header_retrospectivesqvt2.png
  • Management et bien-être
  • 03/01/2020

Bien-être au travail : quels horizons pour 2020 ? (2/2)

La semaine dernière, nous vous présentions un panorama de l’évolution du bien-être au travail ces dernières décennies. Avec 2020, une nouvelle décennie se dessine, et avec, de nouveaux challenges pour les métiers RH. En voici quelques pistes... 

 

Les années 2020 et la qualité des relations au travail

Le bien-être au bureau, c'est essentiel, tout le monde le dit ! Les organisations comme Google pour l’international et Ubisoft en France, (ou bien sûr Eurécia à Toulouse wink) ont énormément travaillé sur la question du bien-être au travail.

Pourquoi ? Car on sait aujourd’hui que de plus en plus de salariés français ne privilégient plus seulement le salaire, et sont sensibles aux conditions dans lesquelles ils travaillent. 

Côté expérience collaborateur, les actions mises en place en interne ne peuvent pas être décorrélées d’une culture d’entreprise cohérente, et d’un management adapté. On s'aperçoit qu'une entreprise ne peut pas prétendre favoriser le bien-être de ses collaborateurs uniquement parce qu’elle leur fait bénéficier d'avantages en nature. Il ne suffit pas d'offrir du café et des bonbons illimités. Favoriser le bien-être au travail c'est avant tout une culture d'entreprise ! Sans oublier que la raison première reste la performance de l'entreprise.

Alors, comment trouver le bon équilibre ? Parmi les nombreuses pistes, intéressons-nous au salarié en tant qu’individu à part entière

 

L’intelligence émotionnelle  

L’intelligence émotionnelle, c’est savoir interpréter et analyser ses propres émotions et celles de la personne à qui l’on s’adresse. C’est aussi savoir comprendre et prendre en compte la communication non-verbale lors d’un échange. 

En entreprise, prendre en compte les émotions des collaborateurs, c’est savoir remettre l’humain au cœur de la relation. Cette notion est notamment importante dans les échanges manager-collaborateur, car elle permet de fidéliser et fédérer ses équipes. 

Bienveillance, respect, écoute active... sont autant d’atouts qui mèneront l’équipe à la motivation générale, à la confiance et à l’esprit d’équipe. 

 

Le management participatif 

A l’inverse du management directif, le management participatif englobe tous les collaborateurs de l’entreprise, quel que soit leur statut, pour participer à la direction de l’entreprise. Les grandes décisions font l'objet d'un consensus entre la direction, les managers et les employés pour arriver au juste équilibre entre tous. 

L’avantage : la parole de l’ensemble des salariés est écoutée et prise en compte. Chaque membre se sent valorisé et apporte sa pierre à l’édifice. L’entreprise devient l’entreprise de tous ses collaborateurs.  

Attention tout de même à bien cadrer ce type de management qui, au quotidien, peut être assez chronophage et ne s'adapte pas à toutes les situations. 

management_participatif.jpg

 

Le développement de parcours RH personnalisés 

Les entreprises rassemblent des interlocuteurs de différents âges, différents parcours, et différentes générations. C’est une problématique bien connue des RH dont nous parlons régulièrement sur le blog. 

Elles essaient de mettre en place des procédures généralisées comme les Onboarding, les vis ma vie, etc...et se rendent également compte que l’on ne peut pas proposer le même type d’onboarding pour une jeune recrue d’une vingtaine d’années que pour un collaborateur de cinquante ans. 

Savoir s’adapter à son public en interne, c’est tout un défi, et c’est aujourd’hui indispensable si l’on souhaite que chacun trouve sa place au sein de l’entreprise. C’est pourquoi de plus en plus de RH prévoient des parcours en fonction des typologies de collaborateurs. 

 

Le job crafting 

La quête de sens au travail est un des grands défis des entreprises face aux Millénials. Mais en réalité, cette quête de sens est le miroir des mutations même du monde du travail. Quelle que soit leur génération, les salariés cherchent un référentiel.  

Le job crafting est une nouvelle tendance sans en être une : c’est le fait que chacun “façonne” son emploi selon ses compétences et ses envies, en orientant ses missions en fonction de celles-ci. 

C’est également le fait de faire ressortir sa personnalité dans ses actions, pour rendre son travail unique et personnalisé. 

Si certains le font naturellement, il peut être opportun pour l'entreprise d’écouter l’avis de ses collaborateurs à ce sujet. 

 

La question du bien-être au travail passionne autant qu’elle est sujette à débat. Cest en partie parce que chacun porte sa propre définition du “bien-être”. Si certains s’attachent à un aspect “matériel” (matériel informatique, confort au bureau, salle de repos...), d’autres associent le bien-être à leurs relations au travail (collègues, managers, direction...) et d'autres encore listent sous le terme bien-être tout un tas d'avantages dont ils bénéficient dans leur structure.

Et vous, quels challenges vous attendent pour cette nouvelle décennie ?



Vous avez envie de garder un oeil sur l'actualité RH ? Inscrivez-vous à notre Newsletter :

Je m'abonne à la newsletter

À propos de l'auteur
 

Alice

Chargée de com'

QVT, communication interne, marque employeur :
je vous partage mes idées et conseils sur la vie
quotidienne des collaborateurs au sein de l'entreprise.

Tous ses articles 

Voyagez dans Vie de Bureau