header_tutoiement.png
  • Management et bien-être
  • 01/04/2020

Tutoiement du manager : bonne ou mauvaise idée ?

Elle est belle la langue française avec toutes ses petites particularités qui font son charme ! Et s’il y en a bien une qui fait parler d’elle, c’est la question du tutoiement.  

Si dans certains pays on ne se pose pas la question (merci la forme unique !), se tromper entre le “tu” et le “vous” peut être un véritable impair en France, surtout en entreprise ! 

Pourtant, la question du tutoiement du supérieur hiérarchique, qui semblait impossible hier (hormis dans certains secteurs professionnels spécifiques), commence peu à peu à évoluer dans les mœurs, notamment avec l’émergence de nouvelles formes de management

 

La mondialisation favorise-t-elle le tutoiement ?

La question se pose. Notamment parce qu’avec la mondialisation, de plus en plus d’entreprises communiquent avec leurs partenaires, fournisseurs ou clients en anglais, où le tutoiement n’existe pas, et où on utilise habituellement le prénom. 

Pourtant en France, ce n’est une évidence pour personne, parce que le “vous” est synonyme de respect mais aussi de “cadre”. Et cela s'explique : l’apprentissage du respect et de la politesse est une des bases du système éducatif français, qui passe notamment par l’apprentissage du bon usage du vouvoiement.

picto-monde-eurecia.png

 

Les start-up et le tutoiement du boss

Pourtant dans la plupart des start-up, la question a été tranchée : tout le monde se tutoie, du patron au salarié. Pourquoi ? Parce que ces entreprises s’essayent à de nouvelles formes de management, et une nouvelle culture d’entreprise plus ouverte. 

Cela leur permet notamment de s’adapter au nouveau “public” qui intègre leur entreprise : les jeunes générations qui aspirent à plus de proximité avec la Direction, et d’une ambiance de travail plus décontractée et informelle que leurs ainés. 

picto-manager-eurecia.png

 

Le tutoiement et la distanciation sociale

Il a également été prouvé que le tutoiement améliore l’esprit d’équipe et la créativité : en faisant tomber les barrières de la distanciation sociale, le tutoiement créé un sentiment d’appartenance à l’individu au sein de la communauté et fédère le groupe. 

Pour les collègues, ce n’est en général pas un problème. Mais la question se pose pour le manager, qui fait certes partie de l’équipe, mais se trouve à mi-chemin entre collaborateurs et Direction. Certains managers avouent d’ailleurs se sentir parfois seuls dans cette position intermédiaire. 

Le tutoiement peut donc être une bonne manière de casser cette distance, en instaurant plus de proximité entre les managers et leurs équipes, et en développant les relations humaines et non plus seulement professionnelles. 

picto-idee-eurecia.png

 

Un vecteur de bien-être au travail ?

En créant plus de proximité entre les collaborateurs d’une entreprise, tout niveau hiérarchique confondu, et en développant le sentiment d’appartenance du salarié à son entreprise, on favorise aussi le bien-être au travail. 

Les collaborateurs sont particulièrement attentifs au développement de leur bien-être dans le cadre professionnel, et si cela passe par le poste occupé et les avantages sociaux offerts par l’entreprise, ils sont également très attentifs à l’ambiance au sein de l’entreprise. 

Une entreprise où tout le monde se tutoie paraîtra plus ouverteaccessible et épanouissante qu’une entreprise qui exerce la distanciation sociale par le vouvoiement à tous les niveaux hiérarchiques. 

picto-smiley-eurecia.png

 

Qu’en est-il de l’autorité ? 

Certains dirigeants craignent que le tutoiement, souvent associée à de la familiarité, mette en péril leur autorité et qu’il soit alors difficile de faire passer des messages autoritaires.  

Pourtant, il faut bien garder en tête que le tutoiement en entreprise ne doit pas avoir pour but de supprimer la barrière entre l’individu et le professionnel. Il n'est pas question de “copinage” ou “d’amitié forcée”. Le tutoiement ne doit pas être un faux-semblant destiné à obtenir plus de notre interlocuteur.  

En revanche, il peut être un véritable atout pour la performance du collaborateur et de l’entreprise. C'est une véritable mission pour le manager de trouver le bon équilibre entre proximité et autorité !  

picto-main-eurecia.png

 

Instaurer le tutoiement en entreprise entre managers et collaborateurs ne signifie pas que les frontières hiérarchiques disparaissent. Il ne s'agit en réalité que d'un code relationnel, qui doit être associé à deux choses : le choix de la Direction, et le bon sens. 

Et même si pour certains professionnels il n’est pas question de supprimer cette forme de distance et de respect intergénérationnel ou hiérarchique, ceux qui s’y essaient pourraient bien être surpris des bienfaits qu’une simple “formulation” peut apporter à l’entreprise.

 

Cet article vous a intéressé ? Restez informés des dernières actualités Management & RH en vous abonnant à notre newsletter Vie de Bureau !

Je m'abonne à la newsletter

A propos de l'auteur

Alice

Chargée de com'

QVT, communication interne, marque employeur : je vous partage mes idées et conseils sur la vie quotidienne des collaborateurs au sein de l'entreprise.

Tous les articles