Ressources rh

 
paroles-dexperts-isabelle-breil.png
  • Management et bien-être
  • 18/03/2021

[Paroles d'experts] "Comment peut-on s'épanouir en télétravail ?"

Le télétravail s’est développé de façon précipitée lors du premier confinement. Pour certains il a permis de vivre une pause dans un rythme infernal, de se centrer sur l’essentiel comme la famille, de consommer moins mais mieux, ou de se lancer dans d’autres occupations comme les activités manuelles, le sport, le jardinage…

Mais cette tendance s’estompe, car nous ne voyons pas forcément de fin à cette période particulière et le télétravail devient synonyme de non-choix, de manque de liberté et de solitude. Or, l’entreprise était le dernier endroit pour offrir du lien social.


Alors comment garder le moral et arriver à s’épanouir lorsque le télétravail s'impose ?

Sur notre blog Vie de Bureau, nous aimons donner la parole à des experts RH, management ou QVT. Aujourd'hui, nous avons le plaisir d'accueillir Isabelle Breil, coach en épanouissement professionnel. Quand la perspective d'un retour au bureau reste encore floue et que le télétravail s'impose, Isabelle prône l’équilibre entre l’environnement, le lien social et soi-même.

 

Bonjour Isabelle, comment peut-on créer un environnement de travail plaisant ?

Idéalement il faut avoir un espace dédié au travail, où l’on se sente bien, pour pouvoir dissocier son espace personnel et professionnel et que le professionnel n’envahisse pas le personnel. Le calme est recommandé ainsi que de bonnes conditions de travail avec une chaise confortable, un grand écran, des écouteurs…

 

De quelles manières les collaborateurs et managers peuvent-ils cultiver un lien social ?

Le lien social est primordial et nécessaire au bon équilibre des salariés. Là encore, il s’agit de trouver le bon équilibre entre ne pas déranger et harceler avec tous les outils à disposition : mail, what’s app, teams etc…

La cohésion d’équipe est à favoriser, mais chaque personne aura des besoins différents. Plutôt que d’imposer des points où l’on n’a rien à se dire ou des pauses virtuelles avec des personnes démotivées, posez la question à votre équipe. On a tous besoin de relations, de liens, de partages et d’échanges. « Et toi, de quoi as-tu besoin ? Comment peut-on répondre à ton attente dans notre équipe ? »

Le plus difficile à mon sens, c’est pour les nouveaux arrivants qui se retrouvent seuls sans connaître les process et la culture d’entreprise. Là aussi, ces personnes sont à accompagner. Le manager peut par exemple, déléguer un « tuteur » pour l’épauler.

 

Le manager a un rôle à jouer dans l’épanouissement du salarié. Il doit porter une attention plus forte aux signaux faibles et à la détresse psychologique. Les réunions régulières en demandant : « comment ça va en ce moment », ne suffisent pas.  D’autant que ceux qui vont vraiment mal ne l’exprimeront peut-être pas par des mots, mais par une attitude agacée ou irritable … Les réponses sont à creuser et le non verbal à surveiller, même en zoom. Une personne qui ne s’exprime plus, qui souffle, qui lève les yeux au ciel, qui ne semble pas présente sont des signes à surveiller.

A la place de « comment ça va ? » préférez une question adressée à chacun : « comment te sens-tu ? »

Inciter à exprimer ses émotions permet d’éviter la lassitude, l’épuisement, les rumeurs et les conflits. Apprendre à les ressentir, les nommer est salvateur. En réunion vous pouvez proposer d’identifier une ou deux situations dans lesquelles le collaborateur ressent une émotion :

  • Je ressens de la colère, un agacement, une irritation quand …
  • Je me sens triste quand …
  • Je suis inquiet, anxieux, j’ai peur quand …
  • Je me sens hyper bien et joyeux quand …

L’écoute est primordiale ainsi que le questionnement. Le manager peut modifier sa posture d’expert, de sachant pour se mettre au même niveau que le salarié en posture de coach. Le manager ne peut pas porter la responsabilité d’avoir réponse à tout et peut s’appuyer sur ses collaborateurs (qui n’attendent que ça pour grandir smiley). Si un collaborateur demande de l’aide sur un projet, le manager peut répondre : « qu’est-ce qu’il faudrait faire maintenant à ton avis ? »

Enfin pour préserver la vie privée du collaborateur, le droit à la déconnexion et les temps de créneaux vides sont à respecter pour tous.

