header_rolerhcrisecovid19.png
  • Actu RH
  • 26/03/2020

Le rôle des RH face à la crise sanitaire du COVID-19

Alors même que beaucoup d’entreprises sont au ralenti depuis l’annonce des mesures de confinement, les profils RH sont sur les chapeaux de roues. Dans cette situation de crise sanitaire, la gestion des ressources humaines se retrouve forcément au premier plan.  

Découvrons ensemble quels sont les rôles des RH face à la crise du COVID-19 ! 

 

1. Assurer la bonne santé et la sécurité des salariés

Dans la situation de crise sanitaire actuelle, l’employeur, à travers le service des ressources humaines, doit protéger et prévenir ses collaborateurs. C’est d’ailleurs inscrit dans le code du travail (Article L4121-1). 

Le premier rôle des RH face la crise sanitaire du COVID-19 est donc d’informer les collaborateurs et de mettre en place des actions de prévention.  

Les RH doivent faire respecter les mesures de distanciation : 

  • Limiter au strict nécessaire les réunions  
  • Limiter les regroupements de salariés dans des espaces réduits  
  • Annuler les déplacements non-indispensables  
  • Adapter l’organisation de vos équipes (rotation...) 

Les RH doivent aussi s’assurer que les gestes barrières sont bien appliqués. Pour ce faire, ils peuvent communiquer au travers d’affiches, d’une newsletter dédiée ou d’un rappel le matin à l’arrivée des collaborateurs. 

Face au coronavirus, les RH doivent mettre à jour le DUER (Document Unique d’Evaluations des Risques) en prenant en compte le risque du COVID-19. Une fois finalisé, le document doit être partagé auprès de tous les salariés de l’entreprise.  

Si les salariés sont en contact avec le public, les RH doivent évaluer la nature et la durée des contacts pour mettre en place des actions de prévention. La transmission du virus se fait par contact très rapproché. Les salariés peuvent être angoissés, les fonctions RH doivent les rassurer et trouver des mesures de protection. 

 

2. Accompagner la mise en place du télétravail

Le gouvernement a fait la demande auprès de toutes les entreprises françaises dès le mardi 17 mars : il faut déployer le télétravail pour toutes les personnes qui le peuvent pour limiter la propagation du virus.  

“Il est impératif que tous les salariés qui peuvent télétravailler recourent au télétravail jusqu’à nouvel ordre”. La consigne est claire. 

Dans ce contexte, les RH doivent réfléchir à plusieurs choses pour rendre le dispositif du télétravail performant : 

  • Quel profil peut télétravailler et inversement ? 
  • Quels sont les besoins des salariés en termes d’équipement bureautique en fonction de leurs missions ? 
  • L’entreprise a-t-elle besoin de nouveaux outils collaboratifs pour faciliter le travail à distance ? 
  • Vérifier l’accessibilité aux serveurs à distance, à la messagerie instantanée, gestion des mails...  
  • Briefer les managers sur les méthodes de management à distance 
  • Mise en place d'une charte de télétravail 
  • Mise à jour du règlement intérieur de l’entreprise 

Si certains salariés ne peuvent pas télétravailler, ils doivent avoir une dérogation de déplacement pour se rendre sur leur lieu de travail ainsi qu’un justificatif de déplacement professionnel que l’employeur doit signer. Documents officiels à télécharger sur le site du gouvernement

 

3. Adapter le plan prévisionnel

Le premier ministre l’a dit : c’est un “coup d’arrêt puissant, massif, brutal” ! 

La crise sanitaire du COVID-19 se répercute très fortement sur les activités des entreprises françaises et de ce fait sur l’économie française. La France est entrée en confinement le mardi 17 mars et les entreprises le ressentent. 

Alors que la croissance de l’année 2020 était prévue à hauteur de 1,3%, le gouvernement annonce aujourd’hui une prévision de –1%. Gerald Darmanin, ministre de l’Action et des comptes publics, annonce que le déficit de la France pourrait atteindre 3,9% du PIB. 

Face à ces annonces, les patrons vont devoir adapter le plan prévisionnel de l’entreprise pour prendre en compte le contexte actuel. Plusieurs étapes vont rythmer les prochaines semaines... 

Les équipes RH, la DAF et toute l’équipe dirigeante va devoir analyser l’activité générale de l’entreprise ainsi que les activités des différents services. L’objectif est d’examiner la “santé” de l’entreprise. Quel est l’impact sur l’activité ? Quel impact sur les finances lors de cette première semaine de confinement ? Les RH vont être sollicitées pour faire un état des lieux des contrats et des échéances à venir. 

Après cette analyse des activités de l’entreprise, les RH vont avoir toutes les clés en main pour mettre à jour leur plan prévisionnel de l’emploi et des compétences. Quelles sont les décisions à prendre ? Est-ce que l’entreprise doit recourir au chômage partiel pour certains métiers ? Est-ce que l’entreprise doit geler les embauches et revoir ses besoins en compétences ? Est-ce que l’entreprise peut accueillir les stagiaires alors que toute l’entreprise est à distance ? 

L'ensemble de ces questions et de ces décisions sont primordiales pour garantir la bonne santé financière de l’entreprise, et les RH détiennent de nombreux indicateurs pour accompagner les décisions stratégiques de l’entreprise. 

Restez informés des dernières actualités RH en vous abonnant à notre newsletter Vie de Bureau !

Je m'abonne à la newsletter

À propos de l'auteur
 

Marion

Blogueuse RH

Curieuse depuis ma plus tendre enfance, j'aime partager autour
du management, du bien-être au travail et de l'actu RH !

Tous ses articles 

Voyagez dans Vie de Bureau