Ressources rh

 
remi_demersseman_paroles_experts_.png
  • Management et bien-être
  • 30/07/2021

[Paroles d’experts] « La RSE est au service de la performance globale »

Sur notre blog Vie de Bureau, nous aimons donner la parole à des experts RH, management ou encore QVT. Aujourd'hui, nous avons le plaisir d'accueillir Rémi Demersseman, fondateur de la Cité de la RSE et de l'Impact, qui accompagne des entreprises pour améliorer leur performance économique et leur impact positif sur notre planète. Un expert de la RSE qui nous en dit plus sur ce sujet. 

C'est parti ! 

 

Bonjour Rémi, alors, c’est quoi pour vous la RSE ?

RSE, c’est l’acronyme de Responsabilité Sociale (ou sociétale) de l’Entreprise. Le terme recouvre une multitude de thématiques, mais répond en fait à une question assez simple : comment les organisations peuvent-elles intégrer les préoccupations sociales, environnementales, et économiques dans leurs activités ? Pour aller un peu plus loin, je dirais que :

  • La RSE est avant tout un outil qui permet de se poser les bonnes questions dans l’entreprise et de faire une analyse transverse qui va toucher plusieurs sujets : développement durable, bien-être des salariés, modes de fonctionnement, choix de prestataires et relations avec les parties prenantes.
  • La RSE permet de créer un contexte positif, car à travers la réflexion RSE, on cherche à améliorer l’impact de l’entreprise et à optimiser son fonctionnement.

C’est aussi un impact concret sur la performance : les entreprises engagées dans une réflexion RSE réelle sont 13% plus pérenne (source : Banque de France 2013)

On pourrait faire le parallèle avec la “Qualité” qui est apparue dans les années 90 en entreprises : au début perçue comme une contrainte, la qualité a permis de mettre en place des processus et d’améliorer le fonctionnement de nombreuses entreprises. On a mis des choses en place pour améliorer la qualité de ce qu’on fait, et avec la RSE, on peut améliorer la qualité de l’impact des actions en place. En bref, on dit ce que l’on fait, on fait ce qu’on dit et on essaye de s’améliorer en permanence.

 

Comment vient le sujet de la RSE ?

Le concept n’est pas encore totalement ancré dans l’entreprise, il vient donc souvent d’une sensibilité qu’exprime le dirigeant ou un(e) collaborateur/trice. On fait face à une pratique ou un processus dans l’entreprise qui semble pouvoir être amélioré, et le sujet est mis sur la table. La RSE peut aussi arriver sous la forme d’une contrainte, comme des critères pour pouvoir répondre à un appel d’offre ou la demande de ses clients. On se rend vite compte que cette contrainte peut devenir une opportunité.

 

Et une fois que le sujet est identifié, on fait quoi ?

La RSE, ce n’est pas quelque chose d’inné, et souvent ça peut paraitre compliqué ! Mais une fois que le sujet est lancé, il y a des méthodes et des outils pour avancer pas à pas. On transforme un concept en actions précises adaptées à l’activité de son entreprise. L’outil est là pour permettre d’identifier des points d’actions immédiats

 

Donc sans outil, on ne peut pas vraiment porter une dynamique RSE ?

On peut avoir une approche spontanée et peu organisée, bien entendu, surtout s’il y a dans l’entreprise des collaborateurs/trices motivé(e)s par un sujet particulier. Mais cela peut montrer vite ses limites et a rarement l’effet levier que l’on peut attendre d’un plan d’actions structuré. S’emparer d’un outil commun, suivre une méthodologie et faire appel si nécessaire à des experts sur un point particulier est le meilleur moyen de mobiliser ses équipes, rendre efficaces ses choix d’investissement et répondre opportunément aux objectifs de croissance de son entreprise.

cite-rse-toulouse.jpg

Concrètement, comment on se lance ? Quelles sont les grandes étapes ?

La RSE ne doit pas faire peur. Si on la conçoit comme un levier de performance globale, on n’est pas si loin du b-a ba de la gestion d’entreprise ! Je distingue quatre  grandes étapes :

1ère étape - constituer une équipe projet : qui est intéressé dans l’équipe ? Dans l’entreprise ? Trouver tous ceux qui sont partant pour faire vivre ce sujet (idéalement avec toutes les parties prenantes).
2ème étape - faire le bilan le plus simple possible de son organisation face aux différents enjeux de la RSE. Faire un état des lieux car on fait tous un peu de RSE sans le savoir.
3ème étape - prioriser : sur la base du bilan, définir un ordre de priorité des actions la plus efficace possible. On commencera par ce qui aura le plus d’impact avec le moins d’investissement.
4ème étape - agir : on prend les points l’un après l’autre et on avance.

 

Et on peut mesurer l’impact de la RSE sur sa performance ?

Chaque point a ses indicateurs que l’on va pouvoir monitorer dans la durée. Le bilan carbone par exemple est un outil de mesure très clair qui peut être associé à plusieurs actions. L’indicateur n’est pas là pour dire “on a réussi” ou “on n'est pas bon”. Il permet avant tout de savoir où on en est et là ou on veut aller, et de mesurer l’impact des actions réalisées. Côté RH, je pense également au taux d’absentéisme qui peut être mesuré pour mesurer l’impact d’actions orientées QVT.

 

Pourquoi la RSE n’est pas encore un sujet dans toutes les entreprises ?

Je vois déjà deux explications. La première, elle est économique. L’entreprise est souvent une logique de performance pure, plutôt court-termiste. Mais cette approche est en train d’évoluer fortement - le contexte actuel accélère ce changement - et l’entreprise s’oriente de plus en plus vers une notion de performance globale. On va chercher la performance sur d’autres leviers : la RSE est un de ces leviers.

La deuxième explication, c’est qu’à part dans les grands groupes, il y a rarement un collaborateur qui est formé à la Responsabilité Sociétale des Entreprises. Pour comprendre et démystifier les sujets liés à la RSE, et pour embarquer un groupe autour du sujet, les PME peuvent donc s’appuyer sur des outils ou solliciter du consulting : généraliste au premier niveau ou pour enclencher une démarche, ou spécifique pour certaines actions précises et aller plus loin.

 

Préparer l’obtention d’un label, participer à un appel d’offre, améliorer sa marque employeur, être en accord avec ses valeurs, optimiser son organisation globale : les situations semblent nombreuses pour initier le sujet de la RSE dans son entreprise ! Merci Rémi pour cet éclairage smiley

 

Ne ratez plus aucun article "Paroles d'experts" en vous abonnant dès maintenant à notre newsletter "Vie de Bureau". Actu RH, management, bien-être au travail, QVT, vous trouverez votre bonheur !

Je m'abonne !

A propos de l'auteur

Hadrien

Blogueur RH

J'écris régulièrement sur l'actu RH, le management et la digitalisation de nos métiers. Au plaisir d'échanger !

Tous les articles