Ressources rh

 
Maturité numérique
  • Cloud computing et Saas
  • 14/10/2013

Dirigeants : quelle maturité numérique ?

[Chiffre du jour] La deuxième édition du baromètre IDC/Syntec Numérique/Top management vient de paraître sur la maturité numérique des dirigeants français.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que le niveau de maturité progresse : 67.4 points sur 100 contre 63.4 l’an passé. L’indice 100 correspondant aux meilleures pratiques déjà mises en oeuvre par les dirigeants les plus avancés dans ce domaine.

La prise de conscience de l’effet positif du numérique dans la performance des entreprises est donc réelle. A 67.4 points, on considère que le niveau de maturité est défini comme managé c’est-à-dire que le numérique est une priorité forte pour l’entreprise.

baromatre_syntec.png

Mais attention, ce chiffre ne révèle pas toutefois les étapes qui restent à franchir pour atteindre un degré de maturité optimal.

« Le saut qualitatif vers la transformation numérique reste encore à faire dans bien des secteurs ; les mutations économiques et sociétales induites par le numérique sont considérables et les dirigeants français doivent prendre toute la mesure de leurs impacts potentiels sur leur business » tempère Didier Krainc, Directeur Général d’IDC France.

L’expérience personnelle des dirigeants dans leur utilisation quotidienne du numérique (ex : travail en mobilité), la connaissance de leurs environnements (Cloud computing, Big Data, mobilité et réseaux sociaux) et la perception de la contribution de l’IT à la performance de leur entreprise ont continué de progresser entre 2012 et 2013 chez les dirigeants français qui continuent à être convaincus du rôle du numérique.

Pour autant, rien n’est encore gagné lorsqu’il est question d’agilité, de sécurité ou même de réactivité associées aux coûts maîtrisés. Les dirigeants doivent poursuivre leur recherche d’équilibre en la matière. Et le défi reste donc tout entier pour porter le numérique à son plus au niveau dans la pyramide des actifs de la société.

« A nous donc, de les accompagner dans ce changement stratégique » indique Guy Mamou-Mani, Président de Syntec Numérique.

 

*Crédit Photo : Fololia