Ressources rh

 
BD Absence
  • Actu RH
  • 12/02/2014

20% des entreprises ne connaissent pas leur taux d’absentéisme

L’association Référentiel Absentéisme vient d’annoncer les résultats de son enquête menée auprès de 257 entreprises et organisations du 5 septembre au 20 décembre 2013. Un livre blanc vient d’être publié à cet effet en même temps que l’ouverture de l’enquête 2014.

1 entreprise sur 5 ignore son taux d’absentéisme

Sur ces 257 entreprises et organisations interrogées (de la TPE à l’ETI), 1 sur 5 ignore son taux d’absentéisme. Une méconnaissance qui décroît avec la taille de l’entreprise.

Les entreprises connaissant le plus fort d’absentéisme sont celles de 250 à 500 salariés. Près de la moitié d’entre elles (48%) connaissent un taux supérieur ou égal à 6 %, taux considéré comme fortement préjudiciable à une organisation.

Les TPE et les grands groupes ont en général, un taux plus bas que la moyenne. Pour 57% des entreprises, aucune mesure pour réduire ce taux n’a été prise. Ce chiffre diminue et passe à 40% pour les entreprises de plus de 500 salariés.

 

Principales mesures pour lutter contre l’absentéisme

Dans 75% des cas, les mesures prises par les entreprises pour lutter contre ce phénomène sont du type « motivation/récompense ». Parmi ces actions, on retrouve l’intéressement lié à l’absentéisme dans 26% des cas, la prime de présentéisme pour 14 % des entreprises ou encore l’amélioration des conditions de travail pour 19% des répondants. La formation au management et l’appel à un ergonome sont également des mesures incitatives pour réduire l’absentéisme.

Chiffres de l'absentéisme
Mesures pour lutter contre l’absentéisme

Quelle communication autour de l’absentéisme ?

La communication semble encore très cloisonnée concernant ce genre de données « sensibles ». Dans 63 % des cas, les données de l’absentéisme ne sont communiquées qu’au PDG et Directions Générales. Fait marquant, seuls 7% des DRH informent les autres directions, type directions financières.

Graphique absentéisme
Quelle communication pour quels interlocuteurs ?