Ressources rh

 
eviter-pieges-prise-fonction-manager.png
  • Management et bien-être
  • 16/09/2021

Les pièges à éviter lors d’une prise de fonction de manager

Vous venez d’être promu manager ? Félicitations ! En vous choisissant à ce poste, l’entreprise reconnaît votre expertise et montre qu’elle a confiance en votre potentiel. Pour autant, cette évolution de carrière, qui est excitante, peut aussi s’avérer plus complexe qu’elle n’y paraît.

En effet, si sur le papier les missions attachées à votre nouveau rôle semblent claires, une fois jeté dans le grand bain, votre quotidien de manager sera loin d’être un jeu d’enfants. Entre management directif, difficulté à déléguer ou confusion entre camaraderie et management, les pièges pour échouer votre prise de fonction sont nombreux.

On fait le point.

 

1. Jouer le petit chef d'entrée de jeu

Un manager qui ne prend pas le temps de connaître ses collaborateurs, donne des directives sans explications et les traite comme des soldats à sa merci, personne n’en veut ! C’est même le moyen le plus rapide pour désengager et démotiver votre équipe. Les collaborateurs préfèrent un « manager coach », un « manager mentor » capable de se positionner en leader et soucieux de leur bien-être et de leur réussite. Souvenez-vous lorsque vous étiez à leur place, n’est-ce pas aussi ce que vous souhaitiez ?

Or, comme un capitaine de navire ne va pas loin sans son équipage, un manager n’atteindra pas les objectifs sans une équipe investie et motivée. C’est pourquoi le bien-être de vos collaborateurs doit être aussi important que les performances de votre service. Ainsi, pour ne pas tomber dans ce piège, restez humble, l’esprit ouvert aux attentes, émotions et propositions de vos collaborateurs. Faites preuve d’empathie et impliquez votre équipe dans la vie du service (environnement, objectifs, décisions, règles de « vivre ensemble »…).

 

2. Dire « oui » à tout

Vous voulez faire bonne impression ? Montrer que vous pouvez animer votre équipe, traiter les dossiers les plus complexes en temps et en heure, accepter les demandes de dernière minute de votre direction tout en gérant les urgences ? Dire « oui » à tout pour flatter votre ego, satisfaire votre besoin de reconnaissance est le meilleur moyen de faire mauvaise impression auprès de votre direction et de votre équipe.

Vous n’êtes pas un robot capable de traiter à la chaîne des tâches de travail. En disant oui à tout, vous risquez la surchauffe et les erreurs. Gardez à l’esprit que les gens se souviennent davantage des erreurs commises que des réussites. Dès lors, pour éviter de vous trouver dans cette situation, ne cherchez pas la reconnaissance à tout prix. Cherchez plutôt à faire briller votre équipe en créant un esprit de groupe, priorisez vos tâches de travail et osez dire non.

 

3. Refuser de déléguer

Un autre piège qui est étroitement lié au précédent est le refus de déléguer du travail à ses collaborateurs. En adoptant une attitude de « je préfère m’en charger par moi-même », vous faites passer comme message que vous n’avez pas confiance en votre équipe. Vos collaborateurs douteront alors de leurs compétences et de leur potentiel, puis finiront par se désinvestir.

Un bon manager ne cherche pas à se rendre indispensable. Au lieu de ça, il délègue son travail et il a raison ! Déléguer est un moyen de dynamiser les collaborateurs, de les faire progresser et de les responsabiliser. Dès lors, réfléchissez dès maintenant à ce que vous pourriez déléguer et surtout à qui !

 

4. Manager à votre sauce sans tenir compte de l’ADN de l’entreprise

Vous pensez qu’en prenant votre fonction de manager vous allez pouvoir diriger votre service comme bon vous semble ? On préfère vous le dire tout de suite, il vaut mieux ne pas vous éloigner des bonnes pratiques de votre entreprise en matière de management. En effet, en devenant manager, vous devez représenter et incarner les valeurs et la culture de l’entreprise.

Imaginons que votre entreprise soit attachée à la transparence des informations. Si vous préférez ne pas communiquer à votre équipe certains renseignements sur la santé de l’entreprise, ses ambitions, sa vision et sur les décisions stratégiques prises, vous managez à contre-courant de ses valeurs. Pour ne pas tomber dans ce piège, rapprochez-vous du ou de la responsable RH qui est le meilleur interlocuteur pour vous parler des attentes de l’entreprise en matière de management !

 

5. Penser que l’animation d’équipe se résume à de la camaraderie

Vous pensez que pour instaurer un climat social positif au sein de votre équipe, il suffit de partager des afterworks entre collègues et d’instaurer le tutoiement ? Hélas, vous faites fausse route. L’animation d’équipe est plus complexe que cela et il ne suffit pas de jouer le « bon copain » pour faire de vous un bon manager.

La bonne nouvelle est que le management s’apprend ! Comment ? En acquérant des soft skills (savoir-être) spécifiques comme le leadership, le sens de la communication, l’intelligence émotionnelle ou encore le sens de l’organisation. Si vous sentez le besoin d’être accompagné pour acquérir de bonnes bases, il existe des formations soft skills. Et chez Eurécia, nous proposons des formations spécifiquement adaptées au manager ;)

 

6. Croire que vous devez savoir tout sur tout

Une idée reçue à propos du manager est de croire qu’il a réponse à tout, et qu’il DOIT avoir réponse à tout. Par peur d’être perçu comme un incapable, la tentation est alors grande de donner une réponse non fiable à une question posée par un collaborateur plutôt que de dire « je ne sais pas ».

Oubliez cette croyance ! Le manager n’est ni une encyclopédie ni un voyant capable de prédire l’avenir. Si vous n’avez pas de réponse à une question, privilégiez l’honnêteté et faites savoir à votre interlocuteur – dans la mesure du possible – que vous allez vous renseigner auprès des personnes les plus à même d’apporter une réponse au problème rencontré.

 

7. Arrêter d'apprendre

Enfin, l’une des erreurs à éviter est de penser qu’en devenant manager vous n’avez plus besoin de développer vos compétences techniques. Si vous êtes reconnu comme un expert, ne vous reposez pas sur vos lauriers, et restez en alerte des nouveautés et de l’évolution de votre domaine d’activité pour ne pas passer à côté d’informations importantes.

 

Finalement, pour éviter les erreurs lors d’une prise de fonction de manager, pourquoi ne pas vous former ? Découvrez notre formation "réussir sa prise de poste de manager" pour en savoir plus sur les fondamentaux du management, les étapes indispensables d'une prise de poste réussie et les bases solides pour la performance de votre nouvelle équipe !

Découvrir la formation

A propos de l'auteur

La rédaction

Team Eurécia

Contributeurs timides, les billets signés de la rédaction sont tous écrits avec passion !

Tous les articles