Les compétences transversales : la clé de la réussite professionnelle

6 mins

Les compétences transversales : la clé de la réussite professionnelle

Posté le - mis à jour le

Définition des compétences transversales

Les compétences transversales, parfois appelées compétences transférables ou soft skills, représentent des savoir-faire et savoir-être qui peuvent être exploités dans divers contextes professionnels, indépendamment du secteur d'activité ou du métier exercé. Ces compétences sont reconnues pour leur caractère universel et leur adaptabilité, ce qui les rend précieuses à la fois pour l'employé et l'employeur. Elles se distinguent des compétences techniques, qui sont spécifiquement liées à un métier ou un domaine d'expertise.

Parmi les exemples de compétences transversales, on peut citer la capacité d'adaptation, l'esprit d'équipe, la résolution de problèmes, la gestion du temps ou encore les qualités relationnelles. Ces compétences sont de plus en plus recherchées sur le marché du travail et peuvent favoriser la mobilité et la flexibilité professionnelle.

La notion de transversalité

La transversalité, dans le contexte des compétences, fait référence à leur capacité à être pertinentes et applicables dans de multiples situations, secteurs d'activité ou postes. Ce principe est au cœur de la définition des compétences transversales.

Il s'agit donc de compétences qui ne sont pas liées à un corps de métier spécifique mais qui peuvent être mobilisées dans diverses situations professionnelles. Ces compétences peuvent inclure des savoirs de base comme lire, écrire, compter, mais aussi des aptitudes plus complexes comme la pensée critique, la gestion du temps ou la capacité à travailler en équipe.

La transversalité est un atout majeur, car elle favorise la mobilité et la polyvalence professionnelle, des aspects de plus en plus valorisés par les employeurs. Elle permet également d'éviter le clonage des modes de pensée en diversifiant les profils au sein d'une équipe ou d'une entreprise.

Distinction entre compétences spécifiques et transversales

Les compétences spécifiques, également connues sous le nom de hard skills, font référence à des connaissances et des compétences précises, souvent acquises par la formation et l'expérience dans un domaine particulier. Ces compétences sont généralement spécifiques à un métier ou à un secteur d'activité. Par exemple, la programmation pour un développeur informatique ou la maîtrise d'une langue étrangère pour un traducteur.

En revanche, les compétences transversales ou soft skills sont des compétences qui peuvent être utilisées dans divers contextes professionnels. Elles sont indépendantes du domaine d'expertise et peuvent être appliquées à tous les types de métiers et de secteurs. Parmi celles-ci, on retrouve la communication, l'adaptabilité, ou encore la capacité à résoudre des problèmes.

Il est essentiel de comprendre cette distinction car même si les compétences spécifiques sont importantes pour effectuer certaines tâches, les compétences transversales permettent une plus grande flexibilité et une meilleure adaptabilité aux changements de carrière ou de secteur.

Les quatre types de compétences transversales

Les compétences transversales peuvent être classées en quatre grandes catégories :

  1. Compétences intellectuelles : Elles englobent des habiletés comme la résolution de problèmes, la pensée critique, la créativité, l'innovation, l'analyse et la synthèse d'informations.

  2. Compétences relationnelles : C'est l'aptitude à travailler en équipe, la capacité de communication, les compétences en leadership, le sens de l'écoute et de l'empathie.

  3. Compétences organisationnelles : Elles se réfèrent à la gestion du temps, la planification, l'organisation, la gestion de projet et la capacité à respecter les délais.

  4. Compétences numériques : Elles recouvrent l'utilisation des outils informatiques, la maîtrise des logiciels de bureautique, les connaissances en réseaux sociaux, le traitement de données et le codage.

Il convient de noter que l'importance accordée à chaque type de compétence peut varier en fonction du poste, du secteur d'activité et de l'entreprise.

Exemples de compétences transversales

Compétences techniques transférables

Les compétences techniques transférables font référence aux compétences acquises dans un domaine spécifique qui peuvent être appliquées dans un autre contexte professionnel. Elles sont particulièrement appréciées des employeurs pour leur polyvalence.

Ces compétences peuvent inclure :

  • Compétences informatiques : Maîtrise des logiciels de bureautique, programmation, gestion de bases de données.
  • Compétences en gestion de projet : Planification, organisation, suivi des délais, gestion des ressources.
  • Compétences en communication : Rédaction de rapports, présentation orale, négociation.
  • Compétences linguistiques : Maîtrise d'une ou plusieurs langues étrangères.

Par ailleurs, des compétences techniques spécifiques à certains métiers peuvent être transférables à d'autres, comme la connaissance des normes de sécurité pour un ingénieur qui pourrait être utile dans un poste de responsable qualité.

Comment identifier ses compétences transversales ?

Pour identifier vos compétences transversales, commencez par faire un bilan de vos expériences professionnelles. Analysez les tâches que vous avez réalisées et identifiez les compétences que vous avez utilisées.

Par exemple, si vous avez travaillé en équipe, vous avez probablement développé des compétences relationnelles comme la communication et le travail en équipe. Si vous avez géré un projet, vous avez sans doute acquis des compétences organisationnelles.

Évaluez également vos compétences hors du contexte professionnel, dans votre vie personnelle ou dans vos activités de loisirs. Certaines compétences, comme la gestion du stress, peuvent être développées dans divers contextes.

