Journée de solidarité 2021 : comment la calculer ?

3 mins

Journée de solidarité 2021 : comment la calculer ?

Posté le - mis à jour le

Chaque année, les entreprises françaises et leurs salariés accomplissent une journée de solidarité qui permet de participer au financement de l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées. La date de cette journée peut-être librement décidée par l’entreprise et peut même être fractionnée. Traditionnellement, elle est souvent fixée lors de Pentecôte : le 1er juin pour cette année 2021.

 

Pour les salariés à temps plein mensualisés  

La journée de solidarité correspond dans ce cas à 7 heures de travail qui ne sont pas rémunérées. Cela peut correspondre par exemple à : 

  • La perte d’une journée de repos (RTT).  
  • 7 heures de travail supplémentaires non rémunérées. 

Ces heures travaillées ne donnent pas droit à une contrepartie obligatoire sous forme de repos. 

 

Pour les salariés non mensualisés ou annualisés 

Concernant les salariés non mensualisés, la journée de solidarité 2021 est aussi obligatoire, mais ces derniers doivent être rémunérés pour le travail réalisé de façon habituelle. 

Pour ceux qui sont annualisés, la journée de solidarité correspond à la valeur d'une journée de travail. 

 

Pour les salariés à temps partiel

La durée doit être calculée au prorata du nombre d’heures fixé dans le contrat de travail. On réalise ensuite le calcul suivant : 

  • Le salarié à temps partiel travaille 30 heures par semaine 
  • Limite de 7 heures x nombre d’heures travaillées par semaines / 35 
  • 7 x 30 / 35 = 6 

La journée de solidarité 2021 d’un salarié à temps partiel travaillant 30 heures par semaine est égale à 6 heures de travail non rémunérées. 

Pour les stagiaires

N'étant pas soumis au droit commun du Code du travail, les stagiaires n'ont pas à être présent dans l'entreprise pour cette journée, sauf si leur convention l'indique expressément. 

Mise en place et fractionnement 

  • Peut-on fractionner la journée de solidarité ?  

La réponse est oui. Elle peut être fractionnée en heures, tant que le nombre d’heures travaillées et non rémunérées correspond bien à une journée de travail effectif. Pour un salarié à temps complet, cela correspond à 7 heures. 

  • Comment définir les modalités d’accomplissement ? 

La convention collective à laquelle sont rattachés les salariés de l’entreprise peut préciser des modalités de mise en place de la journée de solidarité. N’hésitez pas à la consulter. 

Il convient de solliciter le CSE ou tout autre représentant du personnel dans la démarche, mais à défaut d’accord, c'est bien l’employeur qui fixe seul les modalités de réalisation de la journée de solidarité 2021. Ce dernier peut imposer de travailler un jour férié qui était auparavant chômé ou travailler lors d'une journée de RTT par exemple, mais il ne peut pas substituer la journée de solidarité à un congé payé

 

La petite info en plus 

Les départements d'Alsace-Moselle ont une particularité : la journée de solidarité ne peut pas y être fixée le Vendredi Saint, ni les 25 ou 26 décembre 2021. 

 

Pour tout savoir sur les nombreux cas d'usages concernant les congés payés, téléchargez gratuitement notre guide sur les congés payés !

Cet article a été rédigé par Hadrien Le Guillou

Blogueur RH

Sur le même thème :  

un homme qui travaille sur son ordinateur

4 mins

4 bonnes raisons de profiter de l’été pour revoir et structurer vos process RH

Gestion des absences et des congés, temps de travail, recrutement, administratif… Pour le bon fonctionnement de l’entreprise, ces diverses activités sont structurées par divers processus RH. De temps à autre (notamment quand les effectifs augmentent…

homme qui se détend au bureau

5 mins

6 idées pour dynamiser votre été au bureau

Avec l’arrivée de l’été, les journées ensoleillées et les collègues partis se dorer la pilule, il est naturel de ressentir une certaine envie d’évasion. Mais, cela ne signifie pas que vos journées d’été au bureau doivent être ternes et monotones.…

femmes regardant l'actualité sur leur ordinateur

6 mins

Le point RH légal : ce qu’il s’est passé en juin

Les vacances d’été arrivent à grands pas. Mais avant de se déconnecter, faisons un petit récap’ des nouveautés du mois de juin, avec notamment l’étude de quelques jurisprudences intéressantes.

https://www.eurecia.com/sites/default/files/styles/header/public/thumbnails/image/media_6_2.png

4 mins

RH : tout connaître du bilan professionnel à 6 ans !

Législation, objectifs, processus... Résumé complet du bilan professionnel à 6 ans !

équipe soudée et heureuse

6 mins

6 étapes pour mettre en place une bonne stratégie QVCT

La semaine de la QVCT se tiendra du 17 au 21 juin 2024. À cette occasion, nous avons détaillé les 6 étapes à suivre pour mettre en place une bonne stratégie QVCT.

fiche de salaire

5 mins

Transparence des salaires : de quoi parle-t-on ?

La transparence des salaires est un sujet qui fait débat. Mais peut-être plus pour très longtemps. Avec la directive européenne du 10 mai 2023, le Parlement européen entend uniformiser les choses en obligeant les entreprises qui atteignent un…

homme ordinateur

7 mins

Le point RH légal : ce qu’il s’est passé en mai

Le mois de mai a pris fin et avec lui ses agréables ponts. Mais si un certain nombre d’entre nous avons pu en profiter pour décrocher quelques jours, il s’est aussi passé des choses intéressantes coté actualités légales. On vous récapitule tout ça !

équipe qui se tape dans les mains

6 mins

5 raisons de digitaliser la gestion des talents pour une PME

Gestion des talents : qu’est-ce que c'est ? Quels sont ces enjeux ? On vous explique tout !