header musique travail
  • Management et bien-être
  • 29/11/2019

La musique au travail, pour ou contre ?

Les écouteurs et le casque se sont largement démocratisés ces dernières années au sein des entreprises et notamment dans les open-spaces. L’objectif premier étant de s’isoler des bruits ambiants dûs à l’environnement de travail.  

Selon une étude réalisée par LinkedIn et Spotify en 2017 sur les habitudes musicales des Français sur leurs lieux de travail, près de 80% des français pensent que la musique encourage leur productivité au travail. Mais attention, la musique peut aussi nuire au travail en équipe et être mauvaise pour la santé

Le débat revient souvent et chacun y va de son argument ou de son expérience personnelle. Au rythme de Memories de Maroon 5, faisons le tour de la question au bureau. 

 

#1 - It's good

Il y a ceux pour qui la musique permet d’améliorer leur concentration, leur efficacité et améliore leur humeur

Toujours d'après l’étude de LinkedIn et Spotify, la musique permet de se motiver (pour 65% des salariés), de s’apaiser (42%) et de rester concentré (33%) ou de stimuler sa créativité (40%).

 

  • Paul par exemple, aime avoir ses moments de concentration : 

"Etant en open space, la musique permet de me couper des bruits des collègues et de pouvoir avancer sur des dossiers importants."

Pour augmenter votre productivité avec de la musique, il est conseillé de privilégier des musiques sans paroles ou des musiques d’ambiance lorsque vous effectuez des tâches de réflexion. Vous souhaitez écouter le hit du moment ? Attendez d’être sur une mission qui demande moins d’attention. 

 

  • Louise écoute de la musique :

"Quand j'ai besoin de me motiver ou pour réduire mon stress."

Certaines enquêtes ont montré que l'écoute de la musique peut améliorer l'humeur et réduire l'anxiété. Ces changements pourraient être vecteurs de créativité. Alors enfilez votre casque et cliquez sur “play”. 

 

Petite précision légale : il n'existe pas d’interdiction au salarié d’écouter de la musique pendant ses heures de travail. Si l’employeur ne souhaite pas que ses collaborateurs écoutent de la musique au travail, il doit le spécifier dans le règlement intérieur. Attention toutefois car il doit justifier sa décision. 

 

#2 - It's bad

A contrario, il y a ceux pour qui la musique nuit au travail en équipe

Pour certains, la musique au bureau est perçue comme contre-productif et irrespectueux. La critique principale apportée à la musique au travail est celle de l’isolement

  • En effet, comme l’indique Constance :

"C'est difficile de communiquer avec des collègues enfermés dans leur bulle avec un casque sur les oreilles."

 

Cela serait aussi une histoire de génération et d’habitude de travail. L’utilisation de la musique est différente selon les générations. Les jeunes générations sont habituées à écouter la musique dès qu’ils en ont envie grâce aux nouvelles technologies. Pour les générations plus anciennes, la musique est plus qu’un passe-temps, c’est un réel moment de détente qui ne s’apparente pas au travail. 

  • C’est le cas de Daniel :

"Je suis trop vieux pour ça, avoir un casque et de la musique dans les oreilles toute la journée, ce n'est pas mon truc."

 

Côté santé, avoir de la musique toute la journée dans les oreilles n’est pas une bonne chose. L’écoute de la musique, au-delà de 85 décibels, peut avoir des conséquences sur l'audition. C’est un facteur de surdité précoce. L’écoute de la musique doit être maîtrisée : 2 à 3 heures par jours maximum et avec un volume ajusté. 

 

L’important pour concilier musique et travail c’est de trouver le bon équilibre ! Il faut accorder moments partagés et concentration. 

Alors faites comme cela vous chante mais n’oubliez pas que vous travaillez en équipe ! 

 

Et vous ? Plutôt pour ou contre le casque ? Retrouvez les autres débats de Bureau en vous inscrivant à notre Newsletter Vie de Bureau et rester au courant des dernières actualités !

Je m'abonne à la newsletter

À propos de l'auteur
 

Thomas

Marketing @Eurécia

Passionné par les nouvelles technologies,
les usages mobiles et l'univers des startups.

Tous ses articles