En image : logo CerFrance
  • Témoignages
  • 28/10/2014

CERFRANCE Gironde choisit Eurécia pour se mettre en conformité avec le nouvel accord d’entreprise

CERFRANCE Gironde a choisi Eurécia pour la gestion de ses congés et absences suite à la renégociation de son accord d’entreprise. Ce groupe appartient au réseau national CERFRANCE, cabinets d’expertise comptable et de conseil employant 11 700 collaborateurs dans 700 agences avec un portefeuille de 320 000 clients.

Luis Sandret, arrivé il y a deux ans à la tête de CERFRANCE Gironde, nous raconte sans tabous et avec lucidité son choix de faire appel à Eurécia pour pallier le manque d’organisation dans ses processus RH.

Il était nécessaire de se doter d’un outil de suivi, capable de nous mettre en conformité avec ces nouvelles règles

Lorsque je suis arrivé il y a deux ans à la tête de CERFRANCE Gironde, une de mes priorités a été de renégocier l’accord d’entreprise sur l’organisation du temps de travail qui ne correspondait plus à notre marché devenu concurrentiel.

L’accord obtenu, il était nécessaire de se doter d’un outil de suivi, capable de nous mettre en conformité avec ces nouvelles règles.

Et il était impossible de tenir nos engagements en maintenant le mode d’organisation de l’époque pour une raison simple : il n’y avait pas ou peu de gestion RH à ce moment-là. Nous naviguions entre des dizaines de fichiers Excel pour lesquels il n’y avait pour ainsi dire aucun suivi ni encore moins de contrôle.

Conséquence, chaque agence avait son propre mode de gestion des absences qui dans certains cas ne respectait pas l’accord d’entreprise en place. Je vous laisse donc imaginer les dangers afférents à cette négligence. Il nous arrivait parfois de noter l’absence du salarié au moment où il revenait dans l’entreprise ce qui était une aberration à rectifier.

Il devenait donc prioritaire et nécessaire de se doter d’un outil afin de sécuriser le suivi du travail et parvenir à une meilleure organisation unique et commune à l’ensemble des 12 agences de CERFRANCE Gironde.

Trois impératifs pour une solution RH

Lors de faire le choix d’un logiciel de gestion RH, je voulais :

  1. Un éditeur à taille humaine, avec qui je puisse échanger facilement en cas de problème ou de nouveaux besoins ;
  2. Un logiciel souple, qui permette d’intégrer de nouvelles évolutions de mon organisation ;
  3. Une solution simple et ergonomique pour ne pas que la formation individuelle soit trop coûteuse.

Il était également important d’éviter une gestion trop lourde côté administratif. Je voulais être directement un utilisateur de la solution.

Et le SaaS était la solution pour toute cette souplesse que je souhaitais. Compte tenu de l’histoire de l’entreprise, il valait mieux faire appel à un éditeur spécialisé dans le SaaS car nous n’avions pas les ressources en interne pour gérer, paramétrer et maintenir une licence.

Une solution modulable et accessible en mobilité

J’ai consulté deux éditeurs dont Eurécia et ce qui m’a très rapidement plu, c’est le contact assez facile avec les équipes commerciales et service clients avec qui nous avons travaillé.

Nous n’avons pas été pris de haut, ce qui est un véritable gage de réassurance notamment pour la personne recrutée aux RH qui n’était pas familière de ce type de logiciel.

Le deuxième aspect qui m’a beaucoup séduit est la modularité de la solution. Le fait qu’Eurécia soit à « étages » est très intéressant puisque nous pouvons rajouter des briques (notes de frais, planning…) pour davantage de fonctionnalités.

Enfin, le fait que le logiciel soit en mode SaaS, nous permet une totale accessibilité en dehors du bureau. Nous pouvons nous connecter de partout en toute simplicité grâce à un outil très fonctionnel et ergonomique.

Un processus d’intégration en deux phases

Côté salarié, nous avons eu deux phases dans le processus d’intégration du projet.

La première et très courte correspond à une étape, un peu délicate, de résistance au changement. Les salariés fonctionnaient depuis des années avec l’ancien système et ne comprenaient pas pourquoi, du jour au lendemain, ils devaient changer leurs habitudes. Ils voyaient en Eurécia un outil de surveillance.

Très vite, cette appréhension a été évacuée grâce à un vaste plan de communication réalisé en interne. Avec l’aide des délégués du personnel, nous avons démontré que cette solution permettait de régler une situation qui n’était pas égalitaire avec l’ancienne organisation.

En faisant des points réguliers sur l’évolution du projet, les salariés ont peu à peu intégré le nouveau mode de fonctionnement.

Aujourd’hui et après une année pleine d’utilisation, toutes les craintes à l’égard du nouveau mode d’organisation se sont dissipées et c’est désormais une « affaire qui roule ».

Grâce à Eurécia, nous avons réalisé une avancée majeure. Là où avant nous constations les absences a posteriori, aujourd’hui nous avons fluidifié notre mode d’organisation et nous avons une vue en temps réel sur les absences des salariés de tout le groupe. Et surtout, nous sommes en conformité avec la loi !

Le mode SaaS en réponse à la complexité de systèmes toujours plus performants

Pendant des décennies, les systèmes d’information des cabinets comptables étaient inexistants ou, si cela n’était pas le cas, très simple en support. Les évolutions de la profession comptable autour de la déréglementation a permis à certains cabinets de passer d’un extrême à un autre en quelques années et aujourd’hui la profession commence à se doter de systèmes d’information très performants, là où hier, il n’y avait encore rien.

Compte tenu de la complexité des systèmes toujours plus performants et l’exigence que cela nécessite, une des réponses à cette problématique est le mode SaaS qui prend une part importante dans notre métier et donc dans les cabinets d’expertise comptable qui non pas le savoir-faire qu’exige ces nouveaux métiers.

Les éditeurs, compte tenu de cette révolution technologique, ont un rôle de conseil important auprès de notre profession qui est très en demande de ce côté-là.

 

Luis Sandret

Luis Sandret, directeur général de CERFRANCE Gironde

Le Groupe CERFRANCE Gironde est composé de 160 collaborateurs répartis sur 12 sites avec pas moins de 3000 clients en portefeuille.