 

Faut-il que le collaborateur devienne acteur de son épanouissement ?

Le salarié doit être acteur de son épanouissement. Il ne peut pas tout attendre de l’entreprise. C’est une co-responsabilité. Le collaborateur pourra s’épanouir s’il sent qu’on lui fait confiance, qu’il a des responsabilités, qu’il est autonome et que son manager lui offre une certaine souplesse dans sa gestion du travail. Plutôt que vérifier le temps de présence, fixer des objectifs SMART (Spécifiques et positifs, Mesurables, Attrayants, Réaliste et délimité dans le Temps) permet de faire un retour objectif sur le travail réalisé.

Pour être performant en télétravail, cela demande une discipline pour éviter les distractions, mais aussi une discipline mentale pour savoir dire NON et STOP.

C’est à vous de mettre des limites pour que vos horaires soient respectés et qu’on ne vous appelle pas le soir ou le matin trop tôt. C’est à vous de donner l’alerte si la charge de travail est trop importante. C’est à vous d’exprimer vos besoins et vos attentes. N’attendez pas que la hiérarchie les devine ou les anticipe.

Une bonne gestion passe aussi par une bonne organisation. Vous pouvez planifier votre semaine le lundi matin, en n’oubliant pas de positionner des créneaux pour vous faire plaisir : un déjeuner, votre activité sportive, une activité manuelle, lire, s’informer, se former pour développer ses compétences, etc. Faire des choses qui vous plaisent ou vous font vibrer vous permettent de recharger les batteries et d’être plus performant après. N’oubliez pas de délimiter vos horaires de travail et à les respecter pour profiter de votre vie privée.

Il est important de prendre soin de vous, personne ne le fera à votre place wink

Prendre soin de soi, c'est soigner son alimentation, faire une pause et manger lentement des aliments peu transformés.

Il est important de faire des pauses toutes les 2 heures pour éviter le mal de dos, cervicales et genoux. Bouger, sauter, danser et surtout respirer. Avec les beaux jours qui arrivent, prenez 3 grandes respirations à l’extérieur pour vous aérer. Cette pause est nécessaire pour le corps, mais aussi pour la concentration et le mental. Personne ne peut rester concentré et performant 8h d’affilée sans s’aérer l’esprit.

Cultivez votre optimisme. Notez chaque soir vos 3 moments préférés de la journée.

Et enfin, le maître mot selon moi de l’épanouissement en télétravail ou dans la vie … c’est apprendre à se connaître. Surveillez vos idées smiley les pensées qui viennent vous raconter des histoires et vous font ruminer. Chaque pensée entraine une émotion qui entraine une action. Soyez attentif à ce que vous vous racontez, la façon dont vous vous parlez … Et apprenez à observer les tâches qui boostent votre énergie ou celles qui la plombent. Tout cela vous permettra d’aller vers ce qui nous convient, de trouver un sens à votre vie, d’être aligné entre ce que l’on pense, ce que l’on ressent et ce que l’on fait.

 

Merci pour vos conseils optimistes Isabelle !  

Vous vous posez des questions sur le télétravail et ses bonnes pratiques

Je télécharge le guide

A propos de l'auteur

Jennifer

Communauté RH

Échanger avec tous les acteurs de l'entreprise et dénicher de belles initiatives... c'est mon dada ! :)

Tous les articles