Femme heureuse
  • Management et bien-être
  • 08/11/2019

L'expérience collaborateur : votre premier pas vers un mieux-être au travail (partie 2/2)

ll y a deux semaines, je vous donnais les clés pour commencer votre réflexion autour de l’expérience collaborateur dans votre entreprise

Savoir cadrer sa démarche, c’est le début du projet. J’avais alors identifié 3 moments forts de la vie du collaborateur dans l’entreprise, qui peuvent servir de levier pour mettre en place des actions : la phase de recrutement, l’onboarding, et la vie quotidienne (phase la plus longue).  

Voici quelques idées concrètes à mettre en place dans votre entreprise, pour vous aider à vous lancer ! 

 

PHASE 1 - La période de recrutement

C’est le premier contact du futur collaborateur avec l’entreprise. Le premier mail, le premier appel téléphonique, le premier entretien, les employés croisés dans le couloir... sont autant de signes qui donneront un premier aperçu de l’ambiance de l’entreprise. Un accueil chaleureux marquera et motivera le candidat à choisir votre entreprise plutôt qu’une autre. 

Au-delà de l’accueil, interrogez-vous également sur votre entretien de recrutement : les entretiens à l’ancienne (3 qualités/3 défauts) sont-ils vraiment efficaces ? Ne souhaitez-vous pas recruter, en plus de compétences, une personnalité ? Rendre l’entretien un peu plus informel donnera une piste au futur collaborateur sur le style d’entreprise qu’il s’apprête à intégrer. Les entretiens d’embauche laissent un souvenir très fort chez le futur collaborateur. Il s’en souviendra probablement toute sa vie, ou du moins tout au long de sa carrière dans votre entreprise ! Prenez-le en compte ! 

 

PHASE 2 - L’onboarding

L’onboarding commence généralement le premier jour du nouveau collaborateur, mais vous pouvez le faire démarrer un peu avant, avec une première prise de contact par le service administratif avant l’arrivée officielle. Primordial pour l’intégration, l’onboarding est trop souvent minimisé : 22% des nouvelles recrues abandonnent leur poste avant la fin de la période d’essai... signe qu’ils n’ont pas réussi à trouver leur place dans l’entreprise. 

Chez Eurécia nous accueillons nos “nouveaux” avec un kit d’arrivée composé d’un carnet , de quelques goodies et d’une tasse, signe de convivialité autour d’une pause-café. Selon la taille de l’entreprise, vous pouvez également lui présenter un petit guide présentant l’historique, les différents services et des infos pratiques.

Bureau d'un nouvel embauché d'Eurécia

Idéal également pour les premiers jours : le parcours d’intégration. Etablissez un planning sur les 2 premières journées pour que votre nouveau collaborateur découvre ses collègues, passe de service en service et se familiarise avec l’entreprise. Au cours des premiers mois et jusqu’à la fin de son onboarding (généralement marqué par la fin de sa période d’essai), n’hésitez pas à accompagner le nouvel embauché dans son intégration, en lui proposant un vis ma vie dans les autres services, et en l’invitant aux activités de la vie quotidienne de l’entreprise. 

Chez Eurécia, la nouvelle recrue est inscrite d’office au massage du jeudi, pour l’inciter à en profiter par la suite ! 

 

PHASE 3 - La vie quotidienne de l’entreprise

C’est la période la plus longue mais également celle où il est le plus difficile de tenir sur le long terme. 
 

  • La culture d’entreprise 

La culture d'entreprise n’a pas de temporalité, mais doit faire partie de l’essence même de l’entreprise. Culture du sourire, bienveillance, ambiance familiale... Chaque entreprise prône ses propres valeurs et convictions en interne. Si les collaborateurs y adhèrent, le pari est gagné ! Leur sentiment d’appartenance ou leur fidélité n’en sera que décuplée. 

Attention en revanche, pas de faux-semblant ! Les valeurs que prône une entreprise doivent être réelles, sincères et partagées par l’ensemble du corps managérial pour ne pas créer de différences de traitement entre les services. 

