Décision unilatérale employeur (DUE)

9 mins

Décision unilatérale employeur (DUE)

Posté le 09/11/2023 - mis à jour le 09/11/2023

Comprendre la DUE : définition et enjeux

La Décision Unilatérale de l'Employeur (DUE) est un acte juridique qui donne la possibilité à l'employeur d'offrir des avantages supplémentaires à ses salariés, sans nécessité de modifier leurs contrats de travail ou d'obtenir un accord collectif. Ces avantages peuvent couvrir divers domaines, tels que la mise en place d'une mutuelle, d'un régime de retraite complémentaire, ou encore l'octroi de primes exceptionnelles.

Les enjeux de la DUE sont multiples. Elle offre à l'employeur une certaine flexibilité dans la gestion de son entreprise, tout en favorisant le bien-être et la fidélisation des salariés. Toutefois, sa mise en place nécessite une rédaction précise et rigoureuse pour être valide, et elle doit être communiquée à tous les salariés concernés.

Comment la mettre en place en entreprise ?

Pour mettre en place cet acte juridique en entreprise, la première étape consiste à rédiger un document détaillé précisant les avantages accordés aux salariés, ainsi que les modalités de mise en place et de financement de ces avantages.

Ensuite, chaque salarié doit être informé individuellement de cette décision. Cette information peut prendre la forme d'une remise en main propre contre liste d'émargement, d'un courrier recommandé ou d'une publication sur l'intranet de l'entreprise.

Il est recommandé d'obtenir les conseils d'un professionnel du droit du travail ou d'un responsable RH pour s'assurer de la conformité de la procédure avec le code de la sécurité sociale et les autres réglementations en vigueur. 

Enfin, elle doit être conservée précieusement par l'employeur, car elle peut être demandée lors d'un contrôle de l'URSSAF ou en cas de litige avec un salarié.

Formalisme et procédure de la DUE

Comment rédiger une DUE ?

La rédaction d'une DUE doit être effectuée avec une grande précision pour garantir sa validité. Il est nécessaire d'inclure plusieurs mentions obligatoires.

  • Tout d'abord, le document doit préciser l'objet de la DUE, qu'il s'agisse d'instaurer une mutuelle d'entreprise, de mettre en place un régime de retraite complémentaire ou d'offrir une prime exceptionnelle.
  • Ensuite, il est important de définir les catégories de bénéficiaires concernées par la DUE.
  • Il faut aussi mentionner les caractéristiques essentielles des garanties proposées aux salariés.
  • Enfin, le document doit être signé et daté par l'employeur ou le responsable RH.

Il est recommandé de faire appel à un professionnel, comme un avocat en droit social ou un juriste d'entreprise, pour assurer la conformité du document. De plus, si un comité économique et social est présent au sein de l'entreprise, il doit être consulté pour avis avant la prise de décision.

L'information des salariés sur la DUE

Une fois rédigée, la DUE doit être communiquée à tous les salariés concernés. Elle doit notamment comporter les taux de cotisation et leur répartition entre l'employeur et les salariés, ainsi que les procédures pour réviser ou mettre fin à cet engagement.

Depuis le 1er novembre 2023, l'employeur a l'obligation de fournir certaines informations aux salariés nouvellement embauchés, dont ce document. En cas de manquement à cette obligation, le salarié peut exiger ces informations, mais devra en premier lieu mettre en demeure son employeur de lui communiquer ou de les compléter. 

Enfin, il est crucial de noter que si l'employeur ne fournit pas ces informations obligatoires dans les délais requis, le salarié peut saisir la juridiction prud'homale, à condition d'avoir mis préalablement son employeur en demeure de les lui communiquer ou de les compléter.

Quand faire une DUE ?

La Décision Unilatérale de l'Employeur peut être mise en place dans plusieurs situations. Elle est particulièrement pertinente lorsque l'employeur souhaite instaurer un avantage non prévu dans le contrat de travail ou par un accord collectif.

De plus, elle est souvent utilisée pour instaurer une mutuelle d'entreprise ou un régime de prévoyance. Cela est particulièrement le cas pour les TPE et PME où la négociation collective n'est pas possible.

L'employeur peut également décider de mettre en place une DUE pour instaurer une prime ou un avantage spécifique, comme par exemple la prime de partage de la valeur.

Quel est le rôle de l'URSSAF dans le contrôle des décisions unilatérales de l'employeur ?

L'URSSAF joue un rôle crucial dans le contrôle des Décisions Unilatérales de l'Employeur (DUE). Son objectif est de veiller à la conformité des DUE aux dispositions légales et réglementaires. Dans ce cadre, elle vérifie la validité de la DUE mise en place, notamment en contrôlant la présence des mentions obligatoires et le respect des procédures de mise en œuvre.

L'URSSAF s'assure également de l'application correcte de la DUE à tous les salariés concernés. Elle examine l'exactitude des montants déclarés, l'assiette et le taux des cotisations sociales associées. En cas d'anomalies ou d'irrégularités, l'URSSAF a le pouvoir de demander des rectifications ou des régularisations. Il est donc essentiel pour l'employeur de respecter scrupuleusement les règles en matière de DUE pour éviter les sanctions.

