Tout ce que vous devez savoir sur l’entreprise apprenante

6 mins

Tout ce que vous devez savoir sur l’entreprise apprenante

Posté le - mis à jour le

L’avantage concurrentiel d’une organisation est démontré par la rapidité à laquelle elle apprend. C’est sur ce postulat qu’est fondée l’entreprise apprenante, un modèle d’organisation du travail moderne combinant agilité, coopération, échange. Dans un contexte fluctuant marqué par des crises successives (économiques, sanitaires), s’appuyer sur un tel modèle devient un enjeu crucial pour la plupart des entreprises.

Mais qu’est-ce que l’entreprise apprenante au juste ? Quels en sont les différents principes et les bénéfices pour votre organisation ?

 

L’entreprise apprenante, de quoi parle-t-on ?

Tout d’abord, qu’est-ce qu’une entreprise apprenante ?

Le concept d’entreprise apprenante a été théorisé dans les années 1990 par l’auteur américain Peter Senge, également maître de conférences au Massachusetts Institute of Technology (MIT). L’auteur en donne la définition suivante : « L’organisation apprenante reflète une culture où les gens collaborent et réfléchissent ensemble pour que l’organisation s’améliore constamment afin de devenir une organisation saine et agile » (La cinquième discipline, 1990).

Comme son nom l’indique, la culture de l’apprentissage occupe une place centrale au sein des organisations apprenantes. Cela ne revient pas seulement à investir dans la formation des collaborateurs. Le terme désigne en fait un écosystème qui, en créant les conditions favorables à un apprentissage permanent, garantit du même coup la performance économique et sociale de l’entreprise.

L’entreprise apprenante poursuit des objectifs classiques, tels que le renforcement du sentiment d’appartenance des talents et leur montée en compétences, mais se distingue par l’approche mise en place pour les atteindre, basée sur cinq disciplines complémentaires.

Votre entreprise est-elle une organisation apprenante ?  Participez à cette enquête pour évaluer le degré de maturité des entreprises en France.

Vous souhaitez savoir comment devenir une entreprise apprenante ? Nous vous donnons des clés pour mettre en place cette vision dans notre webinar "Entreprise apprenante : mythe ou réalité ?"

Je visionne le replay

Les cinq disciplines complémentaires de l’entreprise apprenante

D’après les travaux de Peter Senge, cinq grandes disciplines sont à articuler pour devenir une organisation apprenante. Quelles sont-elles ?

La pensée systémique

On trouve en premier lieu la pensée systémique. Cette démarche consiste à percevoir de manière globale l’ensemble des phénomènes de l’entreprise et la manière dont ils interagissent, plutôt que de les segmenter pour les considérer indépendamment les uns des autres. La pensée systémique permet notamment aux individus de comprendre l’impact qu’ils ont sur l’organisation.

Pour illustrer ce point, P. Senge utilise la métaphore de l’éléphant : pour mieux prendre soin de l’organisation, il est préférable de l’appréhender comme un être vivant, un tout indissociable.

Cette discipline est le socle sur lequel se fondent les quatre autres disciplines, néanmoins nécessaires à l’élaboration de la pensée systémique. 

 

La maîtrise personnelle

La maîtrise personnelle est une composante essentielle des organisations apprenantes. Plus qu’une discipline, il s’agit d’un véritable état d’esprit. La maîtrise personnelle consiste à « approfondir et clarifier notre approche des choses, à concentrer notre énergie, à développer notre patience et à voir objectivement la réalité ». Ce processus d’auto-apprentissage permet aux salariés de bien se connaître. Capables d’identifier leurs connaissances et aptitudes, mais aussi leurs limites, ils sont alors en mesure d’obtenir les résultats qu’ils souhaitent. Inhérente à l’individu, la maîtrise personnelle est ainsi profitable à toute l’organisation.

 

La vision partagée

Selon P. Senge, une vision partagée est vitale pour l’organisation apprenante, car elle façonne la direction de l’entreprise et participe au processus d’amélioration. Pour œuvrer dans le même sens, les salariés doivent connaître et adhérer au projet d’entreprise. Pour cela, l’organisation inclut les collaborateurs dans la détermination d’un idéal commun, ce qui implique de les laisser exprimer leur point de vue. La vision partagée permet notamment de créer une synergie autour des valeurs de l’entreprise.

 

L’apprentissage en équipe

Contrairement à l’adage populaire, l’entreprise apprenante estime qu’ensemble on va plus loin, mais également plus vite, en matière d’apprentissage. Quand l’équipe a une vision concordante, l’énergie des individus s’harmonise. C’est pourquoi l’entreprise encourage entre autres le dialogue, le retour d’expérience, le partage des savoirs et des bonnes pratiques, ainsi que le social learning.

Cette stratégie requiert un effort soutenu de la part de l’entreprise apprenante et ses membres. P. Senge considère en effet que l’apprentissage en équipe est « la discipline la plus exigeante intellectuellement, émotionnellement, socialement et spirituellement ». D’où l’importance d’apprendre à apprendre à travailler ensemble : émerge ici la notion d’intelligence collective.

 

Les modèles mentaux

Également appelés schémas préétablis, ce sont les pensées et croyances qui « profondément enracinées (…) influencent notre compréhension du monde et nos actes », à tous niveaux. L’organisation et les collaborateurs sont amenés à prendre conscience de leurs préjugés pour les dépasser.