Chez Eurécia nous prônons le bien-être au travail, et nous mettons tout en œuvre pour que nos collaborateurs se sentent bien dans leur job : massages, corbeilles de fruits, salles de repos... C’est autant de petites attentions en adéquation avec notre attrait pour la QVT ! 

 

  • Des bureaux funs, pour un boulot fun !

Avoir un cadre de travail sympathique ou atypique peut vraiment faire la différence ! Investir dans de la décoration, un peu de mobilier (canapés, fatboy, jolies armoires...) ou encore quelques plantes vertes, rend l’espace de travail plus agréable. N’oubliez pas que vos collaborateurs passent en moyenne 1650h par an au bureau... C’est long, surtout si leur bureau n’a pas de charme. 

Chez Eurécia, nos bureaux ont un look industriel mélangeant les briques roses typiques de notre jolie Toulouse, et un style ultra moderne et métallisé qui donnent à nos bureaux beaucoup de charme. La cuisine est aménagée “comme à la maison”, avec un frigo et des micro-ondes, et une grande table centrale où tout le monde peut se retrouver pour manger ensemble. Quant à nos salles de réunion, elles s’appellent “Borabora”, “Copacabana”, “Machu Pichu” et “Bubble”. Oui cela est curieux de se donner rdv à Borabora les premiers jours, mais on s’y habitue très vite !

Bureaux Eurécia

N’hésitez pas également à rendre vos salles de réunions informelles avec des poufs au sol, des fatboy ou des canapés. 

Entendons-nous bien : nul besoin de casser les murs de vos bureaux pour les relooker, mais si vous y aménagez des espaces de vie, ils amèneront, comme leur nom l’indique, plus de “vie”, de convivialité et de confort, dont les effets se feront ressentir sur le long terme. 

 

  • Accordez une pause à vos collaborateurs

De plus en plus d'entreprises organisent des cours de sport individuels ou collectifs (les cours de Yoga marchent très bien par exemple), ou font appel à un prestataire une fois par semaine pour des massages, de la manucure, ou de la méditation. Vous pouvez également décider de rythmer le quotidien de vos salariés en fonction d’événements ou de dates clés du calendrier (Halloween, Noël, Pâques...). En plus de leur permettre de souffler, vous provoquerez de la synergie entre les personnes qui partagent une expérience en commun, cela génèrera plus de discussions et de lien entre les personnes. 
 
Enfin, rien ne vaut un bon after-work : n’oubliez pas que vos collaborateurs sont très pris par leur travail et n’ont que quelques minutes par jour à accorder à leurs collègues. Ils auront plaisir à pouvoir passer un moment off avec eux, pour les découvrir autrement : apéritif ou barbecue dans les bureaux, ou sortie dans un bar à l’extérieur, les possibilités sont multiples ! 

 

  • Engager les salariés

Cette partie-là est la plus difficile surtout si vous êtes nombreux, mais également la plus impactante. Une action qui vient de l’initiative des salariés ou qui est réalisée avec l’aide du service de com’ interne, aura plus de valeur qu’une action individuelle. 

Vos employés sont pleins d’idées et de ressources, laissez-les s’exprimer ! 

 

  • N’est-ce pas un peu infantile ?  

Non. Une entreprise n’est pas un Club Med, et les managers ne sont pas des Gentils Organisateurs. Les collaborateurs viennent sur leur lieu de travail avant tout pour fournir une prestation, et tout le monde doit avoir bien cela en tête (managers et collaborateurs). Cela passe notamment par le mode de management, les objectifs demandés, la performance exigée. 

Et faire tout cela dans un cadre motivant, dans un esprit de partage et de convivialité, sera bénéfique pour tous. 

 

D’ailleurs, performance et bien-être, n’est-ce pas cela, la clé du succès ? A méditer. 

 

Pour retrouver toutes nos informations sur l'expérience collaborateur et la qualité de vie au travail, inscrivez-vous à notre Newsletter Vie de Bureau

Je m'abonne à la newsletter

 

À propos de l'auteur
 

Alice

Chargée de com'

QVT, communication interne, marque employeur :
je vous partage mes idées et conseils sur la vie
quotidienne des collaborateurs au sein de l'entreprise.

Tous ses articles