homme-teletravail.png
  • Actu RH
  • 10/12/2020

Comment identifier les salariés qui peuvent télétravailler ?

La crise sanitaire du Covid-19 a complètement chamboulé l’organisation du travail. Durant les confinements, la norme est devenue le télétravail ! Alors qu’en novembre 2019, seul 7,2% des salariés pratiquaient occasionnellement le télétravail, en avril 2020, 30% des salariés télétravaillaient.

Aujourd’hui, de nombreux les salariés souhaitent avoir la possibilité de travailler à distance au-delà de la crise sanitaire. Mais attention, tous les métiers ne peuvent pas télétravailler ! Selon le ministère du travail, près de 8 millions d’emplois sont compatibles avec le télétravail soit plus de 4 emplois sur 10.

Alors comment identifier les postes télétravaillables ? Réponse en 3 étapes !

 

Réfléchir aux “activités” de vos collaborateurs

Pour savoir si un salarié peut télétravailler il faut penser activités et pas uniquement métiers. En effet, un métier qui a première vue ne peut pas être “télétravaillable” peut tout de même avoir une partie de ses activités qui peut s’effectuer à distance.

Au vu de l’entrain des salariés à effectuer leur métier en télétravail, vous devez vous concentrer sur les missions de vos collaborateurs qui sont exécutables à distance. En effet, le télétravail participe à l’amélioration de la qualité de vie au travail et au bien-être des collaborateurs : gain de temps, meilleure gestion du temps de travail, autonomie, équilibre vie pro vie perso, diminution du stress...

Alors même si vos collaborateurs ne peuvent pas effectuer l’ensemble de leurs tâches à distance ils peuvent peut-être télétravailler un jour par semaine. Ce jour-là sera dédié à des activités précises et identifiés au préalable.

A noter : en théorie, le télétravail est ouvert à l’ensemble des salariés car le code du travail n’exclut aucun salarié du bénéfice du télétravail.

 

Quelles sont les étapes d’identification ?

Pour que l’identification soit réaliste et utile, nous vous conseillons de travailler en collaboration avec vos collaborateurs, vos managers et votre direction. Chacun d’entre eux auront une vision différente et cela vous permettra d’avoir une vue globale de la situation.

L’objectif de ce travail est de repérer ce qui rend possible le travail à distance et ce qui le contraint.

 

ETAPE 1 - Lister les principales activités

Cette première étape a pour but d’identifier l’ensemble des activités de votre collaborateur afin de lister les activités télétravaillables. Dans le cas où les activités exécutables à distance ne sont pas prioritaires, essayer de quantifier le temps de travail qu’elles représentent pour savoir combien de jour votre collaborateur va pouvoir télétravailler.

 

ETAPE 2 - Evaluer les freins ou les difficultés

Tout d’abord, vous devez évaluer les freins à l’échelle de l’entreprise : vos collaborateurs ont-ils un ordinateur portable ? Avez-vous un accès au serveur à distance ? Disposez-vous un système de téléphonique et de visioconférence en ligne ? Bref, identifiez tous freins, qu’ils soient plus ou moins importants.

Ensuite, évaluez les difficultés à l’échelle du collaborateur : quelle est la qualité de son réseau Internet ? Maîtrise-t-il les outils numériques de l’entreprise ? Quels sont ses relations avec vos clients ? Ici aussi vous devez lister l’ensemble des freins au télétravail pour savoir si le collaborateur peut travailler (et être productif) à distance.

 

ETAPE 3 - Identifier les moyens et conditions pour lever ces difficultés

Maintenant que vous avez évalué les freins et les difficultés de votre entreprise et de vos collaborateurs, vous pouvez identifier les moyens qui permettent de les lever.

Mise à disposition de matériel de travail adapté, installation d’une connexon sécurisée, mise en place d’un outil de conférence en ligne, formation aux outils numériques et au management à distance... Plus il y aura de moyens, plus vos collaborateurs pourront télétravailler dans de bonnes conditions.

 

Besoin d'un exemple concret ? Découvrez l'analyse pour un assistant RH :

tableau-modalites-activites-teletravaillables-anne-rh.jpg

 

- Le conseil de la rédaction -
La mise en place du télétravail dans une entreprise ne se fait pas du jour au lendemain. N'hésitez pas à faire une phase de test. L'idée est de tester durant 1 ou 2 mois le télétravail pour l'ensemble des collaborateurs concernés, à raison d'1 jour par semaine par exemple.

A la fin de cette période d'essai, réalisez des entretiens de suivi du télétravail pour évaluer la situation. L'objectif de cette période est de vérifier que l’activité de vos collaborateurs est télétravaillable et qu’ils sont aptes à travailler à distance. De leur côté, ils pourront aussi vous faire leurs retours d'expérience.

Pour vous aider, téléchargez notre modèle d'entretien de suivi du télétravail gratuitement !

Téléchargez le modèle

À propos de l'auteur
 

Marion

Blogueuse RH

Curieuse depuis ma plus tendre enfance, j'aime partager autour
du management, du bien-être au travail et de l'actu RH !

Tous ses articles