrutement

4 mins

Employabilité des salariés : un atout essentiel pour les entreprises

L'employabilité est au cœur des discussions en matière de ressources humaines. Elle représente la capacité d’un salarié à exercer un nouveau travail. Pour les entreprises, c'est un levier de développement des performances.

homme en burn out au travail

6 mins

Burn out : l'épuisement professionnel des salariés

Un burn-out peut dévaster la vie d'un salarié et déclencher de graves séquelles. Sa prise en charge est nécessaire par un médecin qualifié et le salarié dispose de droits et de protections juridiques.

https://www.eurecia.com/sites/default/files/styles/header/public/thumbnails/image/media_articleentretiensannuels.png

4 mins

RH : comment aider vos managers à préparer leurs entretiens annuels ?

Découvrez nos 3 conseils pour aider vos managers à préparer leurs entretiens annuels.

raisons-supplementaires-embauche-travailleur-handicape

3 mins

4 bonnes raisons supplémentaires de recruter des Travailleurs Handicapés

En France, depuis 1987, une obligation d’emploi des travailleurs handicapés (TH) est en vigueur : chaque entreprise de plus de 20 salariés doit compter 6% de TH dans son effectif.

illustration jobboard recrutement

5 mins

Jobboard : le réflexe à adopter en matière de recherche d'emploi

Les jobboards présentent un atout RH pour les candidats et les recruteurs. Ils sont des leviers en matière de recrutement. Ils s'inspirent des meilleures stratégies, comme l'Inbound Marketing.

employé qui réalise un bilan de compétences

6 mins

Bilan de compétences : un tremplin pour changer de carrière

Le bilan de compétences intervient souvent lors d'un projet d'évolution professionnelle. Il permet d'analyser les compétences professionnelles, les aptitudes et les motivations du candidat.