bureaux-alternatifs-exemple.jpg
  • Management et bien-être
  • 27/04/2021

Bureaux alternatifs : mais de quoi on parle ?

Le temps du bureau personnel est-il révolu ? De nombreuses entreprises réorganisent leur espace de travail en se recentrant sur la qualité de vie au quotidien de ses collaborateurs. Le contexte sanitaire et économique a certainement accéléré ces réflexions pour faire face à l’évolution de nos modes de travail. Réduction des coûts, demande de flexibilité, optimisation des projets transverses... : aujourd’hui, la question des bureaux alternatifs est prise au sérieux par le monde de l'entreprise.  

Mais alternatif ça veut dire quoi ? Découvrons ensemble les avantages et les limites d’une telle organisation ! smiley 

 

Qu’est-ce que l’organisation en bureaux alternatifs ? 

Les bureaux alternatifs sont un nouvel espace de travail pour les entreprises. Jusqu’alors, et de façon assez traditionnelle, chaque collaborateur dispose de son espace personnel dans un cadre bien délimité. La mise en place de bureaux alternatifs casse les codes de l’organisation en entreprise en mettant l’accent sur l’esprit nomade des salariés

La configuration des bureaux alternatifs se compose de plusieurs espaces qui sont pensés pour des conditions optimales de travail. Selon la tâche à réaliser et son humeur, le collaborateur se déplace où il veut dans l’espace de collaboration qui lui convient le mieux. Chaque salarié dispose toujours d’un espace de rangement personnel pour stocker son matériel informatique et quelques affaires. Lorsqu'il vient au bureau, il récupère ce dont il a besoin et se dirige dans l’espace qui lui semble le plus adapté pour travailler efficacement. 

Concrètement, les bureaux alternatifs s’organisent de différentes façons. Par exemple, les entreprises peuvent favoriser un aménagement biophile. Cet agencement met en avant la diffusion de la lumière et l’apport en végétation ou éléments naturels (la société Amazon a été précurseur de ce type de bureaux alternatifs). D’autres entreprises choisissent de mêler l’espace public à l’espace privé. Plusieurs espaces sont définis, permettant chacun d’y avoir une activité prédéfinie. Cela va du grand espace pour les réunions ou le travail en collaboration à l’espace plus intimiste pour travailler plus tranquillement ou même se détendre. 

bureaux-alternatifs-exemple-.jpg

Les avantages des bureaux alternatifs 

Mettre en place une organisation de bureaux alternatifs présente plusieurs avantages. Ce mode de fonctionnement permet de réduire certains coûts pour l’entreprise. En réduisant le nombre de bureaux individuels, les entreprises réduisent les charges liées à ces espaces, loyers immobiliers affectés et les coûts variés liés à l’entretien. 

Plus largement, l’organisation en bureaux alternatifs semble favoriser la productivité et la créativité des collaborateurs. Le fait d’être dans un espace en totale liberté, de casser avec la routine, l’esprit de recherche et de développement est plus prompt à s’activer. Se sentir à l’aise dans son espace de travail en le choisissant au quotidien rend le travail du salarié plus productif. 

Passer d’un espace clos et fixe à un espace libre et ouvert permet de s’ouvrir aux autres collaborateurs. Dans le cadre de bureaux alternatifs, les rencontres et les échanges sont facilités et plus réguliers. Un atout non-négligeable pour développer la culture d’entreprise

Enfin, les bureaux alternatifs favorisent le travail collaboratif. Le nombre important d’espaces en commun facilite l’échange des équipes lors d’un travail sur un projet collaboratif. Le travail est rendu plus direct et plus fluide dans sa réalisation. 

 

Les limites des bureaux alternatifs 

Si les bureaux alternatifs montrent de nombreux avantages pour les collaborateurs, certains y trouvent des limites.

En supprimant les bureaux propres, le collaborateur peut avoir une impression de dépersonnalisation de son espace de travail. Ce manque de touche personnelle amène chez certains salariés une perte de repères. 

Travailler où l’on veut et quand on veut demande d’avoir une organisation parfaite. Au quotidien, chaque collaborateur doit s’imposer une rigueur encore plus élevée que lorsqu’il possède son propre bureau. Sur un projet collaboratif, il doit bien fixer les rendez-vous en amont ou penser à bien réserver l’espace nécessaire à son activité. 

Le risque à la mise en place de bureaux alternatifs est de sous-estimer le taux d’utilisation des espaces. Il est nécessaire de bien penser à un taux d’occupation réaliste pour éviter de se retrouver avec des espaces surchargés ou monopolisés quotidiennement par une même équipe.

 

Vous souhaitez passer le cap des bureaux alternatifs ? Minute papillon wink Pour éviter que 100% de vos effectifs se retrouvent en même temps dans vos locaux, découvrez & téléchargez gratuitement notre modèle de planning d'occupation des locaux

Téléchargez le modèle

 

Et vous, que pensez-vous des bureaux alternatifs ?

A propos de l'auteur

La rédaction

Team Eurécia

Contributeurs timides, les billets signés de la rédaction sont tous écrits avec passion !

Tous les articles