Ressources rh

 
rps.png
  • Actu RH
  • 29/03/2021

Risques psychosociaux (RPS) : ce qu'il faut savoir !

On ne va pas se le cacher : parler des risques psychosociaux, c’est pas le sujet le plus sexy du monde de l’entreprise... Pourtant, c’est une réalité que connaissent bien les équipes RH, d’autant plus depuis l’arrivée de ce satané virus et de ses conséquences sur nos modes et rythmes de travail.

Garantir la santé et la sécurité de vos collaborateurs est une mission essentielle, alors on prend 5 minutes pour faire un point sur les RPS !

 

Que sont les risques psychosociaux ?

Les risques psychosociaux ont été identifiés et définis en France dans les années 2000. Ils sont définis par la loi et les institutions de santé. Il s'agit de tous les risques pour la santé physique et mentale des personnes qui travaillent. Ces problèmes potentiels de santé sont liés à l'organisation du travail, aux conditions du travail ou encore au rythme du travail.

On parle de risques psychosociaux car ils touchent le plus souvent à la sphère psychologique. Le terme "socio" contenu dans le mot renvoie au contexte dans lequel ils prennent place : le travail.

 

Quels sont les différents risques psychosociaux ?

Il existe de nombreuses classifications des risques psychosociaux. Voici les principaux risques qui sont les plus souvent décris par les institutions de santé et les professionnels de la santé :

  • le stress ;
  • le burn-out, ou syndrome d'épuisement professionnel ;
  • le suicide au travail ;
  • les incivilités, les violences et l'agressivité au travail ;
  • le harcèlement au travail.

 

Quels sont les différents facteurs de risques psychosociaux ?

Il existe un grand nombre de facteurs de risques psychosociaux et il appartient à chaque individu d’être un facteur ou non. Car oui, un élément peut être un risque pour un salarié et ne pas l’être pour un autre. Mais dans tous les cas, il faut prendre en compte l’ensemble des potentiels risques. Voici une liste non-exhaustive :

  • de l'environnement de travail (bruit, luminosité, toxiques dans l'air, etc.) ;
  • des évolutions du marché de l'emploi (licenciement, fusions-acquisitions, restructuration) ;
  • de l'attention portée aux salariés par les supérieurs et les collègues ;
  • de la qualité des interactions professionnelles ;
  • de l'organisation spécifique du travail : charge de travail, variété des missions, diversité d'action, possibilité de prendre des jours de repos, etc.

 

Quels sont les risques psychosociaux liés au télétravail ?

Bien qu'on ait un peu moins de recul sur le télétravail, il semble que cette manière de travailler puisse augmenter chez certaines personnes quelques risques psychosociaux. Ce sont particulièrement le stress et le burn-out qui peuvent être atteints avec le télétravail.

La raison est simple : les horaires sont moins délimités. Le collaborateur ne tourne donc jamais totalement la page de sa journée puisqu'il reste toujours au même endroit. Ces risques sont majorés lorsque le salarié habite un logement petit ou pas très agréable. Il peut également souffrir du manque d'interaction réelle avec des collaborateurs et d’un sentiment d’isolement. Les interactions à distance laissent moins de place au non verbal, pourtant fondamental dans les relations humaines et professionnelles.

 

Comment prévenir les risques psychosociaux ?

Il n'y a pas de démarche prête à l’emploi à suivre. Chaque entreprise a des risques psychosociaux spécifiques liés à son secteur d'activité, son organisation et son histoire. Prévenir les risques psychosociaux, c'est donc avant tout chercher à mieux identifier ceux qui sont propres à son entreprise.

Une fois ce diagnostic établi, il est possible de mettre en place certaines mesures de prévention. Globalement, elles reposent toutes sur les grands principes suivants :

  • favoriser le travail en équipe ;
  • utiliser les compétences des salariés et les valoriser ;
  • laisser des marges de manœuvre suffisantes ;
  • ne pas contacter les salariés sur leur temps personnel, même en télétravail ;
  • rendre possible la prise de décision des salariés sur les paramètres qui les concernent.

 

Comment intégrer les risques psychosociaux au document unique ? (DUERP)

Le DUERP est un document qui permet d’établir la démarche de prévention de la santé et de la sécurité de l’entreprise. Ce document va servir de base pour identifier les mesures et actions nécessaires à mettre en place dans l’entreprise. Il est donc utile dans l‘identification et la prévention des RPS.

Voici les étapes à suivre pour bien effectuer son DUERP :

  • repérer les risques psychosociaux spécifiques à son entreprise ;
  • évaluer : sont-ils déjà survenus ? Fréquemment ? Dans quel contexte ?
  • identifier des choses à mettre en place pour les prévenir ;
  • utiliser une terminologie adaptée.

 

Possédez-vous un DUERP ? Voici un modèle gratuit et entièrement personnalisable !

Pour vous aider, nous avons glissé quelques risques professionnels liés à la crise sanitaire.

Téléchargez le modèle

A propos de l'auteur

La rédaction

Team Eurécia

Contributeurs timides, les billets signés de la rédaction sont tous écrits avec passion !

Tous les articles