covid-19_martingautier.png
  • Actu RH
  • 23/04/2020

[COVID-19] La parole est à l’autoentrepreneur !

Aujourd’hui, c’est toujours derrière mon écran d’ordinateur à regarder vers l’extérieur en me demandant quand je pourrai enfin sortir d’ici, que je vous écris mon troisième témoignage. Après le patron et la responsable des moyens généraux place au retour d’expérience de l’autoentrepreneur Martin Gautier. Martin gère tout seul son entreprise en communication “Lou’Piote” sur Grenoble et ce depuis 2014. Je suis très curieuse de savoir comment il vit ce confinement et j’espère surtout qu’il arrive à poursuivre son activité. Réponse : maintenant ! 

 

Jennifer : Bonjour Martin, dites-moi comment se passe ce confinement ? 

Martin : Bien écoutez, ce n’est pas un grand changement pour moi. J’ai l’habitude de travailler quotidiennement chez moi. La seule "petite" chose qui change c’est d’avoir toute ma famille à la maison, tout le temps, et je l’avoue que la concentration est un peu plus compliquée à trouver. 

Je ne vous le cache pas, j’observe un ralentissement d’activité et les premières semaines ont demandé un temps d’adaptation du côté de mes clients. Mais je suis soulagé de voir que mes clients continuent de payer mes prestations. 

 

J : Ah me voilà rassurée pour vous. Quelles difficultés rencontre un autoentrepreneur durant cette crise ? 

M : Toute ma logistique est paralysée. Par exemple, mes prestataires en imprimerie ne travaillent plus pour la plupart et j’ai du mal à encaisser les chèques quand ils parviennent à arriver dans ma boite aux lettres ! Mais dans l'ensemble, je ne suis pas à plaindre, car mon activité n'est pas trop touchée. 

 

J : Et quelles sont vos préoccupations actuellement ? 

M : Ma principale préoccupation aujourd’hui est de m’assurer que l’argent rentre, bien évidemment, mais aussi de trouver de nouveaux clients en continuant de prospecter. 

J’espère également recruter quelqu’un et c’est aussi une inquiétude, mais qui n’a rien à voir avec la crise actuelle. Cette inquiétude, nous l’avons toujours en tant qu’autoentrepreneur, car pas ou peu de stabilité économique et si mon chiffre d’affaires baisse, je suis directement impacté. 

 

J : Eh bien, je vous souhaite de pouvoir recruter ! Comment voyez-vous le retour à la vie “normale” ? 

M : Personnellement, cela m’a permis d’être plus raisonnable, moins stressé et moins exigeant avec moi-même. Je vais prendre plus de temps sur mes projets et privilégier la qualité à la quantité et la rapidité. 

 

J : Vous repensez à votre bien-être, c’est top ! Auriez-vous un conseil pour nos lecteurs confinés ? 

M : Profitez-en davantage ! Cette période est l’occasion de se dégager du temps pour être avec sa famille. Si vous êtes autoentrepreneur comme moi, essayez de ne pas vous focaliser seulement sur votre entreprise, prenez du temps libre et imposez-vous des plannings cadrés pour laisser place à votre vie personnelle. Vous n’en serez que plus épanouis. 

 

J : Très bon conseils, merci. Et vous ? Comment vous sentez-vous aujourd’hui ? 

M : Oh, je suis plutôt optimiste ! Un peu inquiet pour mon activité si la crise s'éternise, et marre de resté enfermé... mais dans l'ensemble, ça va ! 

 

J : Très bien, gardez le moral ! Merci pour votre témoignage, à bientôt ! 

 

Ah ravie de voir que les autoentrepreneurs puissent encore travailler et ce en partie, grâce à la solidarité des entreprises qui continuent de régler leurs prestataires. 

Au vu des réponses, je me dis qu’en fait nous vivons un peu le quotidien des indépendants en ce moment, pas facile tous les jours...

 

Vous souhaitez garder un oeil sur l'actualité RH, management & bien-être au travail ? Inscrivez-vous à notre newsletter Vie de Bureau !

Je m'abonne à la newsletter

 

À propos de l'auteur
 

Jennifer

Chargée de com

La communication, l'événementiel et le
bien-être en entreprise... c'est mon dada ! :)

Tous ses articles