Formation grâce à la VR
  • Management et bien-être
  • 09/12/2020

Serious game, réalité virtuelle... Quand la formation prend de nouvelles formes !

Les nouvelles technologies et l’essor du numérique modifient les comportements et les attentes des salariés. Un phénomène qui s’accentue alors que nous sommes de nouveau confinés ; une période de réflexion recommence pour certains actifs, qui s’interrogent sur leur avenir professionnel (envie de mobilité interne, d’un réel équilibre vie pro/vie perso, de se consacrer à d'autres projets…).

Pour accompagner les travailleurs, l’univers de la formation se transforme et on assiste à l’avènement de nouvelles formes d’apprentissages rendues possible grâce aux avancées digitales : formation à distance, réalité virtuelle, serious game… De nouveaux outils qui permettent de répondre à des situations précises.

Petit tour d’horizon de ces outils complétement 2.0 !

 

Les nouvelles formes de la formation professionnelle

  • La réalité virtuelle

Réalité virtuelle pour une formation

L’utilisation de la réalité virtuelle dans la formation, c’est une véritable révolution ! Une révolution qui profite notamment à certaines branches professionnelles : médecine, BTP, restauration… Une solution idéale pour un apprentissage rapide car elle permet à l’apprenant d’être complétement immergé. La réalité virtuelle permet également un meilleur taux de mémorisation grâce à un univers fidèle à la réalité et à un apprentissage personnalisé : le stagiaire se retrouve acteur de toutes les situations qu’il pourra rencontrer dans son futur métier. Un outil qui donne accès à beaucoup de possibilités pédagogiques et qui amène la formation à un autre niveau en faisant vivre une expérience marquante et unique au stagiaire.

  • Le simulateur

Formation grâce à la simulation

Les simulateurs proposent des expériences très réalistes d’apprentissage. Le plus souvent utilisés grâce à un ordinateur, les simulateurs reproduisent et imitent les processus de la vie réelle. Mais attention ! Utilisée dans la formation, la simulation n’est pas un jeu ! Les règles qui régissent l’univers créé sont inspirées des règles de la réalité.
Exemple : l’Armée de Terre utilise la simulation pour mettre ses pilotes en conditions réelles. Des simulateurs qui proposent des scénarios au plus proche de la réalité et qui évoluent en fonction des choix du stagiaire.  

ziggyraconte.jpg


L’armée de Terre utilise la simulation pour mettre ses pilotes en conditions réelles. Des simulateurs qui proposent des scénarios au plus proche de la réalité et qui évoluent en fonction des choix du stagiaire. 

 

  • Le  serious game 

Formation grâce au serious game

Comprenez littéralement « jeu sérieux », le serious game consiste à intégrer dans un jeu des éléments pédagogiques. Le stagiaire qui se forme se trouve donc face à un jeu vidéo, mais dans le but d’acquérir un savoir et de monter en compétences dans son métier.  
Exemple : « Le bon, la brute et le comptable »   
Le stagiaire est mis dans la peau du directeur de cabinet d’un maire où il doit s’initier aux différentes formes de corruption rencontrées.   

ziggyraconte.jpg


« Le bon, la brute et le comptable »  où le stagiaire est mis dans la peau du directeur de cabinet d’un maire où il doit s’initier aux différentes formes de corruption rencontrées.   

 

Les avantages de ces nouvelles formes de formation 

Ces nouvelles formes d’apprentissages offrent de nombreux avantages aux organismes de formation :

  • Une réduction des coûts de formation puisque le format présentiel est souvent le plus coûteux. De plus, les règles de distanciation sociale en place obligent les organismes de formation à s’adapter.
  • La possibilité de former beaucoup de personnes en même temps et partout dans le monde. Ces nouveaux outils permettent de s’affranchir des règles sanitaires !

Mais aussi aux stagiaires :

  • Il se retrouve proactif et acteur de sa montée en compétence puisqu’il réalise de vraies actions dans des conditions très proches de la réalité.
  • Une meilleure mémorisation du stagiaire qui apprend en pratiquant, et un développement de son autonomie.
  • Un apprentissage grâce aux nouvelles technologies qui peut s’avérer très utile pour le formé. Il pourra à l’avenir appréhender ces outils, s’il les rencontre dans son métier.
  • Une meilleure communication entre le stagiaire et le formateur mais également entre les stagiaires qui se retrouvent à distance pour des exercices collaboratifs et collectifs.
  • Un apprentissage personnalisé car les nouvelles technologies permettent aux stagiaires d’apprendre à leur propre rythme, en fonction de leurs compétences.

 

Un nouveau rôle pour le formateur

Si l’apprentissage se transforme, le rôle du formateur mute également. Désormais, il ne fait plus partie d’un modèle uniquement descendant et ne parle plus seul devant une classe. Il devient un véritable facilitateur, un accompagnateur qui aide dans le développement des compétences à travers de nouveaux outils.

Plus qu’une simple transmission de connaissances, la formation fait vivre des expériences inédites aux apprenants qui doivent être actifs et réaliser des actions.
Alors de la théorie oui, mais également des moments dédiés à la mise en pratique.  

 

Le blended learning 

Avec ces nouveaux outils, doit-on craindre une déshumanisation du processus de formation ? Moins de contacts humains avec le formateur, des aspects théoriques plus difficile d’accès… Pour pallier ces différents problèmes, la solution idéale semble être le blended learning : un format souple, qui mélange dans un même parcours de formation des modalités numériques et des sessions de formation en présentiel ou en contact direct avec un formateur (le plus souvent grâce à la Visio).

En tant que stagiaire il est donc possible de profiter de la liberté offerte par le parcours en digital learning et en autonomie complète. L’apprenant prend connaissance des contenus digitaux (vidéo, quiz, fiche explicative…) à son rythme et peut en profiter pour identifier ses questions et ses incompréhensions. Il profite ensuite du temps de formation en contact direct pour échanger avec le formateur qui devient un véritable coach (discussions, ateliers, études de cas concrets…)

Un format qui donne une vraie place à l’humain, et qui doit demeurer au centre du processus de formation puisqu’il peut être un élément moteur : qui n’a jamais eu envie de progresser aux côtés d'un professeur motivé et passionné ? smiley Le blended learning est de plus en plus plébiscité, puisque selon une étude de l’IFTS parue en janvier 2020, 74% des entreprises qui mettent en place des parcours de formation ont déjà eu recours à cette solution.   

 

Alors, réalité virtuelle, serious game… Les nouvelles formes que prend la formation continuent d’évoluer en même temps que les nouvelles technologies. Affaire à suivre…

 

À l'heure où les entreprises doivent sans cesse innover, accompagner les collaborateurs dans leur montée en compétences est primordial ! Téléchargez notre guide GPEC et découvrez comment la digitalisation vous accompagne dans la gestion des compétences.

Je télécharge le guide

À propos de l'auteur
 

Marie

Team Eurécia

Je découvre avec passion les Ressources Humaines
et les enjeux liés au Management

Tous ses articles