article-stress-teletravail-header.png
  • Management et bien-être
  • 20/04/2020

Télétravail : 5 conseils pour gérer son stress

Depuis maintenant plus d’un mois, les salariés dont l’activité le permet sont devenus des télétravailleurs aguerris. Non pas par choix, mais en raison du confinement qui touche la France et toutes les entreprises dans ce contexte de pandémie de COVID-19

Pourtant, profiter d’une journée de télétravail par semaine pour avancer sur ses projets de fond et tirer parti du calme de la maison n’est pas du tout la même chose que d’être obligé de pratiquer le 100% travail à distance ! On peut d'ailleurs se demander si l’on peut toujours appeler cela du “télétravail” ?

Que ce soit par le management à distance, par le contexte économique incertain qui risque de mettre en péril certains emplois ou par préoccupation de la santé de chacun, les éléments qui favorisent le stress pendant cette période de travail à distance sont nombreuses, et justifiées. 

 

Conseil n°1 : dans ta vie pro et perso, tu déculpabiliseras ! 

De nombreux articles, tweets et autres contenus numériques ont largement circulé lors des premières semaines de confinement, sur la garde des enfants en télétravail, mais également sur la pratique du sport pour garder la forme, le ménage à faire chez soi etc. 

Pourtant depuis quelques jours, le son de cloche a un peu changé : car non, vous ne pouvez pas être partout, et non, vous ne pouvez pas être parfait.  

L’école à la maison, se cultiver, faire du sport, manger équilibré, et assurer son job... le tout sans sortir prendre l’air ou voir ses amis, collègues ou autres personnes qui font habituellement partie de notre quotidien et qui nous permettent de “respirer”.  

Le confinement génère déjà suffisamment de pression comme cela, alors il n’est pas nécessaire d’en rajouter. 

Un mot d’ordre s’impose : déculpabilisez, et faites au mieux au vu du contexte.  

Appuyez-vous sur la matrice d’Eisenhower qui consiste en une page partagée en 4. Dispatchez vos différentes tâches dans les carrés et concentrez-vous, en premier lieu, sur les missions « URGENTES et IMPORTANTES ».

 

Nouveau call-to-action

 

 

Conseil n° 2 : avec ton équipe, tu communiqueras ! 

En télétravail, vous n’avez pas vos collègues à proximité pour poser cette petite question anodine qui vous permet de gagner un temps précieux sur votre travail. Et vous pourriez rapidement vous sentir seul derrière votre ordinateur, et perdu quant à vos missions pendant ce contexte... 

Il est donc nécessaire de garder un lien continu avec votre équipe. Téléphones, tchats, mail, Whatsapp... les outils sont nombreux. La base d’une équipe qui fonctionne étant la communication, c’est encore plus vrai aujourd’hui.  

Evitez de rester dans le flou concernant vos actions, celles de votre service ou de votre entreprise (qui se seront sûrement adaptées à la crise). Vous en aurez également besoin lors de la phase de relance. L’objectif étant que vous ne vous sentiez ni seul, ni perdu. 

 

Conseil n°3 : du confinement, tu ne parleras pas ! 

Ce n’est pas parce que vous ne voyez plus vos collègues physiquement que toutes vos communications à distance doivent parler boulot... ou confinement

L’actualité est déjà bien assez lourde comme ça, et tout le monde sait que l'abus d’actualité (et de “on-dit-que") est très anxiogène. Profitez plutôt des petites pauses avec vos collègues pour jouer à des jeux en ligne, parler de vos projets, ou simplement discuter de tout et rien, comme vous auriez pu le faire à la machine à café

Et le soir : dé-con-nec-tez. Le droit à la déconnexion est tout aussi nécessaire dans ce contexte de travail à domicile où la coupure entre lieu de travail et maison n’existe plus. 

 

Conseil n° 4 : des questions à ta Direction, tu poseras ! 

La situation évolue au jour le jour depuis plus d’un mois, et pour encore au moins un autre mois. Informations du gouvernement, cas spécifiques selon les secteurs d’entreprises, infos internes... Dur dur de s’y retrouver en tant que salarié quant à sa propre situation, notamment avec le chômage partiel qui continue de gagner du terrain au fur et à mesure des semaines. 

Entre les salariés qui travaillent depuis le début à qui on annonce une mise en chômage partiel, et ceux qui étaient arrêtés et à qui on demande de reprendre une activité, chaque individu doit s’y retrouver dans cette économie à multiples vitesses. 

Finalité : toutes ces situations favorisent le stress, car chaque cas personnel est différent de celui du voisin (et du collègue !). 

Pour éviter de rester dans le flou, n’hésitez pas à questionner votre entreprise en toute transparence. Votre manager ou votre service RH pourront vous apporter au moins les éléments dont ils disposent pour vous donner une meilleure visibilité sur votre situation, ou tout du moins une tendance. Et s’il vous indique qu’il lui manque encore des éléments pour vous donner plus de précisions, sachez qu’un début de réponse est toujours plus rassurant qu’un horizon sans perspective. 

 

Conseil n°5 : Le post-confinement, tu anticiperas ! 

Aujourd’hui nous ne savons pas encore comment le confinement sera levé. Sera-t-il par secteur d’activité ? Par typologie de personnes (à risque etc.) ?

Quoi qu’il en soit, les salariés et les services RH devront être particulièrement attentifs au retour des salariés au travail, car ils seront passés par plusieurs étapes émotionnelles pendant ces semaines à domicile.  

Vous avez des difficultés à reprendre la route du travail ? Parlez-en. Vous constatez qu’un collègue n’est pas en forme et qu’il présente des symptômes anxieux ? Parlez-en également. 

La violence de la rapidité de la mise en confinement, mais aussi ce changement brutal de rythme qu’il a provoqué pourrait être difficile à gérer pour de nombreux salariés. Il en sera de la responsabilité de chaque entreprise de préparer ce retour à la normale de la meilleure manière possible pour tous. 

 

Les raisons de ressentir du stress et de l’anxiété sont nombreuses en cette période de confinement qui intervient dans notre quotidien comme une sorte d’arrêt sur image. Mais chacun doit garder en tête plusieurs éléments : déjà, cette situation est partagée par tous en même temps. Ensuite, chacun fait actuellement comme il peut. Accepter le stress, c’est donc un premier pas pour l’apprivoiser. 

Quant à la communication, elle sera votre meilleure alliée dans cette traversée. Au même titre qu’il est primordial de garder le contact avec ses proches, il est également important de garder le lien avec son entreprise.

 

infographie_teletravail-5-conseils-pour-gerer-son-stress.png

 

Vous êtes en quête de bonnes pratiques pour réussir la mise en place du télétravail dans votre équipe ? Téléchargez le guide ultime du télétravail pour les managers !

Je télécharge le guide

À propos de l'auteur
 

Alice

Chargée de com'

QVT, communication interne, marque employeur :
je vous partage mes idées et conseils sur la vie
quotidienne des collaborateurs au sein de l'entreprise.

Tous ses articles