La DUE dans le cadre de la mutuelle d'entreprise

La DUE est fréquemment utilisée par les entreprises pour instaurer une mutuelle collective obligatoire. C'est une obligation légale depuis le 1er janvier 2016 pour tout employeur du secteur privé de proposer une couverture complémentaire santé à ses salariés. La DUE permet de mettre en place une complémentaire santé dans l'entreprise sans avoir besoin de l'aval des salariés ou des délégués du personnel, ce qui offre une certaine flexibilité à l'employeur.

Toutefois, la rédaction d'une DUE est un acte juridique complexe et doit être effectuée avec rigueur pour éviter d'éventuelles sanctions de l'URSSAF. En effet, il n'existe pas de formulaire type pour la DUE, et les erreurs ou oublis peuvent être lourdement sanctionnés.

En principe, la DUE s'applique à tous les salariés de l'entreprise. Cependant, il existe une exception lorsque la DUE concerne la mise en place d'une complémentaire santé. Dans ce cas, il est possible de prévoir différents régimes en fonction des catégories de personnel.

Exemple de mise en place de la DUE mutuelle

Pour illustrer la mise en place d'une DUE mutuelle, prenons l'exemple d'une entreprise de moins de 50 salariés. Le dirigeant de cette entreprise décide seul d'instituer une mutuelle obligatoire pour tous ses salariés. Il rédige alors une DUE qui précise :

  • Le nom de l'organisme d'assurance choisi
  • Les garanties offertes par la mutuelle
  • La part de la participation financière de l'entreprise et celle des salariés
  • Les cas de dispense d'adhésion à la mutuelle

Cette DUE est ensuite transmise à chaque salarié et la preuve de sa distribution est conservée par l'entreprise. Il est possible de prévoir différents régimes en fonction des catégories de personnel. Éventuellement, le document peut être révisé en cas de modification du régime de santé.

Modification des conditions dans le cadre de la mutuelle

Lorsqu'un employeur décide de modifier les conditions de la mutuelle en place dans l'entreprise, cela doit se faire via une nouvelle DUE. C'est un processus délicat qui nécessite une grande précision dans la rédaction du document.

  • Les modifications peuvent concerner divers aspects comme les niveaux de garanties, les taux de remboursement ou encore les conditions de souscription.
  • Ces nouvelles conditions doivent être détaillées dans la DUE et communiquées à tous les salariés concernés.
  • Tout comme pour la mise en place initiale, ces modifications ne peuvent pas être refusées par les salariés, sauf exception dans le cas d'une complémentaire santé.

Il est conseillé de faire appel à un professionnel pour rédiger ce document, en raison de son formalisme et de l'absence de formulaire type.

La dénonciation de la DUE mutuelle

La dénonciation de la DUE mutuelle est un droit reconnu à l'employeur ou aux partenaires sociaux. Ils peuvent, conjointement ou séparément, dénoncer un accord collectif relatif à la mutuelle d'entreprise. Au moment de la dénonciation, un préavis de trois mois commence. Cette période est destinée à permettre d'éventuelles négociations pour remplacer l'accord dénoncé.

La dénonciation doit être notifiée aux autres signataires de l'accord, ainsi qu'aux instances représentatives du personnel. Elle doit également être déposée auprès de l’inspection du travail et du conseil de prud’hommes.

Il est aussi possible de dénoncer une DUE spécifique en adressant une lettre d'information aux salariés, mentionnant la dénonciation du régime de frais de santé/prévoyance précédemment mis en place par décision unilatérale de l'employeur. 

La DUE et l'accord collectif

Quelles sont les différences entre la DUE et un accord collectif ?

La DUE et l'accord collectif sont deux moyens dont dispose l'employeur pour offrir des avantages aux salariés, mais ils présentent des différences notables.

  • La DUE est le résultat de la volonté unilatérale de l'employeur d'instaurer un avantage. Sa portée obligatoire est toutefois atténuée par rapport à l'accord collectif.
  • L'accord collectif, quant à lui, découle d'une négociation entre l'employeur et les représentants du personnel. C'est la modalité habituelle de négociation au sein des entreprises.

Dans les deux cas, l'employeur a des obligations d'information envers les salariés.

Comment passer d'un accord collectif à une DUE ?

Pour passer d'un accord collectif à une DUE, l'employeur doit d'abord dénoncer l'accord collectif existant. Cette dénonciation doit respecter certaines formalités, notamment l'obligation de notifier aux autres signataires. Suite à cette dénonciation, l'employeur peut instaurer une DUE. Cette transition requiert d'adopter un formalisme et une rigueur particulière.

Il est à noter que la DUE, en tant qu'acte de droit, doit nécessairement être écrite et doit préciser les conditions de mise en place et de financement de l'avantage accordé. Cela peut concerner par exemple une mutuelle d'entreprise ou une prévoyance.

