Calcul de la rémunération d'un stagiaire en 2023

4 mins

Calcul de la rémunération d'un stagiaire en 2023

Posté le - mis à jour le

Vous accueillez un stagiaire au sein de votre entreprise ? Sa rémunération entre dans un cadre légal, avec une gratification minimale à partir de deux mois.

Gratification de stage 2023 : quel minimum ?

Au 1er janvier 2023, la rémunération minimale d'un stagiaire en entreprise ou au sein d'un organisme public est fixée à 623,70 € pour un mois civil durant lequel le stagiaire aurait effectué 154 heures (soit 35 heures/semaine). Cette gratification est obligatoire pour les stages d'une durée supérieure à 308 heures au sein de l'organisme d'accueil (même de façon non continue), ce qui correspond aux stages de plus de 2 mois (soit environ 44 jours à 7 heure par journée travaillée). 

Il s'agit d'une gratification minimale qui peut être définie par un accord professionnel étendu ou dans une convention de branche. L'entreprise verse à chaque fin de mois la gratification, directement au stagiaire. Si le stage dure moins de deux mois, la gratification n'est pas obligatoire et reste à la discrétion de l'employeur. A l'inverse, la durée d'un stage ne peut pas dépasser 6 mois sur une année d'enseignement.

Par comparaison, ce montant mensuel de 623,70 € est supérieur aux 591,50 € qui était à verser en 2022.

Rémunération d'un stagiaire : quel coût pour l'employeur ?

Au niveau des cotisation sociales, la CGS et la CRDS ne sont pas dues si la rémunération ne dépasse pas le montant horaire minimal. L'entreprise est donc exonérée de charges sociales sur la rémunération des stagiaires en 2023. Par contre, si l'employeur décide de verser une gratification supérieure au minimum légal, la fraction excédentaire est alors soumise à cotisations et contributions sociales.

Si le stage est temporairement interrompu, le calcul de la gratification doit être fait sur le nombre réel d'heures travaillées. Idem si le stage est arrêté, une régularisation doit être faite au global des heures effectuées sur la base du montant horaire pour un stage en 2023 : 4,05 €.

💡 A savoir :

  • Si l'employeur est un organisme public ou de droit public, le taux horaire de la gratification ne peut pas être supérieur au taux minimum légal.
  • Cette obligation de gratification ne s'applique pas aux stagiaires de la formation professionnelle continue liés par un contrat de travail.

🔍 Pour aller plus loin : 

 

Faut-il faire un bulletin de paie pour un stagiaire ?

Le stagiaire n'est pas considéré comme un salarié, il n'y a donc pas d'obligation de lui remettre un bulletin de salaire. Néanmoins, lorsqu'une gratification est versée, il faut donner au stagiaire un document qui synthétise les sommes qu'il a reçues et les charges sociales éventuellement payées.

Comment et combien payer un stagiaire ?  

Les termes se confondent parfois : rémunération, indemnité, salaire ? Il s'agit en fait d'une gratification, qui n'est pas considérée comme un salaire. Il est possible de verser une gratification différente pour deux stagiaires, tant que le minimum légal est respecté.

Voici un tableau listant la rémunération mois par mois d'un stagiaire en 2023, sur une base "classique" :

  • taux horaire minimum légal de 4,05 € 
  • 7 heures de présence par jour
  • plafond horaire minimum légal de la sécurité sociale à 15%
Mois Jours de présence Total d'heures Gratification mensuelle

Janvier 2023

22 154 623,70 €
Février 2023 20 140 567 €
Mars 2023 23 161 652 €
Avril 2023 19 133 538,65 €
Mai 2023 19 133 538,65 €
Juin 2023 22 154 623,70 €
Juillet 2023 20 140 567 €
Août 2023 22 154 623,70 €
Septembre 2023 21 147 595,35 €
Octobre 2023 22 154 623,70 €
Novembre 2023 21 147 595,35 €
Décembre 2023 20 140 567 €

 

L'employeur a deux possibilités pour verser la gratification au stagiaire en fin de mois : au réel ou de façon lissée.

Sur une base classique, pour un stage de 3 mois du 1 mars au 31 mai 2023, voici les modes de versement possibles :

Possibilité 1 : le versement au réel

  • mars : 652 €
  • avril : 538,65 €
  • mai : 538,65 €

Possibilité 2 : le versement lissé sur la durée totale du stage

  • mars + avril + mai = 652 € + 538,65 € + 538,65 € = 1729,3 €
  • 1729,3€ / 3 mois = 576,4 € par mois

 

 

Formalisez les missions et compétences attendues pour votre futur stagiaire grâce à notre modèle de fiche de poste. Ce modèle vous fournira également un excellent support pour évaluer et suivre les missions de votre nouveau collaborateur. 

Je télécharge le modèle

Cet article a été rédigé par Hadrien Le Guillou

Blogueur RH

Sur le même thème :  

femme qui aide personne âgé

8 mins

Tout savoir, ou presque, sur le proche aidant

Définition, statut légal, congés... Découvrez tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le proche aidant !

candidature spontanée

7 mins

Le guide pratique de la candidature spontanée

La candidature spontanée est une démarche proactive qui montre une réelle motivation et un intérêt particulier pour l'entreprise ciblée.

Immersion professionnelle

6 mins

Immersion professionnelle : mise en place et avantages en entreprise

L'immersion professionnelle est un dispositif stratégique particulièrement bénéfique pour les entreprises en quête de nouveaux talents et désireuses d'optimiser leur 

Discrimination à l'embauche

11 mins

Discrimination à l'embauche : comprendre et agir

La discrimination à l'embauche est une réalité persistante malgré son interdiction stricte par la loi.

Processus recrutement sélection des candidats

14 mins

Processus de recrutement : optimisez la sélection de vos candidats

L'optimisation du processus de recrutement implique des méthodes précises, allant de la définition du besoin de recrutement à l'intégration de la nouvelle recrue. Pour recruter efficacement, chaque phase doit être réalisée avec soin et méthode.

Politique de recrutement

11 mins

Politique de recrutement : stratégies et méthodes efficaces

Découvrir les stratégies et méthodes efficaces de politique de recrutement est essentiel pour toute entreprise en quête de croissance.

Recrutement agile

10 mins

Recrutement agile : meilleures stratégies et pratiques 2024

L'ère du recrutement agile est là, promettant des délais plus courts et une plus grande flexibilité. Cette méthode favorise une approche collaborative, décompose les tâches et met l'accent sur l'autonomisation des recruteurs.

Collaborateurs au travail

5 mins

Les étapes clés de la GEPP : de la planification à la mise en œuvre

La gestion des emplois et des parcours professionnels (GEPP), anciennement gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) est un plan permettant de gérer et d’adapter les emplois, les compétences et les recrutements aux ambitions…