Interdit de fumer et de vapoter sur le lieu de travail
  • Management et bien-être
  • 18/10/2017

Interdit de fumer ET DE VAPOTER sur le lieu de travail

Eh oui il fallait s’y attendre. La question commençait à se poser dans les entreprises : vapoter est-ce la même chose que fumer une cigarette ? Doit-on l’interdire ? Est-ce une nuisance ? Ou doit-on tolérer la cigarette électronique ?

Eh bien, ne vous posez plus la question. Vapoter sur le lieu de travail est désormais interdit. Et ce depuis le 1er octobre 2017. La loi interdit l’usage de la cigarette électronique sur les lieux de travail couverts et fermés à usage collectif, les établissements scolaires et les établissements destinés à l’accueil, la formation ou l’hébergement de mineurs, ainsi que dans les transports collectifs.

Il est donc strictement interdit de vapoter dans un open space, dans un bureau partagé ou encore dans les couloirs de l’entreprise.

Et dans mon bureau ?

Attention : vapoter dans les bureaux individuels n’est pas interdit par la loi. Mais ! Pour l’administration, les bureaux individuels ne sont jamais seulement occupés par un seul salarié et du public peut y être accueilli.  Sans oublier l’obligation de l’employeur de la sécurité et de la protection de la santé de ses salariés, il est fortement déconseillé de laisser vapoter les collaborateurs dans leur bureau.

Quels risques ?

Un salarié qui vapote sur son lieu de travail encourt une amende de 150 €. L’entreprise n’est pas épargnée et risque jusqu’à 2 250 € d’amende pour manque de signalisation. Elle doit informer les employés de l’interdiction de vapoter – et de fumer – dans l’entreprise par affichages obligatoires. Il est également recommandé de communiquer la nouvelle loi aux salariés via une note de service ou le livret d’accueil et de l’intégrer dans le règlement intérieur.