En optant pour une DUE, l'employeur fait preuve d'un engagement unilatéral, qui se caractérise par une promesse de sa part d'apporter un avantage collectif aux salariés. C'est une alternative à la négociation collective, qui permet de mettre en place rapidement un dispositif sans avoir besoin de l'accord des représentants du personnel.

Déposer une DUE en remplacement d'un accord collectif

Pour remplacer un accord collectif par une DUE, l'employeur doit suivre une procédure précise. Après la dénonciation de l'accord collectif, il est nécessaire de rédiger la DUE en mentionnant les avantages accordés aux salariés et les modalités de mise en place. Aucune obligation de dépôt auprès de l'Administration n'est requise pour une DUE, sauf si la loi le prévoit explicitement. C'est le cas par exemple pour le plan d'action relatif à l'égalité professionnelle. L'employeur doit ensuite informer chaque salarié par écrit de cette nouvelle disposition. Il est important de noter que la DUE ne concerne pas tous les salariés. Une distinction est faite entre ceux qui étaient présents lors de sa mise en place et ceux embauchés après.

Exemple de DUE pour l'attribution d'une prime

L'attribution d'une prime d'entreprise peut faire l'objet d'une Décision Unilatérale de l'Employeur (DUE). Celle-ci doit préciser les éléments suivants :

  • L'identification de la prime : son nom, sa nature (prime de partage de la valeur, prime exceptionnelle de pouvoir d'achat, etc.)
  • Les bénéficiaires : tous les salariés ou certains catégories d'entre eux, selon le choix de l'employeur
  • Le montant de la prime : il peut être fixe pour tous les bénéficiaires ou modulé selon certains critères (ancienneté, présence, performance, etc.)
  • Les modalités de versement : date et périodicité de versement

Il en va de même pour la prime exceptionnelle de pouvoir d'achat, plus connue sous le nom de "prime Covid", reconduite par la Loi n° 2021-953 du 19 juillet 2021. 

Qui doit signer la décision unilatérale de l'employeur ?

C'est le chef d'entreprise qui doit apposer sa signature sur le document. Cela confirme son accord pour les engagements pris envers les salariés et sa volonté d'instaurer les avantages supplémentaires définis par la DUE.

Où déposer une décision unilatérale de l'employeur ?

La Décision Unilatérale de l'Employeur (DUE) doit être déposée, si nécessaire, sur la plateforme de téléprocédure du Ministère du travail. Ce dépôt n'est généralement pas obligatoire, sauf si la loi le prévoit explicitement, comme c'est le cas pour certains accords spécifiques.

Par exemple, pour un accord de participation, le dépôt doit se faire sur cette plateforme après la fin du délai d'opposition. Certains accords ou décisions unilatérales sont ensuite transmis aux organismes de recouvrement des cotisations sociales (tels que l'URSSAF ou la MSA) pour examen.

Enfin, il est à noter que le dépôt d'un accord dématérialisé nécessite le téléchargement de la version intégrale du texte, signée par les parties concernées.

Cet article a été rédigé par Chloé Perret

Consultante RH @Eurecia

Sur le même thème :  

Politique de rémunération

8 mins

La politique de rémunération : une nécessité stratégique pour les entreprises

paiement restaurant

5 mins

Ticket restaurant périmé : que doit faire l’entreprise ?

Echange, don à une oeuvre caritative... Lorsque la date de validité est passée, que faire des tickets restaurant périmés ?

Mesure du temps de travail

7 mins

La quotité de travail : définition, règles de calcul, explications

Définition et rôle de la quotité de travail La quotité de travail est un concept lié au temps de travail d'un salarié, principalement dans le contexte d'un emploi à

Image représentant une hiérarchie dans une structure

6 mins

Lien de subordination : tout ce que vous devez savoir

Définition juridique du lien de subordination Le lien de subordination est un concept juridique fondamental en droit du travail. Il se manifeste par une relation de dépendance entre un employeur et un salarié.

deux personnes qui se serrant la main

5 mins

Tout savoir sur l'indemnisation transactionnelle

Comprendre l'indemnité transactionnelle L'indemnité transactionnelle est une somme d'argent versée par un employeur à un employé afin de régler un litige existant ou de prévenir un éventuel litige.

Prime pour travail de nuit

12 mins

La prime de nuit

Comprendre le concept de la prime de nuit La prime de nuit est une compensation financière destinée aux salariés effectuant un travail de nuit, défini par le Code du travail comme tout travail effectué sur une période d'

Une équipe qui accueil une nouvelle recrue

8 mins

Prime de cooptation

La prime de cooptation : une récompense pour le salarié La prime de cooptation s'inscrit comme une récompense pour les salariés qui participent activement au recrutement de nouveaux collaborateurs.

Calculatrice et fiche de paie

5 mins

Comprendre le fonctionnement de la prime d'ancienneté

Comprendre le concept de prime d'ancienneté La prime d'ancienneté est une récompense financière accordée à un salarié pour sa fidélité à une entreprise.