Campagne de recrutement : réussir grâce à l'efficacité relationnelle

Le stress généré par un recrutement, soit qu’il s’annonce difficile, soit qu’il provoque un surcroît de travail, n’est pas toujours compatible avec la sérénité nécessaire à son bon déroulé. Une CVthèque en ligne et collaborative est un outil pratique et efficace pour analyser le poste à pourvoir et gérer le processus de recrutement. Les parties prenantes de ce processus (service des Ressources Humaines, manager, directeur, etc.) se trouvent ainsi secondées dans l'organisation et la gestion des entretiens.

Au-delà de cet aspect opérationnel, le succès d'une campagne de recrutement repose en grande partie sur la relation naissante entre le candidat et ses interlocuteurs. Voici les principaux savoir-être à respecter pour faire de chaque recrutement, une réussite.

Avant la rencontre des candidats

1.

Surveillez le délai de traitement des candidatures. Lorsqu’une candidature vous intéresse, revenez vers le candidat dans les 10 jours au maximum.  Un délai supérieur est susceptible de provoquer le désinvestissement du candidat.

2.

Si vous décidez d’un entretien téléphonique, même s’il s’agit d’un entretien directif destiné à élaguer les candidatures, veillez à la qualité de votre communication. Cette première prise de contact donne la tonalité de vos relations futures, si futur il y a.

L'accueil du candidat

3.

Lors de l’entretien d’embauche, respectez l’horaire prévu et prévenez le candidat si vous avez plus de 10-15 minutes de retard. Cette façon de faire est respectueuse et votre interlocuteur y sera sensible.

4.

Soignez la qualité de votre accueil. Pensez que vous êtes l’ambassadeur de votre entreprise et abordez le candidat avec un mot de bienvenue ou quelques phrases informelles.

Le contenu de l'entretien d'embauche

5.

Introduisez l’organisation de l’entretien d'embauche et ses règles. Exemple : « Nous disposons d’une heure. Je vous propose de faire ceci puis cela et nous pourrons ensuite, etc. Cela vous convient ? »

6.

Cadrez ensuite les objectifs de l'échange. Exemple : « L’intérêt de cet entretien est de faire votre connaissance et de nous permettre d’apprécier votre candidature ».

7.

Tout en étant dans la réalité des avantages et des inconvénients du poste, soignez votre présentation. Y compris lorsque vous présentez l’entreprise.

Attitude et posture

8.

Lorsque le candidat s’exprime, soyez dans l’écoute et montrez-le en reformulant régulièrement : « Si je comprends bien, vous dites que… »

9.

Même s’il s’agit d’un entretien directif, posez des questions pour amener le candidat à préciser ses propos. Exemple : « En quoi est-ce important ? », « Pensez-vous que ce soit toujours le cas ? » ou encore « Faites-vous toujours ainsi ? »

10.

Libérez la parole du candidat et instaurez un dialogue. Vous pouvez l'inviter à se projeter dans le poste par exemple, ou lui demander comment il agirait dans telle ou telle situation.

Conclure l'entretien de recrutement

11.

Terminez l’entretien en demandant au candidat s’il souhaite revenir sur l’un des points abordés. Demandez-lui également son ressenti. Ce dernier est un indicateur important qui peut confirmer le vôtre ou vous ouvrir d’autres perspectives.

12.

Avant de le quitter, indiquez à votre interlocuteur les étapes à venir ainsi que les échéances à venir (date de prise de décision, prochaines rencontres, identité et fonction des prochains interlocuteurs, etc.).

Dans un processus de recrutement, la relation que vous pouvez instaurer est un élément de poids en votre faveur. C’est pourquoi, même au cours d'un entretien informel, les étapes citées ci-dessus sont à respecter.

Dans une perspective de réussite, l’apport du logiciel de gestion des Recrutements Eurécia est une force. En vous secondant dans la collecte et le traitement des candidatures, en planifiant les échanges, les comptes rendus et en évaluant les compétences du candidat, le logiciel vous laisse le loisir d’optimiser votre efficacité relationnelle.


Les autres articles du dossier "Gestion du processus de recrutement" :