Comment financer votre formation professionnelle

Ca y est, vous avez fait le point sur votre situation professionnelle, seul ou assisté de votre direction, et la décision est prise. Vous souhaitez donner une nouvelle impulsion à votre carrière. Bravo !

Cette évolution professionnelle doit cependant s'accompagner d'une formation. Le besoin est identifié mais voilà, il vous faut encore financer cette formation.

Quelle que soit votre situation professionnelle, que vous soyez en poste ou en recherche d'emploi, des solutions existent pour une prise en charge, partielle ou totale, du financement de votre formation.

Pour le salarié, de multiples solutions de financement possibles

Formation proposée dans le cadre du plan de développement des compétences

Pour les personnes employées en CDI, l'entretien professionnel puis le plan de formation (nouvellement appelé plan de développement des compétences) permettent de valider la mise en place d'une action de formation. Dans ce cas, l'entreprise finance intégralement la formation car elle répond à un besoin stratégique.

La validation des acquis de l'expérience (VAE) permet à l'employé de bénéficier d'une certification professionnelle. Décidée elle aussi pendant l'entretien professionnel, cette action est intégralement financée par l'entreprise.

Autres demandes de formation

  • Le CPF, compte personnel de formation (ex-DIF), permet de financer des formations qui n'entrent pas dans le cadre du plan de formation de l'entreprise. Depuis 2019, ce compte est alimenté de la façon suivante : une année de travail à temps plein génère 500 € utilisables sur une formation, dans la limite d'un plafond fixé à 5 000 €.
    Si les fonds disponibles sur votre CPF ne sont pas suffisants pour le paiement de votre formation, il est possible de les compléter par des aides complémentaires ou, si vous n'y avez pas droit, par un financement personnel.
  • Le PTP, projet de transition professionnelle (ex-CIF), est une solution complémentaire au CPF, créée en 2019. Le PTP est utile pour les formations certifiantes, les bilans de compétence ou les VAE.
    La prise en charge est importante, à hauteur d'au moins 80%. Ce financement complémentaire est réalisé par le FONGECIF.
  • L'employé peut également bénéficier, à travers son entreprise, d'un conseil en évolution professionnelle (CEP) ou d'un bilan de compétences intégralement pris en charge.

A noter que la personne employée en CDD peut également bénéficier de certains de ces dispositifs (CPF, projet de transition professionnelle) sous certaines conditions spécifiques.

Pour les demandeurs d'emploi, des financements sont également possibles 

  • Le CPF
    Toute personne inscrite au chômage peut financer sa formation grâce au CPF, si celui-ci est suffisamment alimenté.
    Cela est néanmoins soumis à une condition : la formation doit être jugée « d'utilité » par les pouvoirs publics. Mais soyez rassuré, le catalogue des formations potentiellement finançables est assez large.
  • L'ARE
    L'aide pour le retour à l'emploi, est un autre système sur lequel peut s'appuyer un chômeur pour financer sa formation.
    L'aide est versée par Pôle Emploi, uniquement pendant la période d'indemnisation. Lorsque le chômeur n'est plus indemnisé, le Conseil Général prend le relais et peut lui aussi aider au financement de la formation.

A noter : dans tous les cas cités, le financement de la formation est soumis au fait qu'elle contribue de façon évidente au retour à l'emploi du chômeur.

Réaliser sa demande de financement

Afin de réaliser la demande de financement de votre formation, rendez-vous sur le site internet de votre compte activité (moncompteactivité.gouv.fr).

La procédure est alors la suivante :

  1. Vous recherchez votre formation sur le moteur de recherche du site.
  2. Vous créez votre dossier de formation, entérinant ainsi votre choix.
  3. Le (ou les) financeur(s) valident votre formation et son financement, partiel ou total, par la même occasion.

A ce stade, vous n'avez plus rien à faire si ce n'est vous préparer à suivre votre formation bien sûr. A noter qu'il n'est plus possible de faire marche arrière.

Le rôle central de l'OPCO

Les opérateurs de compétence (OPCO, ex-OPCA) sont des organismes d'Etat chargés de la collecte, auprès des entreprises, des fonds qui permettent de financer les plans de formation professionnelle et les VAE (à partir de 2021, l'URSSAF sera en charge de la collecte de cette contribution). Le financement est calculé à hauteur de 1% de la masse salariale, et ce pour toutes les entreprises de plus de 10 salariés.

Les OPCO jouent également un rôle d'information et de conseil auprès des entreprises et peuvent se charger de la mise en place de l'action de formation.

Une volonté de promouvoir la formation

L’ensemble de ces solutions démontre que la formation est de plus en plus encouragée car c’est une perspective d’évolution, à la fois pour l’employé, mais aussi pour l’entreprise.

Quelle que soit votre situation actuelle, il y a fort à parier que vous puissiez bénéficier d'une aide financière pour votre formation. Qu'il soit partiel ou total, le financement de votre formation est facilité par de nombreux dispositifs, privés ou publics, dont vous auriez tort de vous priver.