Ressources rh

 
handicap-invisible-en-entreprise.png
  • Actu RH
  • 09/06/2022

Les handicaps invisibles en entreprise, on en parle ?

Les handicaps moteurs ou sensoriels sont la plupart du temps visibles de tous. En revanche on ignore plus souvent les handicaps invisibles qui représentent pourtant 80% des handicaps. De plus, on minimise la plupart du temps ces situations de handicap et leurs effets…

Découvrez dans cet article les principaux handicaps invisibles, de quoi s’agit-il vraiment et comment accompagner ces collaborateurs reconnus travailleurs handicapés (TH) ?

 

Les troubles cognitifs

Il s’agit des « dys » : dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, dyspraxie… Ces situations de handicap ne sont pas plus fréquentes aujourd’hui, mais plus diagnostiquées et mieux accompagnées. Les troubles dys ne disparaissent pas à l’âge adulte et on considère qu’environ 10% de la population serait concernée.
Les effets sont plus perturbants qu’on ne l’imagine et impactent aussi beaucoup la confiance en soi de ces personnes qui ont tendance à se dévaloriser.

 

enlightened Comment bien accompagner les collaborateurs atteints de troubles « dys » ?

  • Inciter les managers/collaborateurs à la bienveillance
  • Sensibiliser pour mieux comprendre ces troubles, avec des challenges lecture ou des mises en situation  
  • Penser à des outils pour compenser : règles, FALC, repères couleurs et pictogrammes visuels, lunettes particulières…

 

L’autisme

Ce trouble du développement induit des interactions sociales et une communication différente. De plus en plus intégrés dans le monde du travail, le spectre autistique concerne 4 fois plus d’hommes que de femmes. Ce sont des collaborateurs particulièrement performants à condition d’être dans un environnement adapté.


enlightened Pour fournir le meilleur cadre de travail à vos collaborateurs atteint d’autisme, voici quelques pistes :

  • Respecter leur espace et éviter le contact par le touché sans leur accord
  • Limiter les intensités lumineuses & sonores
  • Respecter leur routine,
  • Eviter d’imposer des moments de convivialité non désirés…
     

Les maladies chroniques évolutives (MCE)

Cette appellation regroupe de nombreuses pathologies comme (liste non exhaustive) : la sclérose en plaque (SEP), la bipolarité, les cancers, le diabète, l’asthme sévère, les transplantations d’organe, la polyarthrite, la mucoviscidose, la dépression chronique, l’endométriose, le lupus, les troubles obsessionnels compulsifs, le SIDA, la maladie de Lyme, la drépanocytose, la fibromyalgie et de nombreuses autres maladies rares.  
Ces affections de longue durée (ALD) nécessitent une bonne prise en charge et un suivi régulier.  
Les effets sont divers, mais la fatigabilité ou les douleurs pourtant fréquentes sont totalement invisibles et donc souvent minimisées par le manager ou les collègues.

 

enlightened Comment sensibiliser les collaborateurs à cet handicap invisible ?
Avec l’accord de la personne concernée, expliquer la maladie et surtout ses effets favorise l’acceptation de la situation par l’environnement professionnel.

 

→ Vous avez aimé cet article ? Découvrez d’autres articles sur le handicap en entreprise par ici.

A propos de l'auteur

Amandine Pillot

Dirigeante d'Atout-caP et Consultante Politique Handicap

Amandine Pillot est chargée de mission handicap externalisée.

"Transformer une contrainte en opportunité et faire bouger les lignes, j'aime prendre la parole sur le thème de l’inclusion en entreprise et partager mon expertise et mon expérience !"


Après une dizaine d’années d’expérience dans le domaine du handicap, Amandine a créé la SASU Atout-caP.

Atout-caP propose aux entreprises un accompagnement à la carte dans leur politique handicap : d’un appui au recrutement spécifique, au développement de la sous-traitance, en passant par les sensibilisations, formations…

 

#Handicap_au_travail

Tous les articles