[TRIBUNE] L’entreprise libérée : c’est génial… surtout sur le papier

3 mins

[TRIBUNE] L’entreprise libérée : c’est génial… surtout sur le papier

Posté le - mis à jour le

Holacratie, entreprise libérée, Chief Happyness Officer : ces tendances qui promeuvent le bien-être au travail et l’autonomie des collaborateurs ont le vent en poupe. Mais dans les faits, s’agit-il vraiment de solutions miracles pour des lendemains qui chantent – ou des buzzwords qui désenchantent ? Pascal Grémiaux, dirigeant de la PME toulousaine Eurécia admet sa désillusion – et propose une troisième voie.

 

Esprit start-up, es-tu là ?

J’ai créé mon entreprise il y a 10 ans, avec la volonté de construire une entreprise dans laquelle tous les collaborateurs se sentent bien, moi y compris. Mais ce qui fonctionnait de manière spontanée lorsque nous n’étions que 5 ou 10 montre de facto ses limites dès lors que l’entreprise grandit : l’arrivée de managers intermédiaires redéfinit la relation de proximité du dirigeant et des équipes, on connaît les premiers départs, les premiers ratés, les doutes, etc.  Pour continuer à se développer, attirer les talents et fidéliser ses collaborateurs, une PME en croissance comme la nôtre n’a pas d’autre choix que de s’atteler tôt ou tard à la transformation de toute son organisation managériale.

 

Marketing du management et poudre aux yeux

C’est donc avec enthousiasme que j’ai vu émerger ces nouveaux modèles de management qui promettent d’allier bien-être des salariés et performance, de favoriser la confiance et les prises d’initiatives et de tendre vers un meilleur équilibre entre vie privée et professionnelle. Bref, sur le papier, cette fascinante « entreprise libérée » semblait correspondre à l’idéal que je me fais de mon entreprise en tant que patron – et refléter les attentes des Millennials tels qu’on les décrit dans les médias (et qui représenteront la moitié de la population active en 2020.) Mais le vernis s’est vite écaillé… au fil des conférences « gourou-isantes » sur le sujet (où les exemples d’entreprises « libérées » sont inlassablement les mêmes), de mes lectures et des échanges avec mes équipes et d’autres dirigeants - qui comme moi cherchent à améliorer leur organisation.

 

Tout ou rien ?

Tous les collaborateurs ont-ils vraiment envie d’avoir, d’un coup, plus de responsabilité qu’ils n’en ont déjà ? Nommer un « chief happyness officer » peut-il transformer d’emblée une PME en maison du bonheur, à renforts de boissons gratuites et de cours de yoga ? En réalité, je constate que pour faire évoluer ses pratiques managériales, une PME ne peut pas calquer un concept théorique ou imposer des règles d’organisation aux forceps, aussi libératrices soient-elles en apparence. Elle doit avoir le courage de trouver son propre chemin, en fonction de sa culture, de son histoire, de son environnement et de la personnalité des employés à bord du navire à un moment T. Une PME ne peut pas non plus se dédouaner en se contentant de proposer des avantages « gadgets » dont l’effet placebo ne durera que les 3 premiers mois.  

Autrement dit, le bonheur en entreprise ne se décrète pas : c’est un travail quotidien qui se co-construit brique après brique, avec le concours de tous les salariés. Plutôt que de se cacher derrière des illusions, et si on confiait la casquette de « chef du bonheur » à tous les collaborateurs volontaires à tour de rôle ? 

Cet article a été rédigé par Team Market

Équipe Interne

Sur le même thème :  

https://www.eurecia.com/sites/default/files/styles/header/public/thumbnails/image/media_13.png

3 mins

6 conseils pour partir en vacances la tête libre

Découvrez nos conseils pour partir en vacances l'esprit libre !

femme manager avec son équipe

6 mins

Tirer des leçons des échecs : pourquoi c'est important et comment le faire positivement

Les vertus de l’échec en entreprise, et comment en faire une force pour votre équipe et votre organisation.

téléphone sur une table

4 mins

5 conseils pour une déconnexion réussie pendant les vacances estivales

Par conscience professionnelle, incapacité à poser des limites ou par souci de montrer notre plus-value, nous sommes nombreux à ne pas arriver à décrocher. Découvrez nos 5 conseils pour une déconnexion réussie pendant les vacances estivales.

homme qui se détend au bureau

5 mins

6 idées pour dynamiser votre été au bureau

Avec l’arrivée de l’été, les journées ensoleillées et les collègues partis se dorer la pilule, il est naturel de ressentir une certaine envie d’évasion. Mais, cela ne signifie pas que vos journées d’été au bureau doivent être ternes et monotones.…

réussite équipes

6 mins

10 idées pour célébrer les réussites et apprendre des échecs en entreprise

Comment récompenser vos collaborateurs et leur permettre de surmonter les échecs, pour leur offrir une véritable reconnaissance au travail

collègues qui communiquent

4 mins

Communiquer plus efficacement grâce à la méthode DESC

La méthode DESC est un outil de communication utilisé pour exprimer un désaccord ou une critique de façon bienveillante, empathique et constructive. Dans la sphère professionnelle, c’est une méthode efficace permettant d’aborder des sujets sensibles…

collaborateurs heureux

6 mins

8 rituels simples à instaurer pour améliorer le bien-être de vos équipes

Quels sont les rituels collectifs à mettre en place pour améliorer la cohésion d’équipe et le bien-être de vos collaborateurs?

équipe soudée et heureuse

6 mins

6 étapes pour mettre en place une bonne stratégie QVCT

La semaine de la QVCT se tiendra du 17 au 21 juin 2024. À cette occasion, nous avons détaillé les 6 étapes à suivre pour mettre en place une bonne stratégie QVCT.