Ressources rh

 
taux-absenteisme.png
  • Actu RH
  • 17/09/2021

Taux d'absentéisme: Pourquoi & comment l'évaluer?

Qu’est-ce que le taux d’absentéisme et pourquoi le calculer ?

Le taux d’absentéisme est un problème bien connu des RH : cet indicateur très suivi dans les tableaux de bord est un révélateur du climat de bien-être des collaborateurs dans l’entreprise, ou des dysfonctionnements de l’entreprise.

S’il y a des absences “prévisibles” ou “incompressibles”, il y a d’autres absences qui peuvent indiquer un mal-être, notamment si elles sont répétées à plusieurs reprises par un collaborateur, ou communes à plusieurs collaborateurs de l’entreprise (ex : absences injustifiées ou mal motivées, arrêts maladie à répétition...)

En plus d'être un indicateur du climat social interne, l’absentéisme représente un réel coût ! Selon une étude de l'Institut Sapiens, les “coûts cachés de l’absentéisme” s’élèvent à 107,9 milliards d’euros en France chaque année, soit 4,7% du PIB. Si on divise ce chiffre par le nombre de travailleur en France, l’absentéisme coute aux entreprises en moyenne 4.059 euros par salarié par an. Une somme conséquente sur laquelle les employeurs peuvent agir, s’ils en identifient bien les causes.

Comment calcule-t-on ce taux d’absentéisme ? Toutes les absences sont-elles à prendre en compte ? Comment analyser les résultats ? Toutes les réponses ci-dessous !

 

Comment calculer le taux d'absentéisme ?

Le taux d’absentéisme est un pourcentage que l’on obtient grâce à une formule qui calcule le nombre de jours d’absences par rapport aux nombres de jours théoriquement travaillés sur une période donnée (mois ou année).

 

 

Exemple : sur une entreprise de 32 collaborateurs travaillant 7 heures par jour, on dénombre 11 jours d’absence sur un mois.

Total d’heures d’absences : 11 jours d’absence x 7 heure de travail par jour = 77 heures d’absence sur le mois.

Total heures théoriquement travaillées dans le mois : 22 jours (nombre de jours travaillés en moyenne sur 1 mois) x 7 heures par jour x 32 collaborateurs = 4 928 heures de travail sur 1 mois.

Calcul du taux d’absentéisme = (77/4928) x 100 = 1.56%

 

Selon le 12ème baromètre de l’absentéisme au travail et de l’engagement réalisé par la société Ayming, le taux d’absentéisme moyen était de 5,11% en 2019 en France (le calcul pour l’année 2020 n’étant pas représentatif en raison de la crise Covid et des nombreux arrêts pour chômage partiel qui ont été engendrés).

 

Identifier les différents types d’absences

Faut-il prendre en compte toutes les absences dans le calcul du taux d’absentéisme ? Un congé payé est-il par exemple à prendre en compte ?

Il faut distinguer plusieurs types d’absences :

  • Les absences non prises en compte : les absences programmées
  • Les absences à prendre en compte : toutes les absences qui ne peuvent pas être prévues à l’avance
    • Les arrêts maladie courte et longue durée
    • Les accidents de travail, de trajets, ou les maladies professionnelles
    • Les congés enfants malades ou événement familiaux
    • Les absences injustifiées
  • Cas spécifique
    • Les absences pour grève sont exclues du calcul

 

Ce sont donc sur les absences à prendre en compte que l’entreprise doit être attentive. S’il est difficile de prévoir une mauvaise grippe ou un décès dans la famille d’un collaborateur, l’entreprise peut en revanche agir sur le taux d’accident du travail ou les absences injustifiées, en essayant dans un premier temps d’analyser les données pour en trouver la cause.

 

Pourquoi calculer le taux d'absentéisme ?

Le taux d’absentéisme en dit long sur la manière dont les collaborateurs vivent leur entreprise. L’objectif pour toute Direction : qu’il soit le plus bas possible, synonyme de bonne forme des équipes.

Au-delà du coût engendré pour l’entreprise, l’absentéisme génère aussi des dommages collatéraux : ralentissement des projets, augmentation de la charge des autres membres du service pouvant impacter le moral des collaborateurs et l’ambiance, affaiblissement de la productivité, augmentation des risques d’accidents du travail pour les entreprises industrielles manquant d’effectifs...

 

Comment analyser le taux d'absentéisme ?

L’analyse du taux d’absentéisme permettra de prendre des mesures préventives pour améliorer le quotidien des collaborateurs, en identifiant les problématiques les plus récurrentes ou les plus impactantes :

  • Des conditions de travail à améliorer : lorsque le taux de maladies professionnelles ou d’absences pour accidents de travail est élevé, il convient d’identifier rapidement les leviers sur lesquels agir (amélioration du matériel de travail, formation et qualification du personnel, augmentation des effectifs pour les tâches longues ou complexes)
    Objectif : limiter les douleurs physiques, le stress, la mise en danger de soi ou de ses collègues, la pénibilité du travail...

 

  • Des relations professionnelles toxiques : qui n’a jamais entendu parler d’un salarié arrêté pour burn-out en raison d’un manager trop exigeant ? D'un collègue trop insistant ? Manager, collègues, Direction, ou encore clients ou partenaires professionnels... le quotidien professionnel est avant tout fait de relations sociales, et elles peuvent devenir un cauchemar pour un collaborateur si celles-ci sont toxiques, et provoquer des arrêts maladie de longue durée. L’analyse de ces arrêts peut permettre d’identifier un élément perturbateur et de prendre toutes les précautions pour que la situation s’améliore.

 

  • Des missions ou objectifs inadéquats : missions inadéquates avec les compétences du collaborateur (perte de confiance), objectifs trop élevés (découragement), objectifs trop bas (ennui ou sentiment qu’on ne lui fait pas confiance, se sent mal considéré et exclu), surcharge professionnelle (épuisement, perte de sens), sont autant de paramètres pouvant faire baisser la motivation du collaborateur et pouvant provoquer des absences injustifiées ou des arrêts à répétition. Il revient au manager de trouver le bon équilibre entre les compétences de son collaborateur et les missions qui lui sont confiées pour rebooster le collaborateur et lui donner du plaisir au travail.

 

Enfin, il sera intéressant pour l’entreprise d'analyser le taux d’absentéisme général sur une période spécifique, suite à une restructuration ou à d’importantes annonces par exemple, pour s’assurer que les changements internes ne perturbent pas le fonctionnement et la motivation des services, et réagir le cas échéant.

 

Plus qu’un simple indicateur RH parmi d’autres, le calcul et l’analyse du taux d’absentéisme est un véritable révélateur de l’épanouissement de la force salariale d’une entreprise. Plus l’indicateur est bas, plus les actions mises en place en interne sont adaptées aux missions, actions et quotidien des salariés. En cas d’augmentation, l’équipe RH, les managers et la Direction devront être particulièrement attentifs et analyser les types d’absences observés pour pouvoir agir et proposer des solutions adéquates aux problématiques rencontrées.

 

Vous aimeriez mieux suivre l'absentéisme dans votre entreprise ? Ne plus être dépourvu face aux absences des collaborateurs ? Découvrez dans ce guide comment la digitalisation des congés simplifie votre suivi ainsi que la gestion des absences au quotidien.

Téléchargez le guide

A propos de l'auteur

Alice

Vie au travail

QVT, communication interne, marque employeur : je vous partage mes idées et conseils sur la vie quotidienne des collaborateurs au sein de l'entreprise.

Tous les articles