Employee value proposition : ne passez pas à côté de ce concept RH innovant

7 mins

Employee value proposition : ne passez pas à côté de ce concept RH innovant

Posté le - mis à jour le

Comment fidéliser ses collaborateurs pour trouver les meilleurs talents ? La recette miracle n’existe pas. Toutefois plusieurs méthodes ont été pensées pour s’approcher de ce résultat. Parmi elles, l’employee value proposition (EVP) donne de très bons résultats. En formalisant les engagements pris en contrepartie du travail des salariés, l’employeur parvient à créer un élan positif favorable à sa productivité comme à sa marque employeur. Découvrez vite comment utiliser l’EVP.
 

Définition

L’employee value proposition (ou EVP) est un concept RH tout droit venu du monde du travail anglo-saxon. En français, l’expression se traduit par « proposition de valeur à l’employé ». L’expression correspond aux contreparties au travail des collaborateurs offertes par l’employeur. Elle peut désigner des éléments matériels (des primes par exemple), mais également des éléments immatériels comme la possibilité d’évoluer hiérarchiquement.

La proposition de valeur faite aux employées va au-delà du salaire ou encore des avantages en nature. Elle englobe tous les composants de la qualité de vie au travail. La notion a vu le jour avec le développement de l’intérêt pour le bien-être des salariés. L’EVP est un des piliers pour développer tout en rendant attractive sa marque employeur. Elle intervient :
 
  • Dans la phase de recrutement pour attirer les talents.
  • Dans la phase de rétention pour conserver les salariés prometteurs ou éviter le turnover.

Pour être efficace, l’employee value proposition doit être unique. Elle doit offrir des compensations pertinentes par rapport à la réalité, aux spécificités de l’entreprise et de son activité. Elle doit aussi prendre en compte la réalité du monde du travail actuel ou les aspirations des salariés ou des candidats.

L’EVP peut se présenter de différentes manières. Ce peut être un document interne confidentiel. Les RH, les managers ou la direction l’utilisent alors pour piocher un ou deux arguments si nécessaire. L’employee value proposition peut aussi être un document public formalisé, par exemple sous la forme d’une infographie. L’entreprise peut définir des niveaux de communication, en interne, aux candidats en entretien, aux partenaires. Le document peut sinon faire l’objet d’une campagne de presse pour valoriser l’image de marque de l’entreprise.
 

Quelle est l'importance de l'employee value proposition pour une entreprise ?

Mettre en place une employee value proposition est essentiel pour l’entreprise et sa politique RH. 

Tout d’abord, c’est un argument de valeur pour attirer les nouveaux talents. 78 % des candidats déclarent attacher de l’importance à la façon dont l’entreprise valorise ses salariés. En mettant en avant vos actions en faveur de la qualité de vie au travail, vous pouvez séduire les candidats. Avec l’EVP, vous ouvrez la conversation sur un panel d’avantages. Le salaire est alors un élément parmi d’autres. Vous multipliez vos chances de satisfaire les meilleurs candidats. Cela s’avère particulièrement utile pour les métiers en tension ayant des difficultés à recruter.

Disposer d’une employee value proposition permet d’améliorer la motivation des collaborateurs. Avec cette proposition, vous leur montrez vos engagements auprès d’eux. Vous récompensez les efforts de vos collaborateurs, c’est une très bonne raison pour s’engager à fond dans son entreprise. L’EVP est aussi une manière d’améliorer les performances de vos salariés !

Autre intérêt de la proposition de valeur aux salariés : les entreprises l’ayant mis en place constatent une réduction de 69 % du turnover. Au-delà de l’amélioration de votre image de marque, l’EVP peut vous aider à réaliser des économies. Un recrutement coûte entre 3 000 € et 10 000 €. Trouver le bon candidat, mais surtout le garder est un enjeu essentiel pour la bonne santé financière de votre entreprise.

L’employee value proposition est un des principaux leviers pour créer une marque employeur de qualité. En effet, cette méthode vous permet de vous différencier de vos concurrents. En construisant votre proposition de valeur, vous créez des avantages cohérents. Vous adaptez vos engagements aux évolutions du monde du travail, aux attentes de vos collaborateurs, mais aussi aux enjeux de votre entreprise.

