Ressources rh

 
Bougez autrement
  • Actu RH
  • 19/09/2014

Journée internationale sans voitures : l’occasion de changer ses habitudes

Le 22 septembre est un jour spécial à l’occasion duquel les automobilistes sont appelés à laisser leur véhicule dans leur garage. Cette journée, inscrite dans le cadre de la Semaine européenne de la mobilité instaurée en 1998, a pour but de sensibiliser la population au développement durable et de permettre aux piétons, cyclistes et transports en commun de circuler plus librement.

Même si, depuis sa création, la « journée sans voitures » a progressivement laissé place à la promotion des transports en commun avec par exemple le ticket journée à 1 €, il ne tient qu’à chaque individu de prendre l’initiative de changer de mode de transport le temps d’une journée, voire même à plus long terme si l’expérience s’avère concluante !

Les transports en commun : motivation écologique ou économique ?

D’après un sondage réalisé par le CSA, c’est le budget qui serait la première motivation des Français pour l’utilisation des transports en commun. Effectivement, selon la Fédération nationale des usagers des transports (Fnaut), cela coûte trois fois plus cher de se déplacer en voiture que d’utiliser les transports en commun (25 centimes par kilomètre et par personne en moyenne avec la voiture contre 9 centimes avec les transports en commun). Et contrairement aux idées reçues, ce n’est pas le carburant qui pèse le plus dans le budget (la part du carburant dans le pouvoir d’achat ayant sensiblement baissé depuis 30 ans) mais les dépenses liées à l’entretien et les réparations du véhicule.

Même si les personnes interrogées restent sensibles à la question de la pollution automobile (76 % d’entre eux y pensent « souvent ou de temps en temps »), elles utilisent pour la majorité, les transports en commun car cela réduit considérablement leur budget transports.

Trois autres bonnes raisons de changer de moyen de transport

Businessman vélo

Économiser de l’argent, réduire son bilan carbone… Ne pas conduire confère bien des avantages. En voici encore trois autres qui valent sûrement la peine d’essayer autre chose :

1 – Se maintenir en forme : n’utilisez pas votre voiture pour les petits trajets du quotidien. Une étude du Certu (Centre de recherche sur les transports urbains) réalisée auprès d’habitants de Lyon, Strasbourg et Lille montre que 60 % des déplacements compris entre 1 et 3 kilomètres sont effectués en voiture, trajets qui représentent un quart des déplacements et 20 % des kilomètres parcourus !

Dans les zones « centre », cette part diminue mais reste autour de 40 %. Alors au lieu de prendre la voiture, essayez de prendre le vélo ou de marcher, cela ne pourra vous faire que du bien !

Déplacements voiture

Source : CERTU
*TC = Transports Collectifs * 2 RM = Deux-roues motorisées

2 – Profiter d’avoir les mains et l’esprit libre : dans le bus, le métro ou le TER, vous n’avez pas à faire attention aux priorités à droite ou au scooter qui vous double. Vous êtes libre de faire ce qu’il vous plaît ! Lire un bon bouquin, écouter de la musique, feuilleter le journal, écrire des SMS… Ainsi, vous ne perdez pas votre temps et c’est une façon plus sympathique d’émerger le matin.

3 – Faire des rencontres : vous pouvez aussi choisir de faire du covoiturage. Ce nouveau mode de transport est idéal pour ceux qui aiment bavarder et rencontrer de nouvelles personnes. BlaBlaCar, leader sur le marché du covoiturage et client d’Eurécia, met en relation des conducteurs proposant des places libres dans leur véhicule et des passagers recherchant un trajet. De la même façon, la toute nouvelle offre de la SNCF, Idvroom, propose d’effectuer des trajets uniques, mais aussi des trajets réguliers domicile-travail. Vous allez peut-être apprendre à connaître l’un de vos voisins comme ça, qui sait ?

Et si devenir piéton vous rebute parce que vous détestez attendre pour traverser la rue, voici une vidéo qui montre qu’avec un peu d’inventivité, l’attente aux feux rouges peut devenir un moment fun !

Vu sur le blog de @jnchaintreuil