header_offboarding.png
  • Management et bien-être
  • 05/11/2018

Offboarding : l'art de dire au revoir !

L'offboarding : c'est quoi ?

L'employé passe par trois grandes étapes lors de son séjour au sein d'une entreprise : son arrivée et son intégration, potentiellement facilitée par un processus de onboarding. Vient son évolution en interne, cette période peut représenter des mois ou des années. Et pour finir, son départ de l'entreprise.

Gare à ceux qui bâclent cette dernière étape. Tout comme l'onboarding, entreprise et salariés ont intérêt à mettre en place un processus d'offboarding soigné.

Pourquoi est-ce si important ?

En plus des raisons légales, économiques et humaines, c'est également une question de professionnalisme et de marque employeur. Une rupture professionnelle douloureuse aura des répercussions négatives sur la santé de l'entreprise, tout comme sur celle de l'employé.

Dans la vie "d'après" l'ancien employé peut être amené à s'exprimer sur son précédent environnement professionnel : rien de mieux pour booster, ou au contraire ruiner la marque employeur et la réputation de la société auprès de potentiels candidats ou clients. 

Bien se quitter pour mieux se retrouver ?

Certains salariés quittent une entreprise, mais y reviennent quelques années après. C'est ce qu'on appelle le phénomène boomerang. Et il n'est pas négligeable : sur 100 salariés partis, 15 reviennent en moyenne. Les avantages de recruter un ancien collaborateur sont évidemment le gain de temps et d'argent, sans oublier la joie des retrouvailles. Alors autant ne pas se fermer toutes les portes au moment du départ.

Prendre soin d'un salarié jusqu'à son dernier jour de travail

La rédaction de Vie de Bureau vous donne des pistes pour accompagner vos "futurs-anciens" collaborateurs. 

1. Annoncer la nouvelle à l'équipe

Une des premières choses à faire est de prévenir l'équipe, à l'occasion d'une réunion par exemple. Communiquer ouvertement sur le départ d'un collaborateur évite d'en faire un sujet tabou et de créer une mauvaise ambiance de travail. L'idéal est que la personne qui part annonce elle-même la nouvelle. Cet échange lui donnera la possibilité d'expliquer son choix et d'aborder les choses à faire, préparer et clôturer son départ en équipe. 

2. Passer le relais 

Dans les semaines précédant le jour J, il est essentiel d'assurer la transmission la plus complète des données, procédures, etc à l'équipe et/ou au successeur. L'occasion pour faire également l'état des lieux des missions réalisées et à venir. C'est là où l'on regrette de ne pas avoir fait le tri au fur et à mesure des années…

3. Faire le bilan lors d'un entretien final

Le départ d'un collaborateur est l'occasion de programmer avec lui un "exit entretien". Cela permet de recueillir son expérience au sein de l'entreprise. D'ailleurs, les personnes sur le point de quitter leur poste abordent plus facilement des sujets délicats. Un moyen de plus pour améliorer l'expérience collaborateur.

4. Organiser un pot de départ

C'est le moment convivial de tout ce processus ! Un prétexte de plus pour organiser un pot. L'idéal est de convier l'équipe dans la dernière semaine. Ce rendez-vous informel permet d'échanger sur le parcours ensemble et sur les projets à venir, de se remercier et de verser la petite larme.

Côté équipe et employeur,  c'est le moment de remercier chaleureusement la personne pour ses années de bons et loyaux services. Cela fait toujours plaisir et puis, c'est rassurant de savoir que son travail est reconnu, surtout lorsqu'on se lance dans de nouvelles aventures.

5. Clôturer ses comptes et rendre le matériel

Ca y est, c'est le grand jour, à ce moment-là il est obligatoire pour l'entreprise de supprimer les accès de l'ancien employé : accès aux locaux, aux réseaux internes et externes, les comptes, etc. Lors des démarches administratives de clôture, vient également le moment de restituer sa plaque et son arme… enfin le matériel quoi : ordinateur, portable, agrafeuse, etc.

6. Rester en contact

Ce n'est pas parce qu'on ne travaillera plus ensemble qu'on ne doit pas rester en contact, voyons ! Si ce n'est pas déjà le cas, on échange son mail ou son numéro personnel. La prochaine "réunion" aura lieu autour du barbecue.

On n'y pense pas toujours, mais recommander son ancien collègue sur LinkedIn peut vraiment l'aider. Et ça va dans les deux sens, le réseau professionnel, c'est aussi ses anciens collaborateurs.

 

Un départ n'est pas forcément un évènement morose, avec une bonne préparation et de la bienveillance, cela peut être bénéfique à tout le monde !

 

Loading...

Loading...