intraprenariat-header.png
  • Management et bien-être
  • 29/01/2019

Intrapreneuriat : une formule gagnante/gagnante

L'intrapreneuriat, oui "INTRA" ! Bien que cette pratique ne date pas d'hier, les aspirations professionnelles d'aujourd'hui lui donnent de l'élan et elle séduit de plus en plus.

Une entreprise dans une entreprise ?

Une forme d'entrepreunariat qui interpelle..! Il s'agit de projets innovants et exploratoires proposés et portés par les collaborateurs au sein de leur entreprise. Une expérience mixant entrepreneuriat et salariat qui donne des airs de startup aux moyens et aux grands groupes. Voilà un exemple qui devrait parler à beaucoup de monde : Gmail est le fruit d'un programme d'intrapreneuriat dans Google. Oui oui !

Une source de développement pour l'entreprise

Il arrive que des projets d'intrapreneuriat d'aboutissent pas. Mais il arrive également que des projets soient une véritable source de développement pour l'entreprise : un nouveau produit, un nouveau service… Comme le dit l'adage, qui ne tente rien n'a rien n'est-ce pas ?

Un des avantages considérables de cette forme de collaboration concerne la marque employeur : permettre à un ou plusieurs salariés de travailler sur un projet inédit transmet l'image d'une entreprise moderne, ouverte et qui valorise ses employés. Un excellent moyen de renforcer l'engagement, de garder et d'attirer des talents, voire même de réveiller le potentiel de certains collaborateurs.

Une expérience stimulante et valorisante pour le salarié

L'intrapreneuriat représente une véritable aubaine pour les salariés à la recherche de nouvelles expériences et désireux de participer au développement de la société dans laquelle ils travaillent. Hop ! Ils peuvent assouvir leur envie d'entreprendre tout en conservant leur emploi et leur salaire. Pas de risque financier pour eux, ces "chefs de projet 2.0 " jouissent des ressources humaines et matérielles de l'entreprise. Une expérience intense, stimulante, enrichissante et valorisante.

Pour que tout se passe bien...

Une telle démarche ne s'improvise évidemment pas. Pour qu'une collaboration d'intrapreneuriat soit synonyme de réussite, il est indispensable que l'entreprise soutienne le projet à 200% en engageant des préparatifs et des aménagements internes. Concernant "l'intrapreneur", tous les salariés n'ont pas le profil. L'homme ou la femme de la situation doit pouvoir travailler en autonomie, avoir le sens des responsabilités, présenter un potentiel de management et manifester une loyauté accrue envers l'entreprise.

 

En bref, une formule gagnante/gagnante pour l'entreprise et le collaborateur qui mérite d'être envisagée, non ?