header_ynsect.png
  • Management et bien-être
  • 27/10/2020

[INITIATIVE RH] : Ynsect propose un congé paternité de 10 semaines à ses salariés

bandeau_ynsect.png

 

Ynsect, une entreprise qui prend les devants 

Ynsect est une jeune startup créée en 2011 par quatre fondateurs. Son ancrage dans l’ère du temps commence tout d’abord par son activité. Ynsect élève des insectes et les transforme pour offrir des produits destinés aux animaux de compagnie et d’élevage naturellement insectivores tels que les poissons et les volailles. Leur ambition est de remettre l’insecte à sa juste place dans la chaine alimentaire. Leur objectif : devenir le fournisseur mondial de la nutrition premium et durable à base d’insectes. 

Preuve que cette activité est prometteuse, Ynsect a su lever 372 millions de dollars depuis sa création. La start-up française, qui déjà levait 125 millions de dollars en janvier 2019 et obtenu 23 millions de dollars de subventions, vient de récolter 224 millions de dollars supplémentaires en octobre 2020. Rien que ça… 

Aujourd’hui, l’entreprise compte plus de 130 salariés répartis entre le siège social situé en région parisienne, une « Ynsite », une unité de démonstration industrielle dans le Jura et bientôt une « Ynfarm », unité de production à grande échelle à Amiens.  

Les questions liées à la mixité et à l’égalité ne sont pas sans réponses chez Ynsect. La startup, qui évolue dans un secteur d’activité majoritairement masculin, a su attirer de nombreuses femmes dans ses équipes, qui représentent aujourd’hui près d’un tiers des effectifs. 

Dans cet élan naturel et spontané de souci de mixité et d’intention réelle d’engagement sociétal, Ynsect a mis en place un congé paternité exceptionnel de 10 semaines. Oui, oui ! 10 semaines de congés payés à 100% pour tous les nouveaux papas salariés. 

Je fais le point sur cette belle initiative RH avec Alexis Angot, co-fondateur et secrétaire général d'Ynsect.

ynsect_alexisangot.png

 

Une initiative venue de l’expérience d’un papa à la direction 

L’idée du congé paternité hors normes est venue tout simplement le jour où le président d’Ynsect, Antoine Hubert est devenu papa. Très vite il s’est rendu compte qu’être jeune papa en travaillant était loin d’être confortable et regrettait de ne pas pouvoir passer plus de temps avec son bébé sur les premiers mois. La question s’est alors posée : pourquoi ne pas offrir un congé ma-paternité comme les femmes ? 

La direction prend la décision de mettre en place ce beau projet.

 

Congé paternité : « quasiment rien n’est encadré par la loi française »

 « Le sujet étant très nouveau en France, et en l’absence de cadre règlementaire spécifique, il a fallu que l’on créé tout de A à Z ! » s’exprime Alexis. « Nous nous sommes inspirés du peu de cas similaires via des reportages ou articles, mais en France, aucune entreprise à notre connaissance ne proposait un congé aussi long. Et le droit du travail n’indique rien de plus que le congé de naissance de 3 jours et le congé paternité de 11 jours calendaires. ». L’entreprise a donc monté une petite équipe (RH, direction, IRP et cabinet d’expertise comptable) pour porter le projet. 

 

Une initiative qui nécessite de se poser de nombreuses questions

Inclut-on le congé de naissance ou pas ? Inclut-on les onze jours ? Le papa cumulera-t-il ses congés pendant son absence ? Et s’il n’est pas en réalité le père biologique ? En cas de Gestation Pour Autrui (GPA) si elle est un jour autorisée en France ? Procréation Médicalement Assistée (PMA) ? Adoption ?... « Les cas particuliers se sont vite révélés nombreux. Ce n’est pas un problème en soi, mais mieux vaut en anticiper le maximum afin d’avoir une règle le jour où le cas se présente » explique le secrétaire général.  

Cela n’a pas démotivé la direction de mener à bien ce projet qui lui tenait à cœur, bien consciente qu’il est impossible de maitriser à 100% comment un tel dispositif peut « vivre ».

 

Un avantage adopté à 100% par les salariés 

Le dispositif a été « extrêmement » bien accueilli par les salariés de Ynsect. Autant par les hommes que les femmes. A Ynsect, tous les papas prennent leur congé de dix semaines avec grand plaisir. Ils n’ont pas peur de préjudice, ils sont confiants et se sentent légitimes à prendre ce congé. Aujourd’hui, déjà sept papas ont bénéficié du dispositif. « Nous étions habitués aux congés maternités, donc pour nous c’est simplement plus de personnes qui prennent des congés lors de l’arrivée d’un enfant. Nous savons gérer ces moments de vie. » explique Alexis.

photocollaborateurs_ynsect.jpg

 

« Ce n’est pas une affaire de coût » pour YNSECT, « c’est un vrai engagement sociétal » 

Bien évidemment, la question de coût nous vient naturellement à l’esprit lorsque nous souhaitons mettre en place ce type d’action en entreprise. Alexis insiste sur le fait que, pour la direction d’Ynsect, ce n’est pas une question de coût mais un vrai engagement sociétal. « On assume le coût.  Nous pensons que le père de famille doit avoir la possibilité d’être auprès de son enfant durant les premiers mois.» ajoute Alexis. Ynsect possède un fort capital sympathie de par son activité et son développement et ne rencontre pas de difficultés dans ses recrutements ou dans la fidélisation de ses salariés. « Nous n’avons pas mis en place ce projet prioritairement pour « fidéliser » les salariés, avec un objectif de « retour sur investissement RH ». Nous l’avons mis en place simplement car nous pensons que c’est la bonne chose à faire et que cela devrait être généralisé.» dit le secrétaire général. Et aujourd’hui, tous en profitent. 

 

Le conseil d’Alexis : « c’est un projet à ne surtout pas bâcler ! » 

« C’est un projet à ne surtout pas bâcler » précise Alexis. En effet, il conseille de passer du temps, de bien réfléchir aux différents cas particuliers selon l’entreprise et d’anticiper les questions que les salariés se poseront. Si besoin, il ne faut pas hésiter à faire appel à un conseiller juridique afin de s’assurer que le dispositif est bien rédigé.

Alexis est fier de son entreprise : « Cette initiative est très positive pour tout le monde, pour les hommes bien sûr, mais aussi pour les femmes qui ne sont désormais plus seules à voir leur carrière entre parenthèses. A une époque où les relations hommes femmes sont parfois tendues et où l’on oppose souvent les uns aux autres, ce type d’initiative permet de prendre de la hauteur et de créer du consensus. » 

Alors ? Prêts pour le congé paternité hors normes ?

 

 

Retrouvez les autres débats de Bureau en vous inscrivant à notre Newsletter Vie de Bureau et rester au courant des dernières actualités !

Je m'abonne à la newsletter

À propos de l'auteur
 

Jennifer

Chargée de com

La communication, l'événementiel et le
bien-être en entreprise... c'est mon dada ! :)

Tous ses articles