experience-collaborateur-mieux-etre-travail-bien-etre_header.png
  • Management et bien-être
  • 25/10/2019

L'experience collaborateur : votre premier pas vers un mieux-être au travail (partie 1/2)

Vos collaborateurs bénéficient déjà d’avantages sociaux (RTT, tickets restaurants, CE...) mais vous sentez que leur bien-être pourrait être amélioré

Les entreprises aux salles de réunions moins conventionnelles, aux bureaux plus fun et aux salles de repos aménagées vous inspirent, et vous pensez que de tels aménagements pourraient être bénéfiques pour le moral de vos collaborateurs ? 

Vous êtes donc au bon endroit wink

On parle de plus en plus de bien-être au travail ou de QVT (qualité de vie au travail), mais beaucoup d’entreprises ne savent pas comment s’y prendre pour aborder la question. Par où commencer ? Quoi mettre en place ?

 

Certaines entreprises se posent également la question, et à juste titre, du réel bénéfice de ces actions

  • Cela demande de l'investissement financier dont les résultats n’impactent pas directement le chiffre d’affaires de l’entreprise (idée reçue : le bien-être des salariés booste la performance, et impacte le CA)
  • Beaucoup d’entreprises considèrent que les salariés viennent travailler pour effectuer une tâche, et sont récompensés par leur salaire (mais oublient les 1650h passées en moyenne au bureau chaque année) 

L’expérience collaborateur se base sur un élément principal inéluctable : l’Humain

 

Bien-être... et performance ! 

Pour pouvoir mettre en place des actions, il faut d’abord être convaincu de leur bien-fondé. 

Les nombreuses études récentes ont prouvé qu’un salarié qui se sent bien dans son travail est plus efficace et performant qu’un salarié démotivé par un quotidien professionnel morose. L'entreprise en tire plusieurs avantages :

  • Elle a plus de chances de fidéliser son salarié sur du long terme
  • La qualité des relations entre les collaborateurs sera améliorée
  • La qualité des relations envers le client le sera également (c'est la “symétrie des attentions”)

 

Etablissez un plan d’actions

Vous êtes maintenant convaincu qu’investir un peu de temps et de moyens pour améliorer l’expérience collaborateur de vos salariés est bénéfique. Prochaine étape : établir un plan d’actions. 

L’expérience collaborateur est un projet de fond : il ne s’agit pas de mettre en place deux ou trois actions décorrélées par-ci par-là, et de perdre le fil au bout de quelques semaines. Il faut établir un véritable projet, et prendre du recul, pour pouvoir le faire perdurer.
Vous pourrez ainsi reconsulter vos documents au bout de quelques mois et faire le point : quels étaient les objectifs ? Ont-ils été remplis ? Que reste-t-il à faire ? 

Pour établir votre plan d’action : essayez de retracer la vie d’un collaborateur chez vous, de son arrivée à son départ. 

 

En tant que Chargée de Communication chez Eurécia, j’ai moi-même fait cet exercice, et défini 3 temps forts dans la vie du collaborateur :  

  • La période de recrutement
  • L’onboarding
  • La vie quotidienne : phase la plus longue 

 

Certains aspects du bien-être du salarié et de sa relation à l’entreprise (comme le management qui est propre à chacun) ne dépendent cependant pas des actions mises en place dans ce cadre, mais vous pouvez essayer d’instaurer une notion de bienveillance générale. 

 

Identifier les besoins 

Une fois ces périodes définies, il vous faut maintenant identifier les besoins. 

Pour cela un seul mot d’ordre : écoutez vos salariés ! Questionnez-les ! Faites-les participer à ce projet d’entreprise et surtout, montrez que cette démarche a pour but d’améliorer l’existant. Une entreprise a le droit de se tromper, mais montrer qu’elle essaie de s’améliorer envoie un message positif fort. 

  • Qu’ont-ils pensé de l’entreprise lors de leur recrutement : leur première impression ? Ont-ils eu envie de venir travailler chez vous ? (en toute sincérité !)
  • La période de recrutement : que leur a-t-il manqué lorsqu’ils sont arrivés ? (meilleure explication sur l’entreprise ? Sur le rôle de chacun ? Parcours d’intégration ?)
  • Que leur manque-t-il au quotidien ? (Gestion administrative réactive et efficace qui leur permet de se concentrer uniquement sur leur travail ? Meilleur matériel, chaise de bureau, matériel informatique ? Plus de convivialité ?)

 

Vous avez maintenant les bases pour commencer votre réflexion sur l’expérience collaborateur. Découvrez la suite sans plus attendre avec l'épisode 2 de l'expérience collaborateur. Vous y trouverez des exemples d’actions à mettre en place ou mises en place chez Eurécia. Cela permettra de booster le quotidien de vos salariés.
 

 

Pour aller plus loin, inscrivez-vous à notre Newsletter Vie de Bureau afin de rester au courant des dernières actualités

Je m'abonne à la newsletter

À propos de l'auteur
 

Alice

Chargée de com'

QVT, communication interne, marque employeur :
je vous partage mes idées et conseils sur la vie
quotidienne des collaborateurs au sein de l'entreprise.

Tous ses articles