management collaboratif
  • Actu RH
  • 07/11/2012

Le management collaboratif, enjeu organisationnel ou humain ?

Le management collaboratif, cette tendance dont on parle depuis plusieurs années déjà, fait peu à peu son chemin dans le monde de l’entreprise. Mais les entreprises sont-elles toutes prêtes à franchir le pas ?

Tout d’abord, il nous faut dissocier ce concept de sa principale notion voisine : le management participatif. En effet, celui-ci est un mode de management qui a pour but de laisser aux collaborateurs un certain pouvoir de proposition. Ce n’est donc au final qu’une version diminuée du management collaboratif, qui lui englobe une notion bien plus grande que nous allons développer dans ce billet.

Pour vulgariser encore plus : le management participatif c’est la boîte à idées et le brainstorm, le management collaboratif c’est bien plus !

Management collaboratif

Une réforme du management

La première étape du management collaboratif c’est une remise à plat de la hiérarchie. Le modèle pyramidal auquel nous sommes habitués doit s’aplatir pour laisser des relations de travail plus horizontales avec un partage des connaissances et des ressources.

L’enjeu principal est d’instaurer la confiance où autrefois pouvait se trouver la pression hiérarchique et de former les salariés à ces nouveaux modes de collaboration. Le management de demain devra mobiliser l’intuition, la relation, les plaisirs, l’aventure et mettre en avant l’intelligence humaine.

Difficile aujourd’hui de concevoir un management collaboratif sans les outils adéquats. Et pourtant leur adoption n’est pas forcément aisée… Que ce soit avec des plate-formes collaboratives, des solutions de stockage en ligne ou des réseaux sociaux d’entreprise, la technologie est maintenant prête : le sommes-nous pour autant ? Et quand bien même nous serions prêts, faut-il se lancer tête baissée ? Les réponses sont unanimes : non.

Plutôt que de tenter de tout révolutionner du jour au lendemain, mieux vaut mettre en place des équipes pilotes pour essuyer les plâtres. Ils permettront d’affiner les pratiques et ce seront les premiers évangélisateurs de ces nouveaux processus auprès des autres collaborateurs.

La disruption que va apporter le management collaboratif va être importante dans l’organisation de l’entreprise mais elle va surtout être ressentie par chacun des salariés.

Une source de bien-être pour les collaborateurs ?

Ces changements auront le bénéfice de dissiper les silos dans l’entreprise, de faire travailler des personnes qui n’auraient habituellement pas collaboré ensemble et de changer les habitudes. C’est également l’occasion de redonner du sens et de dynamiser les relations de travail en n’hésitant pas à instaurer du challenge et repousser les limites du possible.

Le travail collaboratif c’est l’occasion de partager des connaissances et donc d’en apprendre de nouvelles, de se sentir impliqué et au final de contribuer au bien-être des salariés comme de l’entreprise. Les actions de chacun pourront être reconnues de toutes parts : du management mais également des pairs avec la visibilité que nous apportent les outils.

En se basant sur les 4 piliers du management collaboratif que sont la confiance, le choix, la coopération et la convivialité, c’est un virage qui est à prendre mais qui entraînera une avalanche de petites révolutions dans les vies des salariés et une culture d’entreprise changée à jamais.

 

Cet article vous a plu ? Retrouvez tous nos articles sur le thème du management et du bien être au travail en cliquant ici

Ou consultez la liste de nos événements et webinars