header_reformeretraites.png
  • Actu RH
  • 13/12/2019

Réforme des retraites : RH, que faut-il savoir ?

Impossible d’être passé à côté du sujet de cette fin d’année : le projet de réforme des retraites est à la une de l’actu. Dans le cadre d’un accompagnement à la fin de carrière, de questions de salariés, d’un simple relais d’information ou d’une discussion à la pause-café... vous n'avez pas pu passer à côté de ce sujet au bureau ! 

 

Les 6 infos principales du projet de réforme

Pour bien accompagner vos collaborateurs il faut avant tout que vous soyez bien informé ! Le projet de réforme est composé de multiples éléments complexes. Nous avons décrypté les points les plus importants à connaître en tant que RH.  

 

  • 1 régime universel 

L’enjeu principal de ce projet de réforme est de supprimer les 42 régimes spéciaux actuels pour n’en faire plus qu’un. Dans ce système unique, les pensions seront calculées par point : “1€ cotisé donnera les mêmes droits pour tous”. A savoir qu’une règle d’or va être inscrite dans le texte de loi de la réforme des retraites afin que la valeur du point ne baisse pas. 

 

  • Génération 1975 

La réforme sera appliquée à partir de la génération 1975, c'est-à-dire ceux qui auront 50 ans au 1er janvier 2025, date de l’entrée en vigueur du nouvel système universel. Cette génération pourra ouvrir ses droits à la retraite à partir de 2037. Ils auront alors 62 ans. 

 

  • Actifs 2022 

En ce qui concerne les nouvelles générations d’actifs, à partir du 1er janvier 2022 les nouveaux actifs seront automatiquement inscrits au nouveau régime universel. De manière générale il va s'agir de la génération de 2004. 

 

  • 64 ans 

Premièrement, le projet de réforme des retraites ne modifie pas l’âge légal de départ à la retraite qui reste fixé à 62 ans. Par ailleurs, dès 2027 la réforme prévoit d’inciter les actifs à travailler plus longtemps grâce à un système de bonus/malus autour d’un âge pivot fixé à 64 ans. Le principe est simple si le départ à la retraite se fait avant 64 ans il y aura une décote. A contrario, les personnes qui partent à la retraite après 64 ans auront une pension de retraite revalorisée.  

 

  • 1000 € 

La réforme prévoit une pension de retraite minimale fixée à 1000€ par mois pour une carrière complète, et ce pour l’ensemble des actifs français. Ce minimum de pension garantira 85% du SMIC / mois pour les salariés du privé comme pour les agriculteurs ou les artisans. 

 

  • 5% 

Dans le nouveau système universel, les pensions des femmes seront majorées (sauf choix contraire pour majorer la pension du père) dès le premier enfant à hauteur de 5%.  Concernant la pension de réversion, elle sera conservée et universalisée pour garantir 70% des ressources du couple au conjoint encore vivant. 

 

Bon à savoir : ces chiffres peuvent être modifiés tout au long du circuit de la loi. Les mouvements de grève actuels laissent penser que le projet de réforme va encore évoluer. 

Côté calendrier, le projet de loi sur la réforme des retraites sera finalisé avant la fin de l’année 2019. Il sera ensuite soumis au conseil des ministres le 22 janvier et discuté au parlement fin février 2020. 

 

Les 6 points clés en une image ! 

infographie_reformeretraite_eurecia.png

 

Accompagnement à la retraite : quel est l’enjeu RH en fin de carrière ? 

La préparation de la retraite est une démarche individuelle mais l'employeur a la responsabilité sociale d’informer et d’accompagner les salariés approchant de la retraite. La fonction RH est en première ligne pour cet accompagnement.  

Plus qu’une responsabilité, cet accompagnement a un objectif double : 

La GPEC va permettre à l’entreprise de gérer par anticipation les besoins en ressources humaines en fonction des départs à la retraite. Le service RH va avoir une vision 360° des échéances de départs. En fonction de l’environnement et de la stratégie de l’entreprise, la GPEC s’organise autour d’un plan d’action RH qui prévoit les recrutements et/ou les besoins de formation afin de garder les compétences.  

A l’approche de la retraite, l’employeur a donc tout intérêt à accompagner ses salariés. L’entretien de fin de carrière peut-être une première étape : il permet de préparer ce départ du côté du salarié comme du côté de l’entreprise.  

Il est aussi recommandé de mettre en place des sessions d’informations auprès des managers afin qu’ils en soient le relai auprès de leurs équipes. Si votre structure est plus petite, n’hésitez pas à faire des réunions d’informations directement avec les salariés proches de la retraite. 

 

Pour rester à l'affût des dernières actualités, abonnez-vous à notre newsletter Vie de Bureau et choisissez votre fréquence d'envoi pour consommer nos articles selon vos besoins !

Je m'abonne à la newsletter

À propos de l'auteur
 

Marion

Blogueuse RH

Curieuse depuis ma plus tendre enfance, j'aime partager autour
du management, du bien-être au travail et de l'actu RH !

Tous ses articles 

Voyagez dans Vie de Bureau