Eurécia Blog
  • Actu RH
  • 11/03/2013

Le numérique, nouvel enjeu de l’enseignement à distance.

fotolia

A l’heure où la Cour des Comptes remet en question l’existence même du CNED dans son dernier rapport, le gouvernement français vient de rendre sa copie sur l’enjeu du numérique en France lors de son séminaire intergouvernemental de fin février.

Faire du numérique une chance pour la jeunesse, renforcer la compétitivité de nos entreprises, promouvoir nos valeurs dans la société et l’économie numériques, voici les 3 axes que s’est fixé le gouvernement dans sa feuille de route pour le numérique.

Liberté, égalité, fraternité, numérisé.

Liberté, égalité, fraternité, numérisé, telle pourrait-être la nouvelle devise de la révolution (numérique) que nous vivons actuellement et des immenses chantiers à venir.

L’enseignement et la formation, chevaux de bataille du gouvernement, sont au coeur de cette problématique du tout numérique qui « bouleverse nos vies ». La société française en général et sa jeunesse en particulier doit être en possession des meilleurs outils, notamment pédagogiques, pour faire face à ce nouveau défi et permettre à la France de se hisser aux premiers rangs de l’économie mondiale dans ce secteur.

La loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École, doit permettre en ce sens d’atteindre les objectifs fixés par le gouvernement (18 mesures au total).

Un chantier énorme mais nécessaire que certains, comme l’Ecole Polytechnique, semblent déjà avoir démarré à l’instar des MOOC (prononcez MOUC) aux Etats-Unis.

MOOC, ou the new way of life de l’enseignement à distance.

Nouveau type d’enseignement apparu en 2011 aux Etats-Unis, les MOOC ou Massively Open Online Courses (Cours en ligne gratuits et massifs) se développent à vitesse grand V outre-Atlantique et inspirent timidement l’Hexagone.

Le principe est simple : mettre gratuitement à disposition et sur Internet des cours dispensés par les plus grandes universités avec à la clé, la possibilité, d’obtenir un certificat mais cette fois-ci payant. Cette nouvelle forme d’enseignement à distance, véritable business model des Universités anglo-saxonnes, vient de séduire l’Ecole Polytechnique qui mettra à disposition à la rentrée prochaine 3 cours via la plateforme américaine Coursera, aux 2.8 millions d’utilisateurs. En amorçant cette nouvelle forme d’enseignement, l’Ecole Polytechnique s’inscrit dans une tendance qui en est qu’à ses débuts.

Loin d’être un épiphénomène, le développement de l’enseignement à distance fait partie des engagements du gouvernement avec le projet “France Universités Numériques”.

« L’objectif est qu’en 2017 un diplôme national à distance puisse être obtenu dans toutes les disciplines qui le permettent
et que 20 % de l’offre de formation soit disponible sous forme numérique.
 »

En attendant une démocratisation des MOOC  à l’ensemble du système éducatif français, des écoles de cours par correspondance ont déjà emboîté le pas partout en France. Avec ces écoles, c’est un nouveau champ des possibles qui s’ouvrent aux étudiants ayant choisi l’enseignement à distance comme alternative à l’enseignement classique.

Gageons que l’école de demain, celle du numérique, saura trouver les moyens pour donner aux jeunes la chance de se former autrement et efficacement et ainsi devenir les talents que nous recruterons.

5/5