Enfin, n'hésitez pas à demander l'avis de vos collègues, de vos managers ou de vos mentors. Leur perception peut vous aider à identifier des compétences que vous n'auriez pas identifiées vous-même.

Voici quelques questions à vous poser pour identifier vos compétences transversales :

  • Quelles sont les tâches que j'exécute facilement ?
  • Quels sont les aspects de mon travail que j'apprécie le plus ?
  • Dans quels domaines suis-je souvent sollicité(e) pour mon expertise ?
  • Quels sont les points forts que mes collègues valorisent en moi ?

Rappelez-vous que les compétences transversales ne sont pas uniquement liées à votre parcours professionnel. Vos expériences personnelles, vos hobbies, votre engagement associatif ou vos formations peuvent également vous permettre de développer des compétences transversales.

Comment développer ses compétences transversales ?

Pour développer vos compétences transversales, plusieurs approches sont possibles.

Premièrement, l'autoformation peut être un excellent moyen d'acquérir de nouvelles compétences. Des plateformes en ligne proposent des formations diverses et variées.

Ensuite, n'hésitez pas à sortir de votre zone de confort. En prenant des responsabilités ou en vous confrontant à de nouvelles situations, vous stimulerez le développement de vos compétences.

L'implication dans des activités extrascolaires ou associatives peut également contribuer à enrichir votre palette de compétences transversales.

Enfin, un accompagnement professionnel peut être utile. Un mentor ou un coach de carrière peut vous aider à identifier vos points forts et les domaines à travailler.

Voici quelques pistes pour développer vos compétences transversales :

  • Utilisation des ressources en ligne : MOOCs, webinaires, articles, podcasts.
  • Participation à des ateliers ou des formations.
  • Prise de responsabilités nouvelles au travail ou dans des organisations bénévoles.
  • Collaboration avec des personnes ayant des compétences ou des expériences différentes.
  • Pratique de la réflexion et de l'auto-évaluation régulières.
  • Recours à un coach de carrière ou un mentor.

Comment valoriser ses compétences transversales ?

La valorisation des compétences transversales se fait principalement en trois étapes : l'identification, la démonstration et la communication.

  • L'identification : C'est la première étape pour valoriser vos compétences transversales. Vous devez être capable de les identifier et de comprendre comment elles se manifestent dans votre travail quotidien.
  • La démonstration : C'est la preuve concrète de vos compétences. Pour chaque compétence, tentez de trouver des exemples précis et marquants où vous avez pu les mettre en pratique.
  • La communication : C'est l'étape finale qui consiste à faire connaître vos compétences à des tiers, que ce soit dans le cadre d'un entretien d'embauche, lors de la rédaction de votre CV ou de votre lettre de motivation, ou même lors de vos interactions quotidiennes au travail.

Voici quelques conseils pour réussir cette valorisation :

  1. Soyez précis : évitez les généralités et donnez des détails concrets.
  2. Soyez cohérent : assurez-vous que vos compétences correspondent aux besoins de l'entreprise ou du poste visé.
  3. Soyez authentique : ne prétendez pas avoir des compétences que vous n'avez pas.

N'oubliez pas que valoriser vos compétences transversales, c'est aussi une façon de montrer votre adaptabilité et votre potentiel d'évolution.

Cet article a été rédigé par Chloé Perret

Consultante RH @Eurecia

Sur le même thème :  

Recrutement agile

10 mins

Recrutement agile : meilleures stratégies et pratiques 2024

L'ère du recrutement agile est là, promettant des délais plus courts et une plus grande flexibilité. Cette méthode favorise une approche collaborative, décompose les tâches et met l'accent sur l'autonomisation des recruteurs.

Collaborateurs au travail

5 mins

Les étapes clés de la GEPP : de la planification à la mise en œuvre

La gestion des emplois et des parcours professionnels (GEPP), anciennement gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) est un plan permettant de gérer et d’adapter les emplois, les compétences et les recrutements aux ambitions…

femme syndrome canal carpien

7 mins

Santé et sécurité au travail : 13 points d'attention

Le 28 avril désigne la journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail. En cette occasion, nous vous proposons une liste de 13 points d'attention pour la santé et sécurité de vos collaborateurs à toujours avoir en tête !

nouvelle collaboratrice heureuse

7 mins

Talent nurturing : 10 exemples pour améliorer votre expérience candidat

Définition du talent nurturing, actions concrètes et conseils malins pour nouer une relation durable entre vos candidats et votre entreprise

employee value proposition

7 mins

Employee value proposition : ne passez pas à côté de ce concept RH innovant

Comment fidéliser ses collaborateurs pour trouver les meilleurs talents ? La recette miracle n’existe pas. Toutefois plusieurs méthodes ont été pensées pour s’approcher de ce résultat.

Reverse mentoring

8 mins

Comment utiliser le reverse mentoring dans votre organisation ?

Avez-vous déjà entendu parler du reverse mentoring ? Cette pratique innovante tout droit venue d’Amérique permet de faire échanger les différentes générations de salariés de l’entreprise.

Mad skills

4 mins

Mad skills : osez afficher vos différences

La moitié des offres d’emplois reçoivent plus de 20 réponses. Comment se différencier pour attirer l’attention des employeurs ? En affichant vos mad skills dans votre candidature !

alternante avec sa tutrice

6 mins

4 éléments à prendre en compte avant de recruter un alternant

L’alternance est une voie qui séduit de nombreuses PME. Quelles sont les règles à connaître avant de recruter un alternant ? On fait le point.