Ressources rh

 
Logo AFDEL
  • Cloud computing et Saas
  • 28/02/2013

Le SaaS, des métiers en pleine transition

Une étude très intéressante réalisée par le cabinet Deloitte et pilotée par la Caisse des Dépôts et Consignations pour l’AFDEL nous explique les nouveaux enjeux du SaaS.

Au-delà de la forte progression attendue du SaaS dans les années à venir  dans le secteur du cloud computing public, 32 millions d’euros en France en 2012, ce sera 983 en 2013, 1319 en 2014 et 1792 en 2015 (source IDC), c’est ici toute une filière qui doit s’adapter à un modèle en passe de devenir LA solution. Et cette transition impose de véritables défis pour l’ensemble du secteur.

« Quand on parle de SaaS, on parle de rupture, d’une double rupture »

Du DSI, qui doit s’adapter à un nouveau modèle économique, aux éditeurs soumis à un enjeu stratégique impactant directement leur manière de vendre, de distribuer, de financer et même de facturer, nous assistons à une vraie révolution. « Quand on parle de SaaS, on parle de rupture, d’une double rupture » explique Sébastien Ropartz du cabinet Deloitte. C’est un éco-système entier qui doit repenser sa manière de travailler.

L’étude met en exergue cette mutation des rôles : « Le passage vers le Cloud pousse les éditeurs à se transformer en opérateur de service. Cette transformation est lourde pour les éditeurs car elle change complètement leur modèle opérationnel. » Le service est la clé du succès pour des acteurs qui ne peuvent se contenter de vendre leurs solutions sans en assurer le SAV (infrastructure performante et sécurisée, supervision de la solution, support, évolution des solutions pour rester compétitifs). Et il en va de même pour tout le reste de la chaîne (distributeurs,  intégrateurs, infogérants).

Cinq propositions de l’AFDEL face à l’accélération du marché

Parallèlement à cette étude, l’AFDEL, l’Association Française des Editeurs de Logiciels, vient de faire 5 propositions  à l’heure où le gouvernement se penche sur l’avenir du numérique et que le Président François Hollande vient de décider d’affecter 150 millions d’euros du programme d’avenir vers les technologies.

Voici les cinq axes de réflexion :

  1. Création d’un fonds de capital risque ciblé sur le logiciel et le SaaS.
  2. Programme d’accompagnement à la transition pour les éditeurs.
  3. Aide à l’exportation du logiciel pour une meilleure représentation de la marque France à l’international.
  4. Incitation aux achats de logiciels en mode SaaS par l’administration.
  5. Meilleurs coopération entre grandes entreprises et start-up.

Ces propositions s’ajoutant aux autres initiatives de l’AFDEL tel que le lancement d’un programme d’excellence baptisé Ambition logicielle qui a pour objectif de « détecter les pépites françaises du logiciel et mieux accompagner leur développement », ou comme la réflexion engagée sur le Big Data, autre enjeu important.

Pour sûr, « au cœur de la transformation de l’économie, l’avènement du Cloud Computing représente a fortiori une véritable révolution pour notre industrie » indique Jamal Labed, président de l’AFDEL.

 

A LIRE également