covid19-cse-header.png
  • Actu RH
  • 15/04/2020

COVID-19 : quel est le rôle du CSE ?

Le CSE, aussi connu sous le nom de Comité Sociale et Economique, est un acteur très important dans la gestion de la crise sanitaire du COVID-19. Quel est son rôle pour faire face à cette crise ?

 
Pour rappel, qu’est-ce qu’un CSE ? 

Le CSE est l'instance de représentation du personnel dans l'entreprise. Le CSE remplace et fusionne les différentes institutions représentatives du personnel (IRP) : les délégués du personnel (DP), le comité d'entreprise (CE) et le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), ou, quand le cas se présente, la délégation unique du personnel (DUP) ou instance unique. Il est toujours administré par des délégués et suppléants.  

Vous souhaitez mettre en place un CSE dans votre entreprise ? Voici un condensé d’informations ! 

 
Le rôle du CSE 

A l’heure de la crise sanitaire du COVID-19, l’employeur et la délégation du personnel au CSE doivent travailler ensemble 

Dans les entreprises de plus de 50 salariés, le comité est informé et consulté notamment sur les questions au sujet de l’organisation, la gestion et la marche générale de l’entreprise. C’est-à-dire les mesures de nature à affecter le volume ou la structure des effectifs, les conditions d’emploi et de travail - notamment la durée du travail - ou encore tout aménagement important modifiant les conditions de santé et de sécurité ou des conditions de travail (article L-2312-8 du Code du Travail). 

 

En votant l’état d’urgence sanitaire, l’état a prévu différentes mesures pour aider les employeurs à faire face à la crise du covid-19. L’employeur peut par exemple : 

  • Imposer des jours de congés payés et de RTT à ses employés 

  • Déroger à la règle des 35 heures par semaine 

  • Mettre en place l’activité partielle 

 

Dans tous les cas, l’employeur doit obligatoirement consulter les membres du CSE. Sans l’avis du CSE, aucune de ces mesures ne peut être appliquée. L’avis du CSE conditionne la mise en place des décisions de l’entreprise pour faire face à la crise. 

A savoir : si un représentant du personnel est au chômage partiel, son mandat n’est pas suspendu. Ainsi il doit assurer son rôle au sein du CSE. 

 

C’est aussi le rôle du CSE d’identifier et d’évaluer les risques auxquels sont exposés les salariés. Dans ce contexte de crise sanitaire, le CSE doit identifier les situations de travail où il y a un risque de transmission du COVID-19. L’ensemble de ces situations doivent ensuite être retranscrites dans le DUER : le Document Unique d’Evaluation des Risques. Les membres du CSE peuvent donc être associés à la mise à jour de ce document obligatoire. 

 

Comment se réunir en période de confinement ? 

Malgré le confinement, l’employeur se doit de réunir le CSE une fois par mois ou tous les deux mois en fonction de la taille de l’entreprise. Comme il est stipulé dans le Code du Travail, le CSE peut demander d’être réuni en cas d’urgence ou pour parler des sujets de santé, de sécurité ou de conditions de travail. 

Grace à la loi d’urgence sanitaire, le gouvernement français peut prendre par ordonnance des mesures en matière de droit du travail. En ce sens, le gouvernement peut modifier les modalités d’information et de consultation du CSE. L’objectif est de permettre aux membres du CSE de donner leur avis dans les délais impartis. 

En cette période si particulière, le recours à des consultations sous la forme de visioconférences est autorisé et même encouragé. Ainsi, les entreprises respectent les mesures barrières pour faire face à la pandémie. 

 

Mais alors comment ça se passe en visioconférence ? 

Le code du travail encadre la réunion du CSE par visioconférence.  

“Lorsque le comité social et économique est réuni en visioconférence, le dispositif technique mis en œuvre garantit l'identification des membres du comité et leur participation effective, en assurant la retransmission continue et simultanée du son et de l'image des délibérations.” Article D.2315-1 du Code du Travail. 

Lorsque le CSE est amené à voter de manière anonyme, à bulletin secret, le dispositif doit garantir l’anonymat des votes. Si le vote est organisé par voie électronique le système retenu doit assurer la confidentialité des données transmises ainsi que la sécurité de l'adressage des moyens d'authentification, de l'émargement, de l'enregistrement et du dépouillement des votes.

 

En tant qu’instance représentative du personnel, le CSE a un rôle particulièrement important dans la gestion de la crise sanitaire au sein de l’entreprise. Identification et évaluation des risques, consultations diverses... Le CSE va être un acteur essentiel dans la prise de décisions stratégiques. 

 

  Les fonctions RH sont au cœur de la gestion de crise du Covid-19.  Pour mieux comprendre les enjeux RH de la crise sanitaire et les manières dont on peut y faire face au quotidien, nous avons donné la parole à des hommes et des femmes de terrain.

Téléchargez gratuitement notre livre blanc et découvrez des témoignages de profils RH, des conseils d'experts & d'autres ressources pour aller plus loin dans la gestion de la crise

Je télécharge le livre blanc

À propos de l'auteur
 

Marion

Blogueuse RH

Curieuse depuis ma plus tendre enfance, j'aime partager autour
du management, du bien-être au travail et de l'actu RH !

Tous ses articles 

Voyagez dans Vie de Bureau