💡Bon à savoir : la communication sur l'EVP
N’hésitez pas à communiquer sur votre employee value proposition, en interne ou à l’extérieur de l’entreprise pour faire connaitre votre démarche. Vous pouvez, par exemple, créer un visuel facilement partageable pour expliquer quelle est votre proposition de valeur aux salariés.
 

Quels sont les éléments à inclure dans une EVP ?

Généralement, cinq éléments peuvent être considérés comme faisant partie de l’employee value proposition. 

La première catégorie composant l’EVP concerne les indemnités. Il s’agit du salaire et de tous les avantages financiers pouvant être offerts au salarié pour son travail. Parmi ces éléments, il est possible de citer :
 
  • Les augmentations : celles proposées chaque année ou celles liées à un évènement particulier, comme une performance notable ou une évolution de carrière.
  • Les primes ou bonus : annuelles, de performance, d’équipe ou exceptionnelles.
  • Le treizième ou quatorzième mois.
  • Les intéressements.
  • La cession de parts dans la société via les BSCPCE ou les actions gratuites, par exemple.
🗒️Voici un exemple :
Un employeur propose à tous ses salariés ayant plus de trois ans d’ancienneté dans l’entreprise de devenir titulaire d’un pourcentage du capital social via l’attribution d’un certain nombre de parts.

Dans la seconde catégorie, il est possible de ranger tous les autres avantages matériels pouvant être fournis par l’entreprise. Y rentre notamment, le contrat de mutuelle collective, les avantages liés à la retraite, les Tickets restaurant, les chèques-vacances, les chèques cadeaux, la mise à disposition d’une crèche ou d’une salle de sport. Les prestations proposées par le CSE (Comité social et économique) rentrent dans cette catégorie. Ce peut être des réductions sur des voyages ou des biens culturels. Les congés payés comme les RTT rentrent également dans cette partie. Enfin, les voitures de fonction vont aussi dans cette rubrique.

La troisième catégorie est constituée d’avantages immatériels liés au développement de carrière. Il faut ranger ici toutes les actions proposées par l’employeur pour faire évoluer positivement la carrière des collaborateurs. Ce peut être grâce à la promotion, à la mobilité interne ou à l’expatriation. Les formations proposées par l’entreprise font aussi partie de cette rubrique.

Viennent ensuite tous les éléments liés à l’environnement de travail. Il s’agit du confort des locaux, de la qualité du matériel prêté. Ce sont aussi des atouts moins tangibles, comme le fait de proposer du télétravail ou des horaires flexibles. La quatrième catégorie contient tous les éléments permettant d’améliorer l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Dans la rubrique, on retrouve toutes les actions visant à proposer un management de qualité, une organisation du travail prenant en compte le bien-être. L’autonomie donnée à chaque salarié est un vrai avantage pouvant figurer dans l’employee value proposition.

La dernière catégorie concerne la culture d’entreprise. Ici, il est possible de mettre en avant la notoriété de l’entreprise, ses missions, ses valeurs. Aujourd’hui, les collaborateurs cherchent du sens à leur travail. L’impact positif de l’entreprise sur la société ou la planète est un vrai atout pour attirer les jeunes talents. Dans cette catégorie, on trouve également toutes les actions liées à la cohésion d’équipe. Proposer des teams buildings peut être cité dans votre EVP.
 

Comment mettre en place une EVP ?

L’employee value proposition peut se construire de différentes manières. Il existe toutefois quelques étapes indispensables à respecter.
 