Les préjugés, formés dans le subconscient et mobilisés par les individus sans qu’ils ne s’en rendent compte, sont souvent considérés comme un frein au changement et donc le maillon faible à l’accomplissement d’une organisation apprenante. L’auteur insiste sur la notion d’ouverture d’esprit pour s’en défaire.

 

L’entreprise apprenante : clé de la performance de demain ?

Adopter une posture d’entreprise apprenante s’accompagne d’avantages considérables. C’est ce qui ressort d’une note de synthèse France stratégie « Promouvoir les organisations du travail apprenantes : enjeux et défis pour la France » :

  • Les salariés d’une entreprise apprenante bénéficient d’une meilleure autonomie dans les méthodes de travail (87 vs 62%) et dans le rythme de travail (85 vs 66%).
  • L’autocontrôle de la qualité du travail (84 vs 73%) et le travail en équipe (64 vs 60%) sont favorisés.
  • Enfin, l’organisation apprenante obtient un score élevé pour l’apprentissage de choses nouvelles et la résolution des problèmes imprévus (respectivement 91 et 97% contre 71 et 82%), tandis que les contraintes hiérarchiques de rythmes de travail chutent à 26%, contre 42% dans une organisation dite classique.

 

Disposant d’une meilleure reconnaissance de leur travail, les salariés d’une entreprise apprenante sont plus souvent consultés pour définir les objectifs et influencent donc la prise de décision. Les collaborateurs sont aussi plus nombreux à avoir une opinion positive au regard de la qualité du management. En tissant un lien étroit entre les compétences individuelles et la compétence collective, l’entreprise apprenante contribue également à donner du sens au travail et à améliorer la qualité de vie au travail (QVT).

Devenir une organisation apprenante ne se fait pas du jour au lendemain mais représente un réel intérêt stratégique pour l’entreprise, tant ce modèle organisationnel est bénéfique. D’autant que « le rythme auquel les organisations apprennent pourrait devenir la seule source durable d’avantages concurrentiels dans un monde en perpétuel changement ». 

 

Le podcast « L’entreprise apprenante » de NOOUS

NOOUS est un collectif guidé par les valeurs de partage, bonne humeur, résilience et solidarité qui place les Richesses Humaines (RH) au cœur de ses préoccupations.

Si cet article vous a donné envie d’en savoir plus sur la thématique abordée, nous vous invitons à écouter leur podcast « L’entreprise apprenante ». Ce dernier s’interroge : Les entreprises les plus performantes seraient-elles celles qui bâtissent la capacité d’apprendre plus vite que la concurrence ? Et cherche par ailleurs à comprendre comment les entreprises façonnent des capacités d’apprentissages en continu pour accélérer, innover, se transformer à l’échelle collective.

L’hôte du podcast, Cyril Hijar, reçoit des invités inspirants aux parcours variés qui, riches de leurs expériences, partagent leur propre vision des dynamiques apprenantes et la façon dont ils mettent concrètement en œuvre cette philosophie au sein de leurs organisations. NOOUS serait ravi de vous compter parmi les auditeurs du podcast ! wink

Découvrir le podcast

 

Ce billet a été réalisé avec notre partenaire NOOUS, acteur RH qui fait des richesses humaines le moteur de la performance de votre organisation.

logo_noous.png

Cet article a été rédigé par La communauté

Des professionnels RH

Sur le même thème :  

https://www.eurecia.com/sites/default/files/styles/header/public/thumbnails/image/gestion-ndf-outil-excel.png

5 mins

Notes de frais sur Excel : bonne ou mauvaise idée ?

Trop d’entreprises utilisent Excel, voire du papier, pour gérer leurs notes de frais... Alors, gérer les notes de frais de sa PME sur Excel, bonne ou mauvaise idée ?

Documents obligatoire fin de contrat

4 mins

Documents obligatoires à la fin d'un contrat de travail

La fin d'un contrat de travail, qu'il s'agisse d'un licenciement, d'une démission ou d'une rupture conventionnelle, entraîne certaines obligations pour l'employeur.

Démission abusive

6 mins

Démission abusive : définition, conséquences et jurisprudence

La démission abusive est une notion complexe du droit du travail.

Période probatoire

11 mins

Période probatoire : guide complet pour employeurs et salariés

La période probatoire est un moment clé dans la vie professionnelle. Elle est destinée à évaluer les compétences d'un salarié qui occupe un nouveau poste au sein de l'entreprise.

déjeuner d'équipe

4 mins

La pause déjeuner : le nouvel atout marque employeur ?

La pause déjeuner est un moment de ressourcement, de détente et d’échange pour les collaborateurs.

nouvelle collaboratrice heureuse

7 mins

Talent nurturing : 10 exemples pour améliorer votre expérience candidat

Définition du talent nurturing, actions concrètes et conseils malins pour nouer une relation durable entre vos candidats et votre entreprise

femme qui conduit sa voiture pour travailler

3 mins

Barème kilométrique 2024 : quelles nouveautés ?

Cette année, les barèmes kilométriques n’ont pas été revalorisés ; ils avaient été augmentés de 10 % en 2022, puis de 5,4 % en 2023.

équipe souriante

7 mins

Culture d’entreprise : comment la définir et la mettre en place

Définition et enjeux de la culture d’entreprise, ainsi que les conseils pour la construire et la faire fructifier dans votre organisation