Ressources rh

 
rever-pour-trouver-sens-travail.png
  • Management et bien-être
  • 05/08/2022

S’autoriser à rêver pour trouver du sens au travail !

On parle de plus en plus de quête de sens. D’autant plus depuis la crise sanitaire, où tout a été remis en question de la part de tout le monde. On en parle vraiment comme si on était à la conquête d’un trésor. Qu’est-ce que la quête de sens en réalité ? Pourquoi sommes-nous en quête de sens ? Et comment (re)trouver du sens au travail ?

 

Qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras plus grand ? 

Le terme est à la mode, mais la quête de sens, on l’a tous depuis la nuit des temps ! Ce que nous vivons depuis la première vague du Covid accélère simplement ce processus. Depuis notre enfance, depuis même l’école au moment de l’éducation, on a toujours entendu : “Qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras plus grand ? Quel métier ? Quelles études ?”. Et cela se reproduit de génération en génération. Nos parents, nos grands-parents et nous-même abordons forcément la question du travail au travers de ses grandes injonctions qui traduisaient : “Il faut travailler dur pour gagner sa vie” et “dans la vie, on ne fait pas ce qu’on veut. Trouver un CDI bien payé, c’est le mieux et surtout rester dans le cadre. C’est ça la vie.”  

 

Est-ce que c’est vraiment ça que je veux faire ? 

Entre une nouvelle forme de conscience et l’arrivée d’une nouvelle génération sur le marché du travail, il n’est pas anodin que des collaborateurs questionnent leur quotidien. “Est-ce que c’est vraiment ça que je veux faire ?”. La question de l’équilibre des besoins devient de plus en plus centrale et la volonté de privilégier sa qualité de vie de plus en plus importante.  

On connait tous quelqu’un qui a décidé de changer de vie, de se reconvertir, de prendre son quotidien en main. Ça met la puce à l’oreille. Le contexte pandémique a modifié nos modes de travail en imposant le télétravail et des périodes de confinement. Certains ont pu découvrir de nouveaux équilibres ou ont eu du temps à consacrer à d’autres activités. Ces situations amènent souvent à une réelle prise de conscience. Et des attentes, peut-être enfouies jusque-là, sont arrivées sur le devant de la scène : "je veux faire un travail qui a du sens, je veux faire un travail où je me sens bien, je ne veux pas travailler comme une bourrique, je veux un autre équilibre..." Il faut s’autoriser à rêver pour devenir acteur de son quotidien

 

J'ai besoin de sens ! Mais je ne sais pas vraiment ce que c’est... 

Finalement, c’est sens simple : le sens c’est en quoi moi je suis utile, en quoi moi, j’ai des talents, en quoi moi, je suis rayonnant. On pourrait avoir l’impression que le sens c’est essentiellement faire preuve d’abnégation, que c’est faire un métier qui est tourné vers les autres, utile au monde, à la société ou à l’environnement…  Bien sûr, c’est important de contribuer à un monde meilleur, mais la première des choses, c’est soi. Le sens est avant tout dans ce qui nous fait vibrer ! La bonne voie, c’est là où il y a de la joie, de l’énergie. Le sens c’est d’abord la question de son utilité.  

 

Comment je peux avancer ? 

En commençant par prendre un peu de recul ! Il faut recommencer à faire des choses qui n’avaient pas été faites depuis longtemps. Une astuce est de chaque jour, changer de chemin pour rentrer chez soi et sortir un peu du cadre quotidien.  

Lorsque nous sommes dans une forme de routine, nous avons seulement 10% de conscience et 90% d’inconscience. Et dans l’inconscient, il y a les croyances que l’on porte, les schémas répétitifs, nos habitudes. A faire toujours à peu près les mêmes choses, on finit par être comme une petite souris en cage. Il est important de trouver la force de bousculer son train de vie en profitant de temps libres ou d’opportunités pour tester de nouvelles choses. L’objectif, c’est de remettre l’intuition en mouvement. On a tous cette petite voix qui nous parle, pourquoi ne pas l’écouter ? 

 

Quel est le secret de la quête de sens ?  

Il faut retrouver la capacité à rêver. On a eu plein d’injonctions qui ont été faites sur le travail (et sur la vie en général d’ailleurs), alors qu’en réalité, on a le droit de questionner tout ça, on a le droit d’aller vers quelque chose qui va faire sens pour soi. Prendre du plaisir, être en joie ou se lever le matin avec la banane et faire des choses qui vont contribuer au monde qui nous font du bien. On y a tous droit !  

S’autoriser à rêver est un pari qui n’est ni risqué, ni dangereux. Devenir acteur de son quotidien professionnel et déployer son énergie : voilà une première réponse forte pour alimenter notre quête de sens. 

 

Un article issu d’un échange passionnant avec Hélène Picot, auteure du livre “LIBRES : Vers un travail qui a du sens”

 

Et pour accompagner cette quête de sens et faire face aux nouveaux enjeux au travail, dirigeants et DRH doivent remettre l'humain au cœur de l'entreprise en travaillant sur l'expérience collaborateur. On vous en dit plus dans ce guide. 

Je télécharge le guide

A propos de l'auteur

Hadrien

Blogueur RH

J'écris régulièrement sur l'actu RH, le management et la digitalisation de nos métiers. Au plaisir d'échanger !

Tous les articles