  • Il faut tout d’abord conduire une analyse de son entreprise, tout comme de la proposition de valeur actuelle. La première phase sert à mettre en évidence des problématiques existants dans l’entreprise. Ce peut être une insatisfaction des salariés, un turnover important ou une difficulté à trouver des candidats. Pour dresser un état des lieux de la société, il est préférable de demander à tous ses acteurs. Directions, managers, salariés de chaque service peuvent être interrogés sur le sujet.
  • La seconde étape de la mise en place d’une EVP est de définir précisément les attentes ou les besoins de vos salariés et des candidats. Vous pouvez utiliser la technique du persona pour cibler ces informations. Elle permet d’obtenir un profil type très détaillé du collaborateur. Il est alors plus simple d’élaborer une offre personnalisée, mais surtout pertinente.
  • Ensuite, vous devez identifier vos points forts. Que proposez-vous à vos salariés ? Disposez-vous d’une belle notoriété ? Avez-vous des valeurs inspirantes à mettre en avant ? Ce travail servira de base à l’élaboration de l’EVP.
  • Vous pouvez maintenant passer à l’écriture de votre EVP. En collaboration avec la direction et le service RH, il est possible de définir des engagements chiffrés à ajouter à la proposition. Les éléments indiqués dans l’EVP doivent être clairs, simples, précis. Le document doit être validé par la direction pour être officialisé.
  • Vous pouvez ensuite passer à l’étape de la communication. Vous pouvez l’effectuer sur votre site web, sur les réseaux sociaux ou directement dans les offres d’emplois. En fonction du profil de vos salariés, il est nécessaire d’adapter votre stratégie de communication.
  • La dernière étape est essentielle. Elle consiste à mesurer l’impact de votre EVP. Cela vous permettra de l’adapter petit à petit pour l’optimiser.
🥉Les trois points clés à retenir :
  • L’employee value proposition consiste à formaliser tous les avantages matériels ou immatériels proposés par l’employeur à ses salariés.
  • Elle reprend des éléments de rémunérations, des avantages en nature, la qualité de vie au travail ou la culture d’entreprise.
  • C’est un des piliers de la politique RH pour fidéliser les collaborateurs, tout comme recruter les meilleurs talents.

 

Cet article a été rédigé par Chloé Perret

Consultante RH @Eurecia

Sur le même thème :  

Recrutement agile

10 mins

Recrutement agile : meilleures stratégies et pratiques 2024

L'ère du recrutement agile est là, promettant des délais plus courts et une plus grande flexibilité. Cette méthode favorise une approche collaborative, décompose les tâches et met l'accent sur l'autonomisation des recruteurs.

Collaborateurs au travail

5 mins

Les étapes clés de la GEPP : de la planification à la mise en œuvre

La gestion des emplois et des parcours professionnels (GEPP), anciennement gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) est un plan permettant de gérer et d’adapter les emplois, les compétences et les recrutements aux ambitions…

femme syndrome canal carpien

7 mins

Santé et sécurité au travail : 13 points d'attention

Le 28 avril désigne la journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail. En cette occasion, nous vous proposons une liste de 13 points d'attention pour la santé et sécurité de vos collaborateurs à toujours avoir en tête !

nouvelle collaboratrice heureuse

7 mins

Talent nurturing : 10 exemples pour améliorer votre expérience candidat

Définition du talent nurturing, actions concrètes et conseils malins pour nouer une relation durable entre vos candidats et votre entreprise

employee value proposition

7 mins

Employee value proposition : ne passez pas à côté de ce concept RH innovant

Comment fidéliser ses collaborateurs pour trouver les meilleurs talents ? La recette miracle n’existe pas. Toutefois plusieurs méthodes ont été pensées pour s’approcher de ce résultat.

Reverse mentoring

8 mins

Comment utiliser le reverse mentoring dans votre organisation ?

Avez-vous déjà entendu parler du reverse mentoring ? Cette pratique innovante tout droit venue d’Amérique permet de faire échanger les différentes générations de salariés de l’entreprise.

Mad skills

4 mins

Mad skills : osez afficher vos différences

La moitié des offres d’emplois reçoivent plus de 20 réponses. Comment se différencier pour attirer l’attention des employeurs ? En affichant vos mad skills dans votre candidature !

alternante avec sa tutrice

6 mins

4 éléments à prendre en compte avant de recruter un alternant

L’alternance est une voie qui séduit de nombreuses PME. Quelles sont les règles à connaître avant de recruter un alternant ? On fait le point.