management-vertus-feed-back.png
  • Management et bien-être
  • 16/10/2019

Management : les vertus du feed-back

Dans la sphère privée les « non-dits » peuvent générer de gros dégâts. Et, dans la sphère professionnelle tout autant ! Le feed-back est un outil managérial qui permet de les estomper et au-delà, de construire et de progresser ensemble. Entre collègues ou avec son manager, le feed-back est un moment d'échange qui peut avoir de nombreux effets vertueux. Attention tout de même à respecter quelques règles pour qu'il ne se révèle pas contre-productif.

Comment optimiser son feed-back ?

Littéralement, le feed-back c'est le « retour qui nourrit », ce qui induit que l'on va apporter à ses collaborateurs, de manière individuelle ou collective, des éléments d’analyse de leurs actions qui vont les nourrir pour l’avenir. Et inversement.

Le feed-back, qu’il soit positif ou négatif, sera forcément constructif s’il répond à quelques règles :

  • Être factuel : un bon feed-back revient sur des faits précis. Il porte sur des éléments concrets et détaillés, sur des actions observées et restituées avec le plus de précisions possibles afin d’ôter tout caractère subjectif à l’analyse.
  • Avoir préparé son intervention : le feed-back doit porter sur des faits récents, certes… Mais pour autant, il ne s’improvise pas ! Une intervention qui serait faite dans l’immédiateté risque d’être teintée d’impulsivité et d’une trop grande charge émotionnelle (déception, colère ou même un enthousiasme trop marqué…). Il faut prendre le temps de recul nécessaire pour laisser retomber ses émotions, réfléchir à son analyse et trouver les mots justes. Il faut aussi organiser son feed-back dans un contexte favorable en termes de timing et de lieu : éviter le debrief « à chaud » et « entre deux portes » ! 
  • Parler en son nom : un feed-back n’est pas de l’info descendante. Il implique que chacun parle à la première personne pour exprimer son propre ressenti et assumer sa position. Sans se refugier derrière la hierarchie ou la vision d'un autre collaborateur. Il faut être ouvert à une possible contre-argumentation, un débat ou chacun peut partager sa vision d'une situation.
  • S’exprimer avec simplicité : s’il est factuel, le feed-back est aussi direct, sans détour. Des tournures de phrases alambiquées pourraient laisser penser que le manager « tourne autour du pot », hésite à livrer son analyse. Il est donc important formuler clairement ses idées tout en étayant, toujours, ses propos.
  • Toujours apporter du positif, même si une situation de feed-back va souvent apparaitre suite à un évènement « négatif ». Il est indispensable que l’analyse démarre par une évocation des points positifs recensés. Suivent ensuite les « pistes d’améliorations », qui doivent être délivrées comme autant de recommandations utiles, de possibilités de coopérations, d’axes de progression…

 

Soucieux du ressenti de vos collaborateurs ?

Testez notre module Bien-être
 

 

Quels sont les effets vertueux d’un bon feed-back ?

  • Un feed-back efficace est un cadeau fait à son interlocuteur. Il ne doit pas paralyser, bien au contraire : dynamiser et (re)booster ! L’analyse positive et objective que livre le manager à son collaborateur permet à ce dernier de mesurer l’impact de ses actes et de ses paroles. La finalité est soit de les conforter, soit d’aider à les infléchir.
  • Le feed-back peut être clairement positif. Il s’apparente alors à du compliment et de l’encouragement, et permet souvent de renforcer l’engagement et la motivation du collaborateur.
  • Le feed-back peut aussi être de nature corrective. Il permet alors à la personne d’adapter sa manière d’être ou de faire afin d’être plus en phase avec son environnement et de réajuster ses habitudes professionnelles si nécessaire.
  • Enfin, le feed-back peut être délivré sous forme de critique constructive. Et peut alors être salvateur ! En désamorçant des situations à risques avant qu’elles ne se dégradent totalement. On peut alors parler là de « feedforward », ce qui revient à se tourner vers l’avenir plutôt que de se focaliser sur les erreurs passées, même si elles ne sont pas occultées. L’essentiel est de se concentrer sur les points d’amélioration définis afin d’adapter durablement ses comportements ou ses méthodes de travail.

Bref, le feed-back doit toujours être un acte managérial aussi altruiste que généreux. Il consiste à nourrir l'autre de retours sincères et constructifs qui lui permettent de monter en compétence, de s'épanouir, de gagner en motivation et en engagement… Et d’améliorer les relations au sein d’un collectif. Un feed-back bien maîtrisé est l’un des ingrédients essentiels d’un management efficace !

 

Pour aller plus loin :

À propos de l'auteur
 

Hadrien

Blogueur RH

J'écris régulièrement sur l'actu RH, le management
et la digitalisation de nos métiers. Au plaisir d'échanger !

Tous ses articles