syndrome-benalla-header.png
  • Management et bien-être
  • 23/01/2019

Comment éviter le syndrome "Benalla"

Après de bons et loyaux services, votre collègue Luc s'envole vers de nouveaux horizons. Mais lorsque l'heure est venue de rendre son badge et son arme, tout le monde ne suit pas la procédure…

L'affaire d'Alexandre Benalla fait presque autant de bruit que la crise des gilets jaunes en ce début d'année. Nous donnons ici suite à l'article dédié au offboarding qui explique le pourquoi et le comment. Voici dans ce 2ème article la to-do list concernant la gestion des équipements et des accès d'un collaborateur sur le départ.

 

La check-list pour ne rien oublier avant que Luc s'en aille

  • Ce point concerne plus la personne qui reprendra le flambeau : Il s'agit de bien préparer les documents et les données à transmettre avec tous les accès nécessaires. Identifiant ? Mot de passe ?
  • Pour la sérénité de Luc et pour assurer la confidentialité des données de l'entreprise, il est important d'annoncer son départ à l'équipe, mais également aux clients ou aux partenaires directement concernés. Plus la peine d'inclure Luc aux réunions ou de lui envoyer une enquête...
  • Il s'agit d'un des points clés de cette liste. Récupérer tous les équipements professionnels de Luc : téléphone, ordinateur, voiture, passeport, etc. Le plus simple est de se référer à une liste qui aura été dressée durant le processus d'onboarding ou au fur et à mesure de la collaboration.
  • Il est également indispensable de demander à Luc de restituer ses différentes clés et / ou son badge d'accès.
  • On se dit que ce n'est pas urgent, puis on oublie. Mais… heureusement vous avez votre check-list pour penser à clôturer les potentiels services annexes, comme la carte de crédit pro ou les programmes de remise.
  • Enfin, il est obligatoire de geler les droits d'accès informatiques de Luc, tels que celui au réseau interne, aux fichiers clients ou aux documents partagés.

 

Voilà, rien de bien sorcier ! Une fois le tout sereinement validé, il est possible de passer aux choses sérieuses avec l'organisation du pot de départ de notre cher Luc. ;)

 

Tour de magie… le téléphone a disparu

Dans le cas où un(e) employé(e) ne voudrait pas se séparer de son portable ou de sa tablette, mais vraiment pas… D'après l'article 314-1 du Code pénal, l'entreprise a le droit de le/la mettre en demeure, puis de porter plainte. À bon entendeur.