header_managementagile.png
  • Management et bien-être
  • 20/03/2020

Les 6 points forts d’un manager agile

De nos jours les entreprises évoluent dans un environnement en perpétuel mouvement. Dans ce contexte, elles doivent s’adapter en agissant et en réagissant vite. C’est ce qu’on appelle l’agilité ! Et une entreprise agile capitalise forcément sur des collaborateurs... agiles.

Dans l’entreprise agile, tout commence par le management ! Découvrez les 6 points forts d’un manager agile... 

 

Définition du management agile :

Apparu au début des année 2000, le management agile permet aux entreprises de s’adapter “vite & bien” à leur environnement.

Le management agile est défini comme une organisation de type humaniste, basée sur la motivation des ressources humaines de l’entreprise. Le principe est de remettre l’humain au cœur de l’entreprise.

Cette nouvelle méthode de management s’oppose totalement au taylorisme et rend l’entreprise plus flexible et plus réactive, ce qui lui permet de s’adapter beaucoup plus vite aux changements.

Cette nouvelle approche permet de se centrer sur le changement (au service du besoin des clients) au lieu d’être focalisé sur les processus. Le management agile permet aux entreprises de gagner en efficacité et de mieux s’armer face aux changements imposés par leur environnement.

Les maîtres-mots du management agile ? Anticiper, coopérer & innover ! Et tout ça au service du bien-être de l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise : des collaborateurs aux clients en passant par les différents fournisseurs.

La culture de l’intelligence collective est un principe très important du management agile. Dans une entreprise agile, tout le monde travaille ensemble en transversalité.

 

Quelles sont les caractéristiques incontournables d’un manager agile ?

1. Donner du sens 

Le manager agile doit mettre l’accent sur le “pourquoi”. Contrairement au manager directif, le manager agile est un leader. Avec son pouvoir de conviction, il va accompagner ses équipes à atteindre leurs objectifs en donnant du sens à leurs missions

A l’inverse, un manager directif va se servir de son autorité pour dire aux personnes ce qu’elles ont à faire et leur imposer les façons d’y arriver. 

 

2. Être transparent 

Le manager agile doit faire preuve de transparence ! Il doit informer ses collaborateurs de la manière la plus claire et précise possible de chaque changement ou nouveauté dans l’entreprise. 

Il faut que chaque nouvelle prise de décision fasse sens aux yeux de tous les collaborateurs. Le rôle du manager est donc de contextualiser les informations pour leur donner du sens et de la légitimité. 

Exit les quiproquos ! 

 

3. Être authentique 

Le manager agile n’a pas peur de montrer ses sentiments ! Il n’est pas là pour dévoiler sa vie privée mais pour être honnête envers ses équipes. Ce n’est pas une preuve de faiblesse, bien au contraire, cela va simplement le rendre plus humain et plus humble. Les relations humaines entre le manager et ses collaborateurs doivent être vraies. Cette authenticité va favoriser sa capacité à fédérer. 

 

4. Savoir faire confiance 

Le manager agile sait faire confiance. Il n’a pas peur de déléguer le travail et laisse de l’autonomie à ses équipes. Ainsi, il sait accepter que ses équipes ne se comportent pas de façon préétablie et ne suivent pas une voie tracée.  

Attention tout de même, car donner sa confiance ne veut pas dire ne plus donner de signe de vie. Le manager est là pour accompagner ses équipes dans le quotidien. Il reste proche des problématiques terrain. 

Lorsqu’il y a de la réussite, le manager agile sait valoriser le travail de ses équipes

 

5. Être à écoute 

Le manager agile sait écouter. Il a une attitude bienveillante auprès de ses équipes et donne l’opportunité de parler les uns aux autres de manière constructive sans risquer de subir des critiques et des jugements. 

Le manager laisse du temps à ses équipe pour la réflexion et l’innovation. Il a le “pouvoir” de dire oui aux initiatives même si elles sortent du cadre. 

 

6. Savoir prendre des décisions 

Le manager agile n’a pas peur de prendre des décisions. Être agile c’est avant tout savoir être décisif ! Une question de réorganisation, de modification des process ou encore d’une nouvelle stratégie, le manager ne tergiverse pas et assume ses décisions auprès de ses équipes et de sa hiérarchie. 

Le manager agile n’a pas peur de l’erreur, que ce soit pour ses collaborateurs ou pour lui. Le manager dédramatise l’échec car pour lui ce n’est pas une fin en soi, bien au contraire ! Il apprend des erreurs et s’enrichit de ses échecs. 

infographie_manageragile_1.png

 

En tant que manager, la crise actuelle que nous traversons vous demande de faire preuve d'autant plus d'agilité ! Vous souhaitez faire le pleins de bonnes pratiques pour préparer la reprise ? Découvrez notre guide : [Covid-19] Les clés pour accompagner vos équipes dans la reprise d'activité

Je télécharge le guide

 

À propos de l'auteur
 

Marion

Blogueuse RH

Curieuse depuis ma plus tendre enfance, j'aime partager autour
du management, du bien-être au travail et de l'actu RH !

Tous ses articles