bien-être en open space
  • Management et bien-être
  • 31/01/2014

Bien-être en open space, bientôt possible

Depuis leur apparition dans les années 50 en Allemagne et leur expansion rapide depuis les années 80, les open space n’ont cessé d’être portés aux nues ou désacralisés au fil des différentes études sur le sujet. Et les mises en accusation se poursuivent.

Si l’on s’accorde à dire que ces espaces de travail favorisent l’échange entre les salariés et tendent à un rapprochement avec les managers, ils sont dans le même temps source de stress pour les collaborateurs. Ces derniers sont dérangés en permanence par le téléphone, par les discussions croisées de part et d’autre de la pièce, par un brouhaha incessant qui nuit fortement à leur bien-être et donc à leur productivité ! Sans compter les bruits extérieurs  liés au trafic, au travaux etc…

Des règles simples à mettre en place

Le bon sens de chacun devrait suffire à favoriser le travail en open space. Ou pas.

Mais force est de constater que les règles de bonnes conduites, mettre son téléphone en mode silencieux, éviter de parler trop fort, avoir la délicatesse de se mettre dans une salle à part lors d’une réunion improvisée (…), ne suffisent pas.

Des solutions d’aménagement d’espaces contribuent pourtant à l’amélioration des conditions de travail :

  • Pose d’une moquette épaisse pour absorber le bruit
  • Positionner les bureaux de manière à ne pas gêner les collaborateurs entre eux
  • Harmoniser le fond sonore pour plus de tranquillité
  • Accessoiriser chaque bureau pour récréer de l’intimité
  • Optimiser la circulation pour éviter les va-et-vient (…)

La technologie au service du bien-être

sono
Sono, le concept autrichien qui filtre les sons venus de l’extérieur

Un designer autrichien, Rudolf Stefanich, a mis un point un boitier pour filtrer les bruits venus de l’extérieur. Installé sur une fenêtre, cet appareil capte les sons extérieurs et permet d’éliminer les plus gênants au profit de ceux plus agréables comme le chant des oiseaux. Ce concept, qui pourrait être commercialisé courant 2014, deviendrait alors une arme imparable pour se protéger des bruits extérieurs, au bureau comme à la maison !

Silentium kit
Silentium, la puce électronique anti-bruit

Moins esthétique que le concept précédent, cette puce électronique, développée par une entreprise israélienne permet de détruire les bruits ambiants pour récréer artificiellement le silence. En détectant l’intensité du son perturbateur, la puce recherche et retransmet automatiquement le son opposé pour annuler les nuisances sonores. Pas encore commercialisée, cette technologie trouvera sans aucun doute son marché parmi les 60% d’entreprises en France équipées d’open space.

Voyagez dans Vie de Bureau