Ressources rh

 
role-manager-pme.png
  • Management et bien-être
  • 25/08/2021

Le rôle du manager dans une PME

Bien souvent, le manager dans une PME joue exclusivement le rôle de « chef de l’opérationnel ». Son attention est concentrée sur l’action, les tâches de travail, et il est celui vers lequel les collaborateurs se tournent en cas de problèmes techniques.

Pourtant, en étant « manager », il devient aussi le chef d’orchestre du bon fonctionnement et du bien-être de son équipe. Dans une démarche RH alliant bien-être et performance, le manager a donc un rôle clé à jouer. Mais de quelle façon ? Voyons ça de plus près cool

 

#1 - Déployer la stratégie de l’entreprise au niveau de son service

Quelle direction souhaite prendre l’entreprise ? Quelles sont les valeurs et la culture à véhiculer ? Quelles sont la vision et les objectifs de la structure ? Le manager est le relais de la direction. Ainsi, il doit être au fait des décisions stratégiques de l’entreprise et les déployer dans son service.

Aussi, il doit montrer l’exemple en incarnant les valeurs et la culture de l’entreprise. Par exemple, si votre entreprise prône l'équilibre vie pro/vie perso et que votre manager impose des réunions d’équipe à 18h, il navigue à contre-courant de la culture de votre entreprise !

 

#2 - Jouer le rôle de messager entre collaborateurs et direction

Le manager est le lien entre la direction et les collaborateurs. Ainsi, s’il doit déployer la stratégie de l’entreprise au niveau de son service, il lui appartient aussi de faire un état des lieux de la vie de son service à la direction :

  • Quels problèmes rencontrent les salariés ?
  • Quelles sont leurs attentes ? Leurs envies ?

Dans la pratique, cette posture est loin d’être un jeu d’enfants. Le manager doit trier les informations et réclamations pertinentes à transmettre à la direction et au service RH de celles qu’il peut lui-même gérer. Ce qui suggère de savoir jongler entre écoute de son équipe et respect de la stratégie d’entreprise.

 

#3 - Être un leader pour son équipe

Rassembler son équipe autour d’une vision, les motiver, les emporter pour avancer vers les objectifs… Voilà un manager leader ! Pour incarner ce rôle, ce dernier doit être en mesure de fédérer son équipe, d’impulser une dynamique positive.

Par exemple, votre entreprise lance un nouveau produit : une paire de baskets fabriquée avec des produits entièrement recyclés. Pour embarquer son équipe dans ce projet, le manager va devoir être en mesure d’expliquer de façon simple et concrète les objectifs en termes de qualité, de chiffres, de vision et d’image qu’il souhaite atteindre avec son équipe, et les convaincre de s’investir pour ce tout nouveau produit ! Pour cela, il devra avoir une communication impactante, donner confiance et accompagner ses collaborateurs dans cette aventure !

 

#4 - Faire grandir ses collaborateurs

Les salariés (et en particulier ceux issus des générations Y et Z) rejettent le modèle managérial dans lequel le manager tient le rôle du sachant, du décideur, et eux des exécutants. Au contraire, ils veulent un "manager-coach" ou "mentor" capable de les tirer vers le haut, de les faire grandir.

Comment ? En les rendant plus autonomes et responsables, en les faisant évoluer et monter en compétences.  

Un rôle qui nécessite donc d’être attentif aux envies et besoins des collaborateurs. Pour y arriver, des compétences comportementales comme l’écoute, l’empathie, la communication, la pédagogie et la confiance seront très utiles au manager. Ces compétences que l’on appelle soft skills sont précieuses pour assurer le bien-être des salariés et la performance de l’entreprise. En effet, au-delà d’être transversales, elles sont aussi gage de performance puisque pour résoudre un problème ou atteindre un objectif (faire grandir ses équipes), les compétences techniques seules ne suffisent pas. Il faut pouvoir avoir des soft skills comme celles citées.

La confiance, justement parlons-en.

 

#5 - Créer un climat de confiance

S’assurer que le travail est bien fait, que les objectifs sont atteints, c’est bien. Mais s’assurer que le travail est fait dans de bonnes conditions, dans un environnement propice au bien-être, à la confiance et à la communication, c’est mieux !

PME ou grande entreprise, le manager gère l’humain qui, rappelons-le, constitue la ressource essentielle de votre structure. Pour que les salariés se sentent bien au travail, ils doivent croire en leur capacité à surmonter les difficultés et les challenges professionnels. C’est ce que l’on appelle le sentiment d’auto-efficacité professionnel. Ainsi, si les collaborateurs ont confiance en leurs ressources, ils développeront une meilleure estime d’eux-mêmes, et leur bien-être.

Pour développer un climat de confiance et le sentiment d'auto-efficacité professionnelle, le manager peut par exemple :

  • Célébrer les réussites et les victoires (individuelles et collectives) de son équipe ;
  • Encourager les collaborateurs au quotidien et en particulier en période de baisse d’énergie ;
  • Développer l’intelligence émotionnelle ;
  • Communiquer régulièrement à travers des échanges informels ;
  • Pratiquer la reconnaissance au quotidien.

 

Le manager d’une PME a aujourd’hui un rôle multitâche. Savoir manager, c’est savoir accompagner son équipe dans l’atteinte de leurs objectifs, de leur épanouissement et de leur évolution. Vous souhaitez donner à vos managers les clés pour réussir dans ce rôle ? Venez jeter un coup d’œil à nos formations Boost dédiées aux managers

Découvrez nos formations !

A propos de l'auteur

La rédaction

Team Eurécia

Contributeurs timides, les billets signés de la rédaction sont tous écrits avec passion !

Tous les articles