Trouver un emploi grâce à Twitter
  • Management et bien-être
  • 17/07/2013

Trouver un emploi grâce à Twitter

Avec près de 10 millions de pages vues par mois, les deux principaux réseaux sociaux professionnels (et traditionnels) ont la cote en France. Mais Linkedin et Viadeo ne sont plus les seuls à rapprocher recruteurs et candidats: Twitter offre aussi une interface pratique à travers laquelle un postulant peut s’illustrer, parfois même sans qu’il s’en doute. Petit tour des raisons pour lesquelles Twitter a sa place dans les techniques de recrutement des professionnels…

Entretenir un bon tissu relationnel

Tout d’abord, la pertinence moindre des recrutements par des voies classiques valorise le déploiement des acteurs du marché du travail sur les réseaux sociaux en général, et sur Twitter en particulier. Différentes études ont montré que les CV les plus fournis, l’expérience acquise au fil des années dans un secteur professionnel, ne garantissaient en rien la performance et l’efficacité du candidat à son nouveau poste.

Car d’autres facteurs entrent en jeu pour faire d’un employé ou d’un cadre un élément motivé et productif au sein de l’entreprise. Et parmi ces facteurs: la qualité du tissu relationnel dont l’employé constitue l’une des mailles. Autrement dit la densité du réseau social dans lequel il s’inscrit, que ce réseau soit constitué de connaissances professionnelles ou d’amis. Ainsi, selon ces même études, les salariés ayant au moins 3 amis parmi le personnel de l’entreprise où ils travaillent ont des taux de réussite à leur poste sensiblement plus élevés que ceux ayant établi peu ou prou de relations amicales dans le cadre de leur vie professionnelle. Et Tweeter, justement, permet de juger sur le vif de la « sociabilité » des candidats, ainsi que de leurs compétences dans leurs spécialités, s’ils interviennent suffisamment et à bon escient.

Pourquoi Twitter plutôt que les réseaux professionnels classiques? En raison de son caractère informel justement, et parce qu’il a beaucoup des avantages de ses confrères Linkedin et Viadeo. En particulier, le principe des hashtags (#) et celui des abonnements réalisés en fonction des affinités (followings et followers), sont susceptibles de fédérer des communautés de professionnels semblables à celles constituées sur les réseaux classiques. Sur Tweeter, le retweet (RT) a, dans une certaine mesure, valeur de recommandation: il accroît la visibilité et la crédibilité du postulant. Néanmoins les comptes détenus sur les sites dits « sérieux » doivent contribuer en complément à dresser le profil complet du postulant, permettant au recruteur de juger de la cohérence professionnelle du candidat.

Quoi qu’il en soit, le très orthodoxe entretien d’embauche viendra décider en dernier ressort des recrutements amorcés par les voies moins classiques. L’investissement de ces créneaux de recrutement par de grands groupes internationaux qui cherchent à dénicher la perle rare indique bien que, quelquefois, les recruteurs y font mouche.

La preuve en est, chez Eurécia, nous recevons et recrutons régulièrement des personnes via les réseaux sociaux ! Alors si vous êtes un peu perdus dans tout ça, on vous conseille de vous documenter sur Needocs par exemple avant de vous lancer ;)