Collaborateur accueille TH dans son équipe
  • Management et bien-être
  • 16/11/2020

Recrutement et handicap : 5 conseils pour les RH

En ce 16 novembre 2020, la 24ème Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées, SEEPH, démarre ! C’est l’occasion de faire le point sur son Obligation d’Emploi de Travailleurs Handicapés (OETH) et de mettre en place des sensibilisations et un plan d’actions ! 

Vous voulez accroître votre taux d’emploi de travailleurs handicapés (TH) ?
Il existe plusieurs leviers : sensibilisations, formations, sous-traitance responsable, émergence de nouvelles RQTH (reconnaissance de la qualité de travail handicapé) en interne…
Une fois ces actions engagées, il est temps de d’entamer une politique de recrutement spécifique pour les personnes en situation de handicap, avec le statut de TH Travailleur Handicapé.

Zoom sur les choses à savoir lorsqu’on lance une politique de recrutement de travailleurs handicapés !

Le saviez-vous ? A partir du 1er janvier 2020, la nouvelle réforme de l’Obligation d’Emploi des Travailleurs Handicapés (OETH) entrera en vigueur !
Quels sont les objectifs de cette réforme ? Que faut-il retenir ? Comment mettre en pratique toutes ces nouvelles règles ? Et surtout comment faire le point sur ma politique handicap ? Nous faisons le point avec Amadine Pillot, mardi 24 novembre lors de notre prochaine Canapé RH.
Vous souhaitez vous inscrire à cet événement en ligne ? C'est par ici !

 

Les prérequis

Je décide que mon entreprise met en place une politique handicap volontariste. Puis-je lancer des recrutements TH dans la foulée ?
Minute papillon ! Ce serait une erreur de lancer une campagne de recrutement spécialisée sans avoir démarré d’autres actions en interne.
En effet, recruter un TH et « l’imposer » dans une équipe où ni le manager, ni les collègues n’y sont prêts risquent de mal fonctionner.
Nous vous préconisons de commencer par sensibiliser, former et communiquer en interne auprès des managers, collaborateurs. D’ailleurs, il va sans dire que l’équipe dirigeante doit être un véritable ambassadeur de cet engagement !

C’est donc la 1ère étape, avant d’envisager le recrutement de plus de TH !

Le mois dernier, nous avions d’ailleurs traité de l’intérêt « d’embarquer » les équipes en interne, de sensibiliser, former, dans un 1er temps.

 

Les offres d’emploi

Les Travailleurs Handicapés sont discriminés dans l’emploi et ont souvent des parcours assez chaotiques.

Ce qui est importante à savoir c’est que les Travailleurs Handicapés vont davantage postuler dans une entreprise qui leur inspire confiance et qui affiche fièrement ses engagements. Comment faire pour mettre en avant votre engagement auprès des TH ? Ajoutez une mention spécifique à la fin de vos offres d’emploi, du type : « Comme l’ensemble de nos offres d’emploi et conformément à nos engagements sociétaux/à notre politique handicap/… , ce poste est ouvert à tous » (à customiser selon votre entreprise). Vous allez voir, le nombre de candidatures indiquant une RQTH va augmenter !

Aussi, pour obtenir plus de candidatures TH, il est nécessaire d’en modifier la diffusion. Au-delà des job-board classiques, de nombreux job-board spécialisés, tels que :

De même, vous avez l’habitude de recruter sur des salons ? La plupart des salons proposent désormais de signaler le fait d’être handi-accueillant. Et il existe également des salons spécialisés réservés aux TH.

Notez aussi que vous pouvez travailler en collaboration avec des cabinets de recrutement spécialisés dans le recrutement de TH.


Les candidatures

Vous recevez quelques candidatures TH ? Quel accueil leur réserver ? Comment les trier ? Applique-t-on les mêmes critères que pour les autres candidatures ? Oui et non…

OUI sans hésiter, car on cherche avant tout la/les compétence(s) dont on a besoin sur ce poste.
NON parce qu’un candidat TH a souvent eu un parcours plus chaotique avec plus de « trous », ce qui ne l’empêche pas d’être tout à fait compétent. Un candidat sourd peut avoir des difficultés de syntaxe ou d’orthographe tout en maîtrisant les compétences techniques requises… Il est donc nécessaire d’accorder un temps supplémentaire à la lecture d’une candidature TH !

Prenez votre temps !

 

Les entretiens

Avant :

Formulez clairement au candidat TH votre proposition d’accompagnement et de compensation et ce, que l’on ait connaissance de la nature du handicap ou pas.

« Avez-vous besoin d’aide pour vous rendre à l’entretien -venir vous chercher à l’arrêt de bus – ou souhaitez-vous la présence d’un interprète-interface pendant l’entretien… Que pouvons-nous prévoir afin de vous permettre de passer l’entretien dans les meilleures conditions… ? »

Pendant :

Quelles questions peut-on poser ? Et quelles questions doit-on poser ?

  • À un candidat qui a signalé avoir une RQTH dans sa candidature : « Quelles sont vos contrindications ? De quelles adaptations de poste avez-vous besoin ?... »
  • À un candidat n’ayant rien signalé : « Nos entreprise est très engagée et a mis en place une politique handicap volontariste. Avez-vous une RQTH ? »

Il est en revanche interdit à quelque moment que ce soit de demander au candidat quelle est la nature de son handicap.

De plus, notez qu’une RQTH est un statut personnel. Le candidat ou le salarié n’a aucune obligation de vous en informer. Si la personne concernée le communique au moment de l’embauche ou plus tard au service RH, cette information reste confidentielle. Le service RH n’a en aucun le droit d’en informer le N+1 du collaborateur par exemple, de sa propre initiative.

 

L’intégration d’un nouveau collaborateur TH

Ça y est la décision est prise ! Le candidat TH avait le bon profil, les compétences, a réussi son entretien et a été sélectionné pour rejoindre vos troupes.

Vous avez maintenant deux possibilités :

  • Si le nouveau collaborateur ne souhaite pas faire connaitre sa situation à son N+1 et à ses collègues, il convient de l’intégrer le plus normalement possible. Voici 8 conseils pour faciliter l’onboarding d’un collaborateur.
  • Si le nouveau collaborateur est prêt à informer son manager et ses collègues, vous devez préparer l’intégration différemment. Vous devez préparer l’équipe ainsi que l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise. Le but n’est pas de le stigmatisé mais au contraire d’informer et de sensibiliser. Selon le handicap, ça peut aller d’une simple information bienveillante préalable à une sensibilisation spécifique comme une initiation à la LSF (langue des signes française) par exemple…
     

Bon à savoirUne aide à l’embauche des Travailleurs Handicapées est prévue, dans le cadre du dispositif d’aides gouvernementales à l’embauche du fait de la crise sanitaire : pour toute embauche de TH en CDI ou CDD de plus de 3 mois jusqu’au 28 février 2021, une aide de 4 000 € est disponible (1 000 € maximum versé par trimestre pendant 1 an). 

 

Valorisez les compétences de vos collaborateurs et préparez l'avenir ! Téléchargez notre guide GPEC pour découvrir comment la digitalisation peut vous aider dans la gestion des compétences

Je télécharge le guide

À propos de l'auteur
 

Amandine Pillot

Experte en politique handicap

Transformer une contrainte en opportunité et faire bouger
les lignes, j'aime prendre la parole sur le thème de l’inclusion
en entreprise et partager mon expertise et mon expérience !

